Browse by title

You are looking at 11 - 20 of 335,567 items

Restricted access

Edited by Margarita Alfaro Amieiro, Stéphane Sawas and Ana Belén Soto Cano

Le présent volume s’intéresse au phénomène de la littérature interculturelle en Europe depuis les dernières décennies du siècle passé jusqu’à l’actualité. Les onze essais réunis dans ce volume analysent différentes thématiques (déplacement, exil, déracinement, changement de langue, création littéraire et société d’accueil) traitées par des auteures aux optiques très variées en fonction de leur pays d’origine, l’Europe étant leur lieu d’arrivée.

Le terme xénographie féminine désigne une vaste constellation de situations de femmes liées à l’immigration, à l’exil et au voyage volontaire, dont la caractéristique principale est la rencontre avec l’altérité sous différentes manifestations (linguistiques, sociales, culturelles, artistiques et idéologiques). Les xénographies occupent donc une place privilégiée dans la littérature européenne contemporaine, articulée autour d’une diversité d’espaces et de champs littéraires révélateurs d’une identité européenne supranationale.

Les textes sont articulés autour de trois grands axes où les auteures étudiées montrent leur apport et leur originalité à la conception des xénographies féminines. Ainsi sont objet d’étude dans le premier axe, « Entre deux mondes », Fatou Diome, Marzena Sowa, Najat El Hachmi, Laila Karrouch et Kaha Mohamed Aden. Dans le deuxième axe, « Questionnements identitaires », sont abordées Calixthe Beyala, Sema Kiliçkaya, Fatima Gallaire et Anna Moï. Dans le troisième axe, « Figures du retour », figurent Hélé Béji, Fawzia Zouari, Éléni Dikaiou, Cypris Kophidès, Allain Glykos et Nahal Tajadod.

Ce recueil collectif offre une réflexion littéraire sur la réalité plurielle de la société européenne contemporaine en tant que terre d’accueil et de dialogue interculturel et montre le dynamisme et l’intérêt des productions littéraires produites par des femmes venues d’ailleurs.

Open access

Series:

Edited by Susanne Fuchs, Joanne Cleland and Amélie Rochet-Capellan

Learning and memory processes are basic features of human existence. They allow us to (un)consciously adapt to changes in our social and physical environment in a variety of ways and may have been a precursor for survival in human evolution. Through several reviews and original work the book focuses on three key topics that enhanced our understanding of the topic in the last twenty years: first, the role of real-time auditory feedback in learning, second, the role of motor aspects for learning and memory, and third, representations in memory and the role of sleep on memory consolidation.

Open access

Parcours de vie et mémoires de pauvres

Changements personnels et sociohistoriques dans les bidonvilles de Mumbai

Series:

Aude Martenot

Cette thèse s’inscrit dans la perspective du parcours de vie, sous l’angle du regard porté sur les changements personnels et sociohistoriques de l’existence, dans un contexte culturel précis, celui de l’Inde urbaine moderne. Au travers de la récolte de plus de 1250 interviews, réalisées à Mumbai en 2012 et 2014 parmi des adultes âgés de 20 à 86 ans, habitant·e·s de bidonvilles et d’immeubles de classe moyenne inférieure, le contenu et la temporalité des événements vécus considérés comme importants par les répondant·e·s sont analysés. Outre le souci évident d’observer les trajectoires et les moments marquants de la vie, selon le point de vue des personnes elles-mêmes, cette thèse cherche à dépasser l’a priori selon lequel les habitant·e·s des slums seraient vulnérables par évidence, afin de révéler des vulnérabilités insoupçonnées, présentes sous des formes diverses.

Restricted access

The Rise of the South in American Thought and Education

The Rockefeller Years (1902-1917) and Beyond

Series:

John M. Heffron

The Rise of the South in American Thought and Education: The Rockefeller Years (1902-1917), and Beyond documents the rise—both real and imaginary—of the South in American thought and education at the close of the nineteenth and beginning of the twentieth century. The South’s main appeal to industrial statesmen like the Rockefellers, their philanthropic work a focus of the book, was what it symbolized to them at a time when traditional elites in both regions were facing a frightening new array of social and political conditions, much of them pursuant to the country’s very real industrial "takeoff." Those who presided over the nation’s economy understood the need for orderly change that would balance the demands (and dislocations) of modernization with America’s most cherished traditions. They viewed the reactionary South and its nationalization as an important counterweight to centrifugal tendencies in the North, including the rapid growth of cities and their "Romanization" by a flood tide of property less, uneducated, and discontented southern and eastern European immigrants. The traditional emphasis in the South on vocational education (the Christian ethic of work as redemption, not the Republican one of free labor), country life and living, racial segregation, and the centrality of nature study as a source of both science and religion, added up to a coherent vision that responded to "undesirable" economic and social change in the urban North. The survival of Southern cultural traditions, as antiquated as they were, posed no threat to the plans of corporate progressives; indeed, as the book argues, it facilitated them, and nowhere more so than in the field of education. Modern educators wanting to put into historical context relations of class, race, and ethnicity as they persist in today’s schools will find much here to inform them, putting to rest, for example, false distinctions in the history of school reform between a liberal-progressive North and a conservative and reactionary South. This book will also appeal to a popular audience of Americans curious to understand the illiberal foundations of the modern liberal state.

