Browse by title

You are looking at 41 - 50 of 342,916 items for

Restricted access

Series:

Sylvie Turc-Zinopoulos

¿Quién se acuerda hoy en día de Julia Codorniu (1854-1906)? Este estudio pretende devolverle la visibilidad que tuvo a esta figura emblemática de las letras españolas en el último tercio del siglo XIX, por medio de investigaciones en los archivos de su divorcio y en los de la privación de su patria potestad, testimonios de los conflictos que la opusieron a su padre, a su marido y a sus hijos, hostiles a su carrera de escritora. Tales documentos permiten entender de primera mano cómo una mujer se hizo autora en un contexto familiar y cultural adverso.

Un corpus de sus obras reunidas bajo el título Dramas de familia completa los textos jurídicos. Las dos fuentes relacionadas incitan a reconsiderar la literatura edificante y proselitista, desestimada por los universitarios, como un medio de acceso a la esfera pública y a la notoriedad. Estratega hábil, Julia Codorniu consigue, a la vez, conformarse con el canónico "ángel del hogar" para liberarse mejor de ese molde, profesionalizando su pluma y emancipándose.

Finalmente se intenta mostrar cómo la violencia que se desencadena en los melodramas remite, en realidad, a las propias vivencias de Julia Codorniu, escritura de sí misma disfrazada, por indecible, de otra forma. Los ego-documentos, por una parte, ponen de relieve toda la riqueza de una obra que invita a superar el prejuicio que pesa sobre la literatura femenina moralizadora de la segunda parte del siglo XIX en España; y, por otra, en el contexto de la historia cultural, estos textos evidencian cómo es la propia figura de la mujer de letras la que se cuestiona en una época en la que Julia, como otras, lucha por el sueño de su vida: escribir.

Restricted access

L'Arménie entre la Russie et l'Occident

Quelle évolution dans un environnement complexe ?

Series:

Anna Mkhoyan

En 2018 la Révolution de velours, pacifique dans son déroulement, amène au pouvoir son leader Nikol Pashinyan, dans un pays qui a déjà parcouru du chemin depuis sa souveraineté en 1991. C’est à cette Arménie que s’intéresse cette monographie : comment se place-t-elle par rapport à la Russie et les puissances occidentales, telles que l’Union européenne (UE) ou l’OTAN, et pourquoi ? 

Cette étude débute par une partie introductive sur les relations entre la Russie et l’Occident, le champ politique de l’espace post-soviétique étant dominé par ces acteurs et les instruments qu’ils proposent aux Nouveaux États indépendants (NEI). Dans un second temps, l’ouvrage s’intéresse aux évolutions et alignements distincts des NEI dans le système international. Ainsi, les votes de l’Arménie à l’Assemblée générale des Nations Unies démontrent une position plus proche de celle de la Russie que de l’UE. Dans ce cadre, une étude des relations russo-arméniennes est proposée dans la troisième partie, afin d’expliquer les choix de politique extérieure de l’Arménie. Enfin, le livre se termine par une réflexion sur une éventuelle exception arménienne dans le Caucase du Sud en matière de coopération avec l’UE et l’OTAN compte tenu de la proximité des relations russo-arméniennes.

Restricted access

L’essentiel de la médiation

Le regards des sciences humaines et sociales

Edited by Michele De Gioia and Mario Marcon

Est-ce qu’un linguiste envisage la médiation de la même façon qu’un juriste ou un didacticien ? Est-ce que la médiation cognitive a quelque chose à voir avec la médiation interculturelle et la médiation institutionnelle ? Est-ce que le médiateur culturel, le médiateur social et le médiateur urbain exercent le même travail ? Lorsque la médiation apparaît dans des textes ou des discours, on saisit sommairement à quoi elle renvoie, d’autant plus que sa définition s’enrichit des connaissances, des compétences, des pratiques et des situations propres aux domaines qui la concernent.

Cet ouvrage questionne « l’essentiel de la médiation » suivant le regard des sciences humaines et sociales. Des scientifiques, experts, professionnels apportent des éclairages par une approche globalement pluridisciplinaire et quelquefois interdisciplinaire, à partir des sciences du langage, sciences de l’information et de la communication, sciences de l’éducation, sociologie, philosophie, droit. Leurs contributions mettent en lumière des traits conceptuels transdisciplinaires faisant consensus, dans le but de parvenir à une caractérisation conceptuelle à la fois transversale et autonome de la médiation.

Restricted access

Series:

Edited by Anissa Belhadjin and Laetitia Perret

Pour Barthes, « La littérature, c’est ce qui s’enseigne, un point c’est tout » : le lien entre l’école et la fabrication du littéraire semble indissociable. C’est pour tenter de comprendre comment la littérature s’est constituée comme objet scolaire que le réseau Helice (Histoire de l’Enseignement de la Littérature, Comparaison Européenne), composé d’une vingtaine de chercheurs de pays européens ou du Québec, a été créé en 2010.

Les travaux du groupe s’organisent à partir de plusieurs approches (didactique, historique et comparatiste) dont l’intérêt est de dé-naturaliser la relation qui existe entre la littérature et l’école et d’interroger l’enseignement d’une discipline qui semble souvent aller de soi.

Après la fable et la lettre, le groupe Helice s’attache maintenant à étudier l’extrait appréhendé comme un objet susceptible de rendre compte des processus de scolarisation de la littérature.

