Browse by title

You are looking at 51 - 60 of 42,995 items for :

  • History and Political Science x
Clear All
Restricted access

Ivica Simonovski and Zeynep Ece Ünsal

Terrorist attacks in Norway, Germany, Belgium, Holland, France and Turkey showed that Europe faces new security challenges. Based on their purpose, terrorist organisations vary widely: They range from large state-like structures to small, decentralised and self-directed networks. How these networks develop and maintain depends to a large degree on their financial sources and funding. The authors look at those aspects of terrorism. They analyse different methods of funding – how terrorist organisations, terrorist cells and individuals raise, move and spend money to support or carry out terrorist activities. The study also takes international responses into account to combat the funding of terrorism.

Restricted access

Series:

Matthias Gemählich

Frankreich war eine der vier Siegermächte des Zweiten Weltkrieges, die 1945 das Internationale Militärtribunal (IMT) von Nürnberg bildeten. Dennoch war über den französischen Beitrag zum Prozess gegen die NS-Hauptkriegsverbrecher bislang nur wenig bekannt. Die Studie untersucht diesen Beitrag erstmals systematisch aus unterschiedlichen Blickwinkeln: Die politischen Ziele, die die Regierung in Paris mit dem Prozess verfolgte, werden ebenso herausgearbeitet wie die Standpunkte der französischen Delegation in Nürnberg und ihre juristischen Argumentationslinien. Außerdem wird gezeigt, wie die französische Öffentlichkeit den Prozess wahrnahm und bewertete.

Die Studie wurde mit dem Forschungsförderpreis der Freunde der Universität Mainz e.V. 2018 ausgezeichnet.

Restricted access

Series:

Edited by Gilles Le Béguec and Frédéric Tristram

Les années Pompidou symbolisent un moment particulier de modernisation et de foi dans l’avenir. En témoignent l’attachement à l’art contemporain, l’édification du Centre Pompidou, mais aussi le lancement de grands projets industriels dont beaucoup continuent à déterminer notre vie quotidienne : programme électro-nucléaire, TGV, Airbus, Ariane, Concorde, Développement des autoroutes, etc. Derrière ce projet politique réel et pensé, il y a des forces plus profondes qui engagent l’ensemble de la société et de l’économie. C’est une époque où les décideurs publics, les grandes administrations, mais aussi des groupes de pensée vont essayer de définir les moyens plus précis, plus rationnels, plus complexes de penser l’avenir. C’est aussi l’époque de la modélisation dans l’administration économique, au Plan et au ministère des Finances ; c’est dans les grandes administrations régaliennes la définition de moyens de programmation ; c’est la création de structures privées destinées à penser la prospective ; c’est la publication en grand nombre d’études, de revues et d’ouvrages... Ce mouvement va profondément réorienter l’action publique et transformer les modes de décision. Cet ouvrage issu d’un colloque organisé par l’Institut Georges Pompidou en 2014 étudie à la fois les nouveaux moyens de projection dans l’avenir, les innovations théoriques et conceptuelles et les reclassements politiques qui en sont issus, ainsi que les doutes et les remises en cause qu’il a suscités. C’est une nouvelle manière de voir l’État et la société dont nous sommes toujours les héritiers.

Restricted access

Series:

Edited by Mathieu Flonneau, Christine Manigand and Emilia Robin-Hivert

« Les peuples heureux n’ont pas d’histoire ». La citation est peut-être trop connue, elle n’en conserve pas moins tout son intérêt car, lorsque Georges Pompidou s’exprima en ces termes, il figea par la même occasion une part de ce que la mémoire collective conserve de son septennat tronqué. Sans doute en aurait-il conçu une légitime fierté et également serait-il interloqué par certaines lectures contestataires et à charge faites désormais de cette période.

Les historiens, censés donc, selon ses souhaits, ne pas avoir trop de travail avec cette période, se trouvent désormais placés au contraire devant l’exploration de ce qui semblait aller de soi.

L’empirisme et le subjectivisme du questionnement s’effacent devant l’identification d’indicateurs dits « sérieux ». En la matière, l’histoire des représentations s’adosse au chapitre d’une solide histoire des modernités matérielles. Il reste que l’on ne tombe pas amoureux d’une croissance économique et que le bonheur national n’est pas que la somme de vies heureuses égoïstes et insouciantes… L’analyse de la place laissée par un Président, certes en majesté, mais discret et non intrusif, permet de réinterpréter les canons d’un bonheur privé susceptible d’être ressenti par chaque citoyen. Ce dont la France pompidolienne hérite, ce qu’elle porte de neuf, de durable, ce qu’elle rend plus accessible et ce qu’elle va léguer par la suite, voilà les perspectives que ce livre entend explorer au cours d’une réflexion collective nourrie par la confrontation avec des acteurs.

Restricted access

Series:

Edited by Corinne Marache, Philippe Meyzie and Maud Villeret

Entre succès, déclin, relances et patrimonialisation, cet ouvrage pluridisciplinaire interroge les causes et les mécanismes des trajectoires des produits alimentaires en Europe et sur le continent américain. Il vise à comprendre comment et pourquoi certains produits déclinent, disparaissant totalement ou bien renaissant plus tard.

La problématique du déclin permet de mieux comprendre comment un aliment s’inscrit dans des modes de consommation en perpétuelle évolution, parvient à se diffuser sur le marché, à acquérir une certaine renommée, avant de se voir concurrencer par d’autres, jusqu’à devenir une culture résiduelle. Elle conduit à interroger les choix alimentaires et leurs contraintes, les orientations du secteur agroalimentaire, les questions de santé publique, d’environnement, etc. Au carrefour des enjeux contemporains de l’agriculture, de l’alimentation et du développement territorial, les questions de la relance et de la patrimonialisation des produits sont largement présentes dans ce livre. Les études de cas proposées mettent notamment en lumière les ressources économiques, mais aussi patrimoniales, identitaires et politiques, que peuvent représenter ces produits oubliés.

Success, decline, relaunche and cultural heritage; this multidisciplinary work asks questions as to the causes and mechanics of trajectories for food products in Europe and the Americas. The authors try to understand how and why certain products declined, were side-lined, disappeared or even found a second-wind, at a much later date. Questions of decline allow for a better understanding as to how a food fits into evolving consumer habits; demonstrating how such products arrive at the point of sale and how competition, ultimately, affects the market helps to reveal how renowned local products became part of the cultural heritage. Food choices and their constraints, the direction of the food production industry, public health, the environment – all are questions vital to a complete understanding of the products.Situated at the crossroads of agriculture, food production, territorial development, relaunches and cultural heritage; all are present in this work. The case studies bring to light economic and cultural resources that discuss questions of identity and politics that can best

Restricted access

Les conséquences économiques de Mai 68

Du désordre social français à l’ordre monétaire franco-allemand

Series:

Mathieu Dubois

Mai 68, aux origines de la monnaie unique européenne ? Telle est la thèse audacieuse défendue par le présent ouvrage en mettant en lumière la relation entre la contestation sociale et le renforcement de la compétition économique au sein du Marché commun. Les grèves, les hausses de salaire et la spéculation contre le franc déstabilisèrent en effet l’économie française à quelques semaines de l’ouverture des barrières douanières européennes le 1er juillet 1968. Le mouvement ouvrier et étudiant vint ainsi interrompre l’effort de compétitivité lancé par la France depuis dix années pour rattraper ses partenaires européens. Cette pression économique affecta le climat social en limitant les hausses de salaire et les relances publiques pour lutter contre un chômage renaissant. L’entrée dans le Marché commun avait ainsi préparé le