» Details

Construction d'identité et processus d'identification

Osu, Sylvester N. / Col, Gilles / Garric, Nathalie / Toupin, Fabienne (éds)

Construction d'identité et processus d'identification

Year of Publication: 2010

Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2010. XII, 623 p., nombr. tabl. et graph.
ISBN 978-3-0343-0356-9 br.  (Softcover)

Weight: 0.910 kg, 2.006 lbs

available Softcover
 
  • Softcover:
  • SFR 127.00
  • €* 113.20
  • €** 116.40
  • € 105.80
  • £ 85.00
  • US$ 137.95
  • Softcover

» Currency of invoice * includes VAT – valid for Germany and EU customers without VAT Reg No
** includes VAT - only valid for Austria

Discipline

Book synopsis

Le terme identité s’inscrit dans un réseau lexical complexe et connaît une telle diversité d’emplois qu’il est difficile de le cerner. Il présente par ailleurs des sens techniques différents selon les disciplines, et la recherche de ce concept dans les dictionnaires des Sciences du langage s’avère peu satisfaisante.
Le présent ouvrage, issu du colloque « Construction d’identité et processus d’identification » (organisé à l’Université François Rabelais, Tours en novembre 2007) reprend une partie revue et corrigée après relecture anonyme des communications orales de ce colloque. Il tient sa singularité de ce que l’identité y est considérée non comme catégorie de langue ou de discours ou encore comme indice d’une appartenance socioculturelle mais plutôt comme un construit et l’identification comme une construction à part entière. La question se pose alors de savoir de quoi est construite l’identité et comment ? Les contributeurs à ce volume, sous des angles différents, tentent de répondre à ces questions, en analysant les différents processus langagiers qui concourent à sa construction.

Contents

Contenu : Sylvester N. Osu/Gilles Col/Nathalie Garric/Fabienne Toupin : L’identité en construction ou de l’identité à la modalité – Christine Bonnot : Identification et préconstruit : à propos d’une variation de l’ordre linéaire dans le syntagme nominal russe – Akissi Béatrice Boutin : Procédés d’identifications et de catégorisation en français (Afrique de l’Ouest) – Catherine Collin : Like entre identité et identification. Le cas de l’anglais oral spontané – Ana-Maria Cozma : Considérations sur la notion d’identification dans une perspective sémantico-argumentative – Emmanuel Dale : Le défigement lexical comme affinage du processus d’identification – Eduardo de Gregorio-Godeo: Examining the discursive construction of subject positions through CDA: the «new man» in British men’s magazines’ problem pages – Alina Elena Ganea/Anca Gata: Identification and Terming: Dissociation as Strategic Maneuvering in the Romanian Public Space – Lucile Gaudin-Bordes/Geneviève Salvan : Le rôle des figures (hypallage, paradiastole, antanaclase) dans la construction d’identité – Emilia Hilgert : La structure X entre les X : réduplication et exemplaire qualitativement saillant – Denis Maurel : Dénomination et anaphore lexicale - Le réseau sémantique de Prolexbase – Mbame Nazaire : Morphogenèse et construction des identités lexico-sémantiques – Akiko Nakajima : Fonctionnement de la particule to en japonais comme marque d’identification – Maurice Niwese/Francine Thyrion : L’autodésignation dans la quête du soi – Véronique Perry : Genre et catégorisation : quelle identification dans l’« interlangue » (français/anglais) ? – Elisa Raschini : Les configurations d’approximation discursive dans l’identification d’un objet « qui ou quoi » : le cas de l’embryon – Els Tobback : La stratégie d’identification au sein des structures à attribut de l’objet en comme – An Vande Casteele : L’identification des personnes dans le texte informatif : analyse discursive des constructions appositives en espagnol – Nathalie Garric : L’identité événementielle : « raz de marée », « tsunami », « shoah » – Marie-Aimée Gazeau : L’Hebdo du médiateur ou la confiscation de la parole – Michelle Lecolle : Identité du groupe - identité de l’individu. De quelques noms collectifs humains – Sarah Leroy : Comparaison et identité : les pseudo-comparatives SN1 comme/tel que SN2 – Pierre Peroz : C’est ben toi, ça ! Dense, discret, compact : modalités régulières de la variation sémantique – Adèle Petitclerc : Une instanciation de l’identité de l’Autre : le réinvestissement du stéréotype – Charlotte Schapira : Antonomase in absentia du nom propre ou le clonage référentiel – Caesar Akuetey : Etude des prénoms claniques en éwé : problèmes d’identité et d’identification – Emmanuel Baumer : Nom propre, identité et identification : étude contrastive français / anglais – Julie Byrd Clark/Normand Labrie : La voix de jeunes canadiens dans leur processus d’identification : les identités imbriquées dans des espaces multiformes – Silvia Cacchiani: Blends as (nick-)names - Identification, motivation, description – Françoise Dufour : Recomposition discursive et formes de différentiation de l’autre : les marqueurs de transformation – Anca Gata : Identification, dissociation argumentative et construction notionnelle – Patricia Kottelat : Discours lexicographique et construction identitaire. La forme discursive de l’exemple lexicographique et l’ancrage dans une culture spécifiquement française – Franck Lebas/Julien Longhi : La catégorisation comme rapport à la prédiction et lesdimensions linguistiques de l’identité : étude de droit(e) et libéral – Gaëlle Bernier/Lamiae Ghannam/Anaïs Lefeuvre : La dénomination dans la construction identitaire de Ségolène Royal en 2007 – Augustin Ndione : La réduplication en français : aspects et rapports avec la construction d’identité – Sylvester N. Osu : Entre réduplication et répétition en ikwere : de l’identification à l’identité – Denis Paillard : La réduplication du nom et de l’adjectif en khmer : Identité et pluralisation – Valentine Tuysuzian : Processus d’identification et procédés de construction de l’identité : le cas de la rupture de la chaîne anaphorique – Anne Violin-Wigent : Identification régionale et rétention des régionalismes dans le Briançonnais.

About the author(s)/editor(s)

Les responsables de la publication : Sylvester N. Osu est maître de conférences en linguistique générale à l’Université François-Rabelais, Tours. Il mène ses recherches dans une approche pluridisciplinaire dans le domaine africain, plus particulièrement sur l’ikwere, une langue du Nigeria, et sur la construction du sens dans le cadre de la Théorie des Opérations Prédicatives et Enonciatives (TOPE).
Gilles Col est professeur de linguistique anglaise à l’Université François-Rabelais, Tours. Ses recherches portent sur la sémantique cognitive, notamment sur la modélisation de la construction dynamique du sens, la grammaire instructionnelle et la prosodie.
Nathalie Garric est maître de conférences de Sciences du langage à l’Université François-Rabelais, Tours. Ses recherches se consacrent à l’analyse de discours, avec un intérêt particulier pour les observables langagiers.
Fabienne Toupin est maître de conférences en linguistique anglaise à l’Université François-Rabelais, Tours. Ses recherches portent sur l’anglais contemporain et médiéval dans une perspective énonciativiste. Elle travaille également sur l’histoire de l’anglais dans le cadre de la théorie de la grammaticalisation.