» Details

Liens linguistiques

Álvarez Castro, Camino / Bango de la Campa, Flor Mª / Donaire, María Luisa (éds)

Liens linguistiques

Etudes sur la combinatoire et la hiérarchie des composants

Series: Sciences pour la communication - Volume 90

Year of Publication: 2010

Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2010. VIII, 514 p., nombr. tabl. et graph.
ISBN 978-3-0343-0384-2 br.  (Softcover)
ISBN 978-3-0352-0022-5 (eBook)

Weight: 0.680 kg, 1.499 lbs

available Softcover
available PDF
 
  • Softcover:
  • SFR 119.00
  • €* 106.10
  • €** 109.10
  • € 99.20
  • £ 79.00
  • US$ 128.95
  • Softcover
  • eBook:
  • SFR 125.40
  • €* 118.05
  • €** 119.04
  • 99.20
  • £ 79.00
  • US$ 128.95
  • eBook (PDF / Epub)

» Currency of invoice * includes VAT – valid for Germany and EU customers without VAT Reg No
** includes VAT - only valid for Austria

Book synopsis

Le point de départ de cet ouvrage est un Congrès international qui s’est tenu à Oviedo en septembre 2008 (VIIIe Congrès International de Linguistique Française, VIII CILF). On y trouvera, mises en commun, les propositions d’un certain nombre de chercheurs, enrichies par le débat qui s’est ensuivi. Les textes réunis illustrent une réflexion sur les rapports qui existent entre les divers composants linguistiques mis en œuvre lors de la production de la parole.
L’originalité de ce livre réside dans le fait que, pour la première fois dans la littérature linguistique, ces composants sont considérés non pas de façon indépendante mais dans les relations qu’ils entretiennent. Le sujet est abordé à partir de diverses positions théoriques et méthodologiques, plusieurs domaines étant par ailleurs explorés : la réflexion prend naissance à partir d’une marque morphologique visible, d’un fonctionnement syntaxique saillant, d’un comportement sémantique curieux, d’une particularité textuelle ou discursive, et même à l’occasion de manifestations prosodiques.
Les auteurs ont tenu à ajouter un épilogue en hommage à Ivan Evrard, tragiquement disparu, et qui faisait partie des chercheurs ayant conçu, il y a déjà trois ans, le sujet de réflexion abordé dans ce texte.

Contents

Contenu : Alicia Yllera : Introduction – Jean-Claude Anscombre : A la croisée des chemins : la théorie des stéréotypes – Pierre Patrick Haillet : Rasoirs injetables et tissus déchirables: adjectifs finissant par -ble et théorie des stéréotypes – María Luisa Donaire : Un groupe de citoyens manifestait/manifestaient devant la mairie : l’accord du verbe, syntaxe ou sémantique ? – Emma Alvarez Prendes : Les énoncés concessifs : au-delà de la morphosyntaxe et en deçà de la sémantique – Christel Le Bellec : La pertinence et la hiérarchie des niveaux de représentation linguistique dans la description des diathèses verbales – Lorraine Baqué/Angels Catena/Marta Estrada : Informations prosodiques et travail lexicographique dans le DEC : le cas des phrasèmes – Mélanie Petit : Prosodie et sémantique des mots : pour une morphologie élargie – François Nemo : Pour une sémantique non combinatoire en morphologie (et syntaxe) : pool et intégration sémantique – María Dolores Rajoy Feijóo : Le sens figuré au-delà de la sémantique – Jesús Vázquez Molina : Morphosyntaxe et sémantique d’un connecteur concessif : néanmoins – Fabrice Marsac : Du statut fonctionnel de l’infinitif régi par un verbe de perception – Marion Pescheux : Entre rapports paradigmatiques et syntagmatiques : la focalisation anaphorique – Jacques Bres : Le conditionnel n’existerait pas, il faudrait l’inventer… Parcours, proposition. De la morphologie à la sémantique grammaticale – Marie-Armelle Camussi-Ni : La permutabilité de certaines formes verbales met-elle à mal la relation entre les domaines de la morphologie et de la sémantique ? – Bertrand Verine : Du parfait simple espagnol au plus-que-parfait français : versions d’un malentendu – Francine Gerhard-Krait : Les verbes en re- itératifs : sens construit et interprétations en discours – Laurence Rouanne : Diablement, bigrement, fichtrement… Des adverbes délocutifs – Patrick Dendale : Il serait à Paris en ce moment. Serait-il à Paris ? A propos de deux emplois épistémiques du conditionnel Grammaire, syntaxe, sémantique – Lotfi Abouda : De la visibilité syntaxique des modes, de l’invisibilité syntaxique des temps – Camino Álvarez Castro : Syntaxe et sémantique dans la construction du sens : remarques sur l’effet épistémique du futur de l’indicatif – Mercedes Fernández Menéndez : Le partitif sous l’éclairage de la sémantique et de la syntaxe – Guilhermina Jorge : Créativité et expression figée : entre syntaxe et sémantique – Marie Lammert : Remarques syntaxiques et sémantiques sur quelques constructions de quantification totale – Sonia Gómez-Jordana Ferary : Syntaxe et sémantique de(s) justement(s) : continuum ou homonymie ? – Pierre Jalenques : Un exemple d’interaction morphologie-syntaxe-sémantique : les contraintes sur les procès transitionnels au passif périphrastique – Caterina Manes Gallo/Jacques Rouault : Variations syntactico-sémantiques sur la polysémie du verbe « prendre » – Flor Bango de la Campa : L’ordre des facteurs altère bien le contenu : le cas de quand même – Iva Novakova : Faire+Vinf : une analyse fonctionnelle – Silvia Palma : Les restrictions sémantiques dans les constructions relatives : le cas des prédicats idiomatiques – Alvaro Arroyo Ortega : Effets contextuels et efforts cognitifs chez La Fontaine – Olga Melnichuk : Rôle des moyens de la syntaxe expressive dans la formation de la cohésion et de la cohérence du texte – Laura Pino Serrano/Carlos Valcárcel Riveiro : Ivan Evrard (1973-2007) « In memoriam ».

About the author(s)/editor(s)

Les responsables de la publication : Camino Álvarez Castro est professeur de Langue et Linguistique Françaises à l’Université d’Oviedo (Espagne). Membre du groupe de recherches « Dynamiques argumentatives », elle travaille notamment sur les temps verbaux.
Flor Mª Bango de la Campa est professeur de Langue et Linguistique Françaises à l’Université d’Oviedo (Espagne). Membre du groupe de recherches « Dynamiques argumentatives », elle travaille notamment sur les connecteurs argumentatifs dans une double perspective synchronique et diachronique.
María Luisa Donaire est professeur de Linguistique Française à l’Université d’Oviedo (Espagne). Elle anime le groupe de recherches « Dynamiques argumentatives » et travaille notamment sur la notion de polyphonie, qu’elle a appliquée à l’analyse du subjonctif, du conditionnel, des connecteurs, du lexique et récemment de l’adjectif.

Series

Sciences pour la communication. Vol. 90
Directeurs de collection : Marie-José Béguelin, Alain Berrendonner, Denis Miéville et Louis de Saussure