Restricted access

Series:

Yohann Morival

Que ce soit avec « Notre entreprise l’Europe » en 1988 ou avec « Merci l’Europe ! » en 2019, les dirigeants du MEDEF, la confédération patronale française, mettent régulièrement en scène leur soutien à l’intégration européenne. À grand renfort de colloques et de campagnes de communication, ils s’efforcent de mobiliser les chefs d’entreprise autour de la promotion de l’intégration européenne. Pourtant, les membres de la confédération sont loin de s’accorder sur ce que devrait être l’intégration européenne. Plus surprenant encore, les débats sur le sujet sont souvent abandonnés et certaines prises de position ne sont jamais diffusées. Comment expliquer les discours de soutien à l’intégration européenne malgré les difficultés à faire exister un débat à ce propos au sein de l’organisation ? À travers l’élucidation de ce paradoxe, cet ouvrage s’attache à comprendre comment se définit la voix du MEDEF. À partir de la consultation extensive d’archives inédites et de l’observation du travail mené au sein de groupes patronaux, ce livre éclaire les mobilisations pour faire exister une voix unifiée du patronat français. Il analyse la lutte entre différentes formes de légitimité pour faire et dire l’Europe, aussi bien au sein du siège parisien de MEDEF qu’à l’échelle européenne. On pense par exemple aux concurrences entre acteurs « politiques » et « techniques » de l’Europe ou aux tensions entre « représentativité » et « expertise » dans la production d’une parole patronale. Le suivi de ces débats sur une période de 70 ans donne plus largement à voir les transformations du rôle de la confédération patronale française.

Restricted access

Series:

Edited by Marc Bergère and Marie-Bénédicte Vincent

Open access

Series:

Isabelle Leveque Lamotte

La Dordogne, anciennement Périgord, est située dans l’historiographie en périphérie de la zone des familles souches du Sud-Ouest. Le mode de transmission et de reproduction familiale permet de comprendre comment s’organise la famille et comment se nouent les liens en son sein. Outre les relations juridiques, économiques, patrimoniales, est-il possible d’approcher les relations d’ordre affectif? L’étude porte sur les familles ayant vécu dans le village de Saint-Léon-sur-l’Isle, entre 1780 et 1839. Une lecture très fine des sources, notamment des actes notariés, met en évidence les logiques de comportement et leur évolution pendant une période de bouleversements qui malmènent les équilibres familiaux. Elle livre également un aperçu de l’intimité familiale, celle du couple en particulier.

Restricted access

Series:

Edited by Elize Bisanz

The volume focuses on the application of Peirce’s semeiotic as a methodological tool to establish a common field for interdisciplinary research. Contributors from the fields of biology, architecture, logic, esthetics and neuroscience, among others, work on diverse research problems, unified by the idea of transcending the dyadic limitations of disciplinary restrictions and applying Peirce’s triadic method, and the structure and process of sign relations of the particular problem that has to be solved. The result is an invigorating example of methodological plasticity wherein the reader acquires an understanding of scientific observation within the complex universe of semeiosis relations.

Restricted access

Series:

Edited by Jorge Cagiao y Conde and Alain-G. Gagnon

La question controversée de la sécession retient peu l’attention des spécialistes du fédéralisme. Les meilleures études fédérales soit l’éludent, soit l’évacuent en quelques lignes. Pourtant, la problématique de la sécession est bien présente dans l’histoire des fédérations. Cet ouvrage est l’un des premiers à explorer le lien complexe entre fédéralisme et sécession. Tout en reconnaissant le potentiel de ce système politique à gérer sous un même gouvernement et d’une manière équilibrée et relativement harmonieuse les relations entre États, peuples, nations ou territoires différents, les auteurs relèvent les risques d’échec de l’idée fédérale dans les contextes politiques où le principe de la souveraineté partagée est mis à mal. Si plusieurs histoires à succès (les États-Unis, la Suisse, l’Allemagne, etc.) peuvent être identifiées, permettant ainsi de souligner les mérites de la formule fédérale, il ne faut pas toutefois taire ses échecs (l’ex-Yougoslavie, ou plus récemment le Brexit), ou ses demi-échecs. Considérant ainsi les turbulences qu’ont dû traverser ces dernières années des systèmes dévolutifs (Royaume-Uni avec l’Écosse, l’Espagne avec la Catalogne) ou fédératifs (Canada avec le Québec), cet ouvrage dresse un portrait nuancé de la question et pose les bases en vue d’un questionnement du legs encore trop fragile des grands penseurs de la pensée fédérale.

Restricted access

Edited by Texas Tech University

Peirce Studies is a peer-reviewed monographic series edited by members of the Institute for Studies in Pragmaticism at Texas Tech University. It seeks to advance scientific research relating to the works and influence of Charles Sanders Peirce (Member, U.S. National Academy of Sciences [Logic of Science]), a scientific theorist and pioneer of methodologies that enable interdisciplinary research. Volumes may be focused upon Peirce’s writings or involve studies that link the spirit of his methods with contemporary problems and projects in any relevant discipline. Works may be expressed in any recognized scholarly language.

Editors: K. L. Ketner, E. Bisanz, S. R. Cunningham, C. Hendrick, L. Johnson, R. McDonnell, T. G. McLaughlin, M. O’Boyle, K. Perkins.