» Details

Albert Camus, précurseur

Toumi, Alek Baylee (éd.)

Albert Camus, précurseur

Méditerranée d'hier et d'aujourd'hui
Préface de Gilles Bousquet

Series: Francophone Cultures and Literatures - Volume 55

Year of Publication: 2009

New York, Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, Oxford, Wien, 2009. XII, 161 p.
ISBN 978-1-4331-0458-9 hardback  (Hardcover)

Weight: 0.380 kg, 0.838 lbs

available Hardcover
 
  • Hardcover:
  • SFR 74.00
  • €* 65.80
  • €** 67.70
  • € 61.50
  • £ 49.00
  • US$ 79.95
  • Hardcover

» Currency of invoice * includes VAT – valid for Germany and EU customers without VAT Reg No
** includes VAT - only valid for Austria

Book synopsis

Si, pour les lecteurs américains de la littérature française de l’après-guerre, Albert Camus en a été un des auteurs les plus populaires, il s’est vu trop rapidement marginalisé par certains critiques postmodernes, notamment ceux de la mouvance postcoloniale. Ils lui reprochent son attitude pendant la guerre d’Algérie la réduisant souvent à sa célèbre déclaration : « Je crois à la justice, mais je défendrai ma mère avant la justice ». Pourtant, en 1958, Camus avait publié dans Actuelles III, Chroniques algériennes, une série d’articles dans lesquels il dénonçait la misère des indigènes en Algérie. Il y affirmait entre autre que « l’ère du colonialisme est terminée ». Antifasciste, résistant, il a rapidement été un des premiers intellectuels à condamner, outre le nazisme, le stalinisme, le terrorisme et la torture. En pleine guerre d’Algérie, il n’a cessé de se prononcer à la fois contre le système colonial et ses injustices et contre une Algérie indépendante baathiste. En fin de compte, la vision camusienne reflète son rejet de tous les systèmes totalitaires, y compris le futur « islamisme » politique.
Du 21 au 23 septembre 2006, le Centre Pluridisciplinaire des Études Françaises de l’Université du Wisconsin-Madison a consacré un colloque international à « Albert Camus, précurseur : Méditerrannée d’hier et d’aujourd’hui ». Représentant des opinions et des horizons divers, une douzaine de professeurs, chercheurs et auteurs d’Algérie, de France, d’Espagne et d’Amérique du Nord ont participé à cette conférence sur Camus, la première aux Etats-Unis depuis vingt-cinq ans. Les Actes de ce colloque, que nous publions dans cet ouvrage, proposent à la fois une tentative de mise au point des lectures politiques et culturelles de Camus et un plaidoyer pour la tolérance et la diversité.

Contents

Contenu : Alek Baylee Toumi : Présentation – Amina Azza Bekkat : Albert Camus et l’Algérie : Le malentendu – Hélène Diaz Brown : Le désert, agent révélateur de l’oppression dans « L’Hôte » et « La Femme adultère » d’Albert Camus – Ali Yedes : Identités coloniales et métropolitaines dans l’œuvre de Camus – Bernard Aresu: Albert Camus, European-Algerian Writing, and the Aporia of Identity – Hélène Rufat : De la rêverie méditerranéenne à l’esprit libertaire : Présence de l’Espagne dans l’œuvre camusienne – Raymond Gay-Crosier: Camus, Our Familiar Stranger – Jan Rigaud : Albert Camus, ou l’envers des noces méditerranéennes – David R. Ellison : La pensée / le partage de midi : Le dernier Camus et la Méditerranée – Denise Brahimi : Révolte, Révolution, Terreur – Janice Gross: Albert Camus and Contemporary Algerian Playwrights: A Shared Faith in Dialogue – Ralph Schoolcraft III: Camus and Sartre: On the Distinction Between Ideology and How One Promotes It.

About the author(s)/editor(s)

Le responsable de la publication : Alek Baylee Toumi est professeur de langue française et de littératures francophones à l’Université du Wisconsin-Stevens Point. Il est l’auteur d’une série d’articles et de comptes rendus ainsi que de huit ouvrages parmi eux Maghreb Divers, sur la question des langues parlées et écrites en Afrique du Nord, de la trilogie Sartre-Beauvoir en Algérie, Madah-Sartre, Taxieur, De Beauvoir à beau voile ainsi que de la pièce Albert Camus: entre la mère et l’injustice. En 2007, il a publié la version anglaise de Madah-Sartre: The kidnapping, trial and conver(sat/s)ion of Jean-Paul Sartre and Simone de Beauvoir et l’introduction à The Last Summer of Reason de Tahar Djaout, assassiné en 1993 par des islamistes en Algérie.

Reviews

« ‘Albert Camus, précurseur’ nous encourage à relire l’œuvre de Camus plus de quarante ans après sa mort. Ayant préconisé une Algérie plurielle plutôt qu’une Algérie indépendante, Camus fut rejeté puis oublié, en Algérie postcoloniale. Les articles réunis dans ce collectif mettent en relief l’amour profond de ce grand écrivain pour son pays natal devenu une terre de déchirement vers la fin de sa vie. » (Mildred Mortimer, Professor of French, University of Colorado, Boulder)
« Il y a quelque chose de tout à fait particulier dans ‘Albert Camus, précurseur’. L’ouvrage, dirigé par Alek Baylee Toumi, porte un regard nouveau sur les actions et les positions de cet écrivain engagé, considéré comme le premier intellectuel algérien à avoir été « banni » d’Alger. La particularité de ce livre est qu’il présente des études originales et variées, qui donnent à avoir une réflexion ouverte sur Camus et sur son œuvre. Il s’agit là d’un volume unique sur un écrivain qui n’a pas cessé de susciter un vif intérêt de la part des critiques littéraires. » (Najib Redouane, Associate Professor of French and Francophone Studies, California State University, Long Beach)
« Ce volume présente les analyses averties d’éminents chercheurs sur les œuvres et la vie d’Albert Camus. Non seulement cette collection d’articles, d’universitaires américains et étrangers, offre une incroyable perspective sur l’œuvre de Camus, mais elle représente également un renouveau des études camusiennes aux Etats-Unis. Les chapitres de ce volume suggèrent qu’à l’aube de ce vingt et unième siècle, les vues sociopolitiques de Camus formulées lors des années 50, à la veille de la guerre franco-algérienne, aussi bien que ses craintes à propos des rapports fragiles entre le monde arabe et l’occident, sont aujourd’hui encore pertinentes. Mal compris par ses compatriotes et négligé par ses patries, la France et l’Algérie, nous redécouvrons dans ce recueil, Albert Camus comme un penseur, un philosophe et un écrivain dont les écrits demeurent éternels. » (Valérie Orlando, Associate Professor of French and Francophone Studies, University of Maryland, College Park)
«For over fifty years, Albert Camus has either been neglected or relegated to the back rows of French writing and thought. The present volume reminds us that he is a classic among French writers. At times highly political, the various essays in this book shed new light on his politics and artistry. ‘Albert Camus, précurseur’ reminds us that Camus deserves to be in the spotlight.» (Peter Schofer, Emeritus Professor of French, University of Wisconsin-Madison)

Series

Francophone Cultures and Literatures. Vol. 55
General Editors: Michael G. Paulson and Tamara Alvarez-Detrell