Dans cet ouvrage, les chercheurs d’Helice ont étudié la façon dont l’œuvre littéraire est scolarisée sous la forme particulière de l’extrait, qui en retour fabrique la littérature de l’école. Le premier chapitre étudie l’émergence de l’extrait au fil du temps et son usage, indissociable de sa relation avec l’œuvre dont il provient. Le deuxième chapitre envisage de manière comparatiste les usages de l’extrait dans la formation du lecteur et du scripteur, dans différents pays et segments scolaires, à différents moments, voire dans différents contextes disciplinaires. Le troisième chapitre analyse comment les œuvres de plusieurs grands auteurs patrimoniaux sont lues à l’école.

Restricted access

La chanson dans l'Espagne contemporaine (XIXe-XXIe siècles)

Variations, appropriations, métamorphoses

Series:

Edited by Marie Franco and Miguel Olmos

Les chansons populaires, les hymnes politiques, les chants traditionnels, les compositions savantes ou les morceaux produits au sein de la culture de masse ont en commun d’exprimer, du xixe siècle à nos jours, les combats ou les rêves des Espagnols ; ils témoignent également, dans leurs avatars successifs, des sentiments identitaires en évolution et des crises traversées. Les contributeurs de ce livre s’interrogent sur la chanson comme forme musicale autonome associant un texte à une mélodie et générant une pluralité d’expériences de partage et d’écoute, dans une perspective d’histoire culturelle qui s’attache à examiner les interactions de l’individuel et de l’émotionnel, du sensoriel, du collectif et du politique.

Les notions de « variation » et d’« appropriation » permettent d’éclairer cette nature mouvante en soi de la chanson, dans laquelle surgissent parfois les échos du passé, ou les traces d’autres « performances ». Interprétée, adaptée, traduite, parodiée ou tout simplement incarnée dans des voix et des corps différents, elle se caractérise par cette aptitude à se laisser transformer en profondeur au fil des époques, des crises et des variations de goûts.

Les articulations thématiques de cet ouvrage la présentent successivement, à travers quelques cas d’étude, dans sa construction comme spectacle et expérience sensorielle et intellectuelle, comme investissement collectif, comme outil mémoriel ou témoin des rapports aux modernités successives et, enfin, comme un enjeu technique, en vue de sa reproductibilité, qui s’accompagne toujours d’évolutions esthétiques, mais aussi économiques. Forme mouvante en soi, nourrie de voix individuelles et collectives, la chanson est l’expression ultime de la culture comme circulation et bouillonnement infatigables.

Restricted access

Museums go International

New strategies, new business models

Series:

Rebecca Amsellem

Museums are increasingly developing international strategies to raise their profiles outside of their home markets. How can we define this trend? This book is based on a multiple correspondence analysis of a database populated by the results of a survey conducted by the author on international museums. The study reveals that museums fall into four categories regarding their internationalization strategies and can have two complementary international strategies: one geared toward economic profitability and one geared toward the preservation of heritage. However, traditional business models for museums are currently facing challenges from a decline in public subsidies, uncertainty surrounding private donations and stagnant ticket sales. The author argues that the internationalization of museums is having an impact on the historical models and is contributing to the evolution of these business models. Two case studies, of the Victoria & Albert Museum (London, UK) and the Musée des Arts et Métiers (Paris, France), provide particular insights into the international characteristics and practices of museums.

Restricted access

Postcolonial Nation and Narrative III: Literature & Cinema

Cape Verde, Guinea-Bissau and São Tomé e Príncipe

Edited by Ana Mafalda Leite, Hilary Owen, Ellen Sapega and Carmen Tindó Secco

Restricted access
Restricted access

Quand Jacques et Paul se paraphrasent

Étude d'intertextualité entre 1 Corinthiens, Jacques et Romains

Series:

Jean-Baptiste Stern

Ce livre est une étude comparative, essentiellement lexicologique, de trois épîtres du Nouveau Testament : I Corinthiens, Jacques et Romains. La première partie rouvre le débat autour de Jacques, considéré, surtout depuis la Réforme luthérienne, comme peu conforme, sous certains aspects, à la doctrine paulinienne. L’examen des sources et de l’intertextualité permet sur ce point d’avancer de nouvelles hypothèses. La deuxième partie, qui met en parallèle Jacques et I Corinthiens, montre que le premier texte suppose une connaissance du second. Dans la troisième partie en revanche, où l’on confronte Jacques et Romains, il semblerait que ce soit l’apôtre Paul qui, pour un écrit jugé majeur, ait effectué des emprunts et subi des influences. Cette passionnante dynamique textuelle, fondée sur des interférences et similitudes, se comprend mieux si l’on tient compte des pratiques d’écriture du temps, et en particulier de la technique de la paraphrasis, propre à la rhétorique antique.

Restricted access

Edited by Marc Maufort

As a publication of the International Comparative Literature Association, Recherche littéraire / Literary Research has the mission of informing comparative literature scholars worldwide of recent contributions to the field. To that end it publishes reviews of noteworthy books on comparative topics, information about comparative literature conferences and events of major significance for comparatists, as well as occasional position papers on issues of interest to the field. RL/LR publishes comparative literary scholarship by invitation only.

Reviews are written in French or English, the two official languages of the ICLA. Book reviews should be between 1,500 to 2,000 words. Review essays about the state of the art, about several related books, or about a work of major significance for the field will be allowed to exceed 3,500 words. Edited volumes and issues of specialized journals will also be considered for review.