Browse by title

You are looking at 1 - 10 of 75 items for :

  • History and Political Science x
  • All content x
  • Just Published x
Clear All Modify Search
Restricted access

Edited by Ozan Ormeci and Huseyin Isiksal

Restricted access

Dr. Joachim Seeger

Die vorliegende Studie beschäftigt sich mit einem katholischen Kleriker aus dem Münsterland, Hermann Scheipers. Sein Leben und Wirken wird hier biographisch dargestellt. Er gehört zu jener Minderheit der Deutschen, welche das nationalsozialistische und dann das kommunistische Regime nicht einfach hinnehmen, sondern aktiv Widerstand leisten. Hermann Scheipers verstand es, die Symbolkraft seiner Biografie zu inszenieren bzw. zu zelebrieren. Er wusste um die Wirkung seiner Biografie, seines Rufes, denn er war der „KZ-Priester" schlechthin. Hermann Scheipers war ein Mann der Überzeugungen und ein Sinnbild für die multiplen Kämpfe, denen sich katholische Würdenträger im 20. Jahrhundert gegenüber sahen. Diese Arbeit dient der kirchenunabhängigen zeitgeschichtlichen Forschung, um die nationalsozialistische Vergangenheit der katholischen Kiirche aufzuarbeiten.    

Restricted access

Series:

Edited by Alberto Majocchi

The contributions collected in this volume are linked by a common thread: the development of Africa is a problem that must be faced and solved by the peoples of the continent, with the aim of consolidating democracy and guaranteeing a future of growth and progressive improvement in the quality of life. However, Europe has a role and a responsibility in this process: after having imposed on Africa the model of the bureaucratic and centralized national state, Europe today can represent a model of integration, on the economic field and, in perspective, on the political terrain. Beyond this, Europe must offer a partnership with the African Union to start a Green New Deal for Europe and Africa together, with the allocation of financial resources, but also technology transfers and infrastructure creation. But in this partnership for growth the initiative must be entrusted to African countries, as was the case for Europe in the case of the Marshall Plan. Europe must impose as a sole condition that their plan be drawn up in common and placed in the perspective of strengthening the process of economic and political integration already started on the Continent.

Restricted access

Decolonization of Technology Education

African Indigenous Perspectives

Series:

Edited by Mishack T. Gumbo

Scholars in this edited collection tackle the issue of teaching students Technology while Technology Education has not been decolonized or made relevant to indigenous technological worldviews. This book provides solutions that address the question: How to decolonize Technology Education? The solutions include the African Technology Education Decolonization Framework that should guide the design and development of the Technology Education curriculum and its methodologies in tune with the local realities and tailored towards the African agenda on sustainable development. This book offers fresh ideas to conceptualize Technology Education from an indigenous perspective.

Restricted access

Mehrdad F. Samadzadeh

This book explores the interplay of childhood and the fairy tale as they both changed character in accordance with the historical transformations of the mid-nineteenth century. While the fairy tale was instrumental in the social construction of childhood, the latter for its part played an equally crucial role in altering the narrative structure of the fairy tale. So viewed, the story of childhood is closely intertwined with the fairy tale, and both with modernity as it changed its focus with the changing direction of the civilizing process. The liberating potential of modernity emerges when a broad spectrum of the marginalized, including children, begin to assert themselves and gain recognition as independent subjects of historical inquiry.

Restricted access

L’obsession du mur

Politique de militarisation des frontières en Israël et aux États-Unis

Series:

Damien Simonneau

A l’image du mur de Trump ou du renforcement des frontières européennes, de plus en plus d’États militarisent leurs frontières au moyen de murs à l’efficacité discutable. Pour expliquer cette obsession globale, il est utile de revenir sur les controverses qui banalisent ces outils militaires à partir de deux matrices de la sécurité frontalière contemporaine, à savoir la « barrière de sécurité » israélienne en Cisjordanie et la « barrière frontalière » états-unienne à la frontière mexicaine. Les murs s’inscrivent dans un spectacle politique, destiné aux citoyens emmurés, et joué par des acteurs conservateurs, sécuritaires et xénophobes. Ces acteurs problématisent les mobilités, développent une expertise sécuritaire, et attaquent l’État pour mieux le forcer à agir. Fondé sur deux enquêtes en immersion auprès d’eux, ce livre entend dépasser la thèse des murs comme signe du déclin de la souveraineté étatique dans le monde globalisé pour mieux souligner comment la répétition de ces spectacles renforce le militarisme des sociétés au détriment d’autres approches humanitaires, juridiques ou économiques des mobilités.

Restricted access

Le Nationalisme en littérature (II)

Le « génie de la langue française » (1870-1940)

Series:

Edited by Stéphanie Bertrand and Jean-Michel Wittmann

La défaite française de 1870 face à la Prusse et l’annexion de l’Alsace-Moselle ont érigé les réflexions linguistiques au statut de préoccupations nationales, voire nationalistes. En littérature, à la suite de Barrès notamment, nombre d’écrivains se sont attachés à relayer cette équivalence entre nation et langue françaises ; le « génie de la langue française » se trouve exalté, sous le signe de la « clarté » et de la « pureté ».

Les formes de l’analogie entre langue et nation, les valeurs linguistiques présentées comme « françaises », la nature des exigences linguistiques académiques et institutionnelles : ce sont les enjeux idéologiques de ces considérations sur la langue que les contributions ici rassemblées se proposent d’expliciter, à partir d’un corpus littéraire narratif, essayistique, voire poétique, composé des œuvres des chantres du nationalisme (Paul Bourget, Maurice Barrès, Charles Maurras), mais aussi d’œuvres reflétant (ou contestant) les idées et les valeurs du nationalisme (René Bazin, Léon Daudet, Paul Verlaine, Anatole France, Henri Barbusse, Jean Giraudoux, etc.).

Ce volume, qui réunit les communications prononcées lors du colloque organisé les 27 et 28 juin 2019 à l’Université de Lorraine, propose ainsi de réfléchir aux liens entre langue et idéologies nationalistes en littérature sous la IIIe République.

Restricted access

Les forces de la modération

Ligne politique ou accommodements raisonnés dans les crises politico-religieuses européennes (XVIe -XIXe siècles) ?

Series:

Edited by Olivier Andurand and Albane Pialoux

Les modérés sont-ils les oubliés de l’histoire ? Vertu morale, la modération n’est guère magnifiée comme principe politique et l’historiographie fait plus volontiers la part belle aux révoltés qu’aux pacificateurs, trop souvent suspects de faiblesse ou de compromission. Depuis les guerres de religion jusqu’aux nouveaux enjeux républicains, les occasions n’ont pourtant pas manqué aux théoriciens comme aux acteurs politiques d’inventer et de mettre en œuvre cette modération bien utile à la résolution des crises politiques et religieuses.

Mais la modération relève-t-elle d’un choix délibéré et théorisé de tempérance ou de mesure, ou au contraire d’un art de se frayer un chemin pragmatique entre les extrêmes, dans un contexte marqué par de fortes oppositions ? La modération peut-elle être le choix des forts et pas seulement celui des sages ou des résignés ?

À travers une vingtaine de contributions, cet ouvrage entend cerner cette notion, en traquant ce que des démarches, personnelles ou collectives, globales ou géographiquement localisées, durables ou éphémères, volontaires ou contraintes, peuvent présenter de commun. Cette mouvance, dont l’unité de pensée et d’action reste à prouver, met en débat les catégories traditionnellement utilisées de « tiers parti » ou de « troisième voie ». Peut-être les modérés sortiront-ils alors de cette zone grise dans laquelle les historiens les ont longtemps relégués.

Restricted access

Paul T. Keyser

Half a dozen authors quote a total of over forty extracts from Pliny’s Natural History that are absent from our manuscripts of Pliny. These extracts have been virtually ignored by scholars, and never studied systematically. This book demonstrates that the half-dozen sources, Latin writers of the fifth to thirteenth centuries CE, are reliable, and argues that their extracts should be received as good evidence of a hitherto unsuspected augmented edition of Pliny, probably produced around 300 to 350 CE. Greek writers of the same era produced augmented versions of scientific texts to update, expand, and "complete" the work of the original authors. Pliny’s own work is composed in such a way as to invite augmentation. Paul T. Keyser’s efforts to recover the augmented Natural History suggest that late-antique Latin writers were also renovators of their scientific literature. The unknown augmentor, Keyser argues, was aiming to "complete" Pliny with new data, and to organize Pliny’s sometimes scattered presentations, all with the aim of making Pliny’s work more useful. The evidence shows that even in unfavorable times, some Latin writers were able to continue practicing science.

Restricted access

Series:

Edited by Bruno Dumons

Le « moment 68 » constitue un temps de grand bouleversement social et culturel dans les sociétés occidentales. Les communautés religieuses n’ont pas échappé à ce séisme sociétal. Parmi les secousses qui ébranlent l’Église catholique durant ces premières « années conciliaires », se distingue une révolution plus invisible que silencieuse, celle que les femmes catholiques ont imposé à l’institution ecclésiale. Cette « armée de réserve », composée de pratiquantes et de militantes, avait jusque-là érigé un « catholicisme au féminin ».

Or, l’aggiornamento conciliaire ne les concerne guère. Leurs paroles sont tues, leurs présences silencieuses tout au plus tolérées. C’est ignorer la lame de fond qui bouleverse les mondes sociaux et culturels de plusieurs générations de femmes européennes des années 1960. Celles de confession catholique sont particulièrement ébranlées. Des pratiques en baisse fournissent une explication à la « rupture de la pente religieuse de 1965 » et la réception d’Humanæ Vitæ (1968) engendre autant de révoltes que d’incompréhensions. Ce « coup de grâce » libère une parole et de nouveaux comportements pour la décennie suivante.

L’impact de ce « moment 68 » n’a guère été étudié en ce qui concerne les femmes catholiques européennes, tant dans leurs manière de vivre que leurs rapports à l’institution ecclésiale. Cinq angles d’approche thématique sont ici abordés : fécondité et sexualité ; paroles et journaux intimes ; congrégations religieuses ; mouvements et organisations ; féminisme. La perspective européenne de ce livre est pour la première fois envisagée pour une telle problématique.