Show Less
Restricted access

Le Nationalisme en littérature

Des idées au style (1870-1920)

Series:

Edited By Stéphanie Bertrand and Sylvie Freyermuth

Les historiens furent parmi les premiers à le souligner : à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, l’influence du nationalisme – ou des nationalismes – ne repose pas seulement, voire pas prioritairement, sur la force de ses idées. Cette influence paraît s’appuyer sur « un sens de la formule, de la métaphore, de l’évocation » davantage que sur la « théorie » (Michel Winock à propos du nationalisme barrésien), ou, pour reprendre une dichotomie qui a durablement structuré le champ intellectuel depuis le milieu du XIXe siècle, dans la diffusion des doctrines nationalistes, l’efficacité du style l’aurait souvent emporté sur celle des idées – en littérature a fortiori.

Ce sont ces enjeux idéologiques du style littéraire, mais aussi ceux des imaginaires linguistiques et stylistiques afférents, que les contributions ici rassemblées se proposent d’expliciter, à partir d’un corpus littéraire narratif, essayistique, voire poétique, composé tout à la fois des œuvres des chantres du nationalisme (Maurice Barrès, Charles Maurras), de romans qui reflètent des idées et des valeurs proches du nationalisme (tels ceux écrits par Henry Bordeaux, René Bazin ou Ernest Psichari), d’essais ou de pamphlets de Paul Déroulède et Édouard Drumont, ou encore d’articles critiques et de poèmes d’orientation nationaliste.

Ce volume, qui rassemble les communications prononcées lors du colloque organisé les 28 et 29 juin 2018 à l’Université du Luxembourg, propose ainsi de réfléchir aux liens entre langue, style et idéologies nationalistes en littérature au tournant des XIXe-XXe siècles.

Table of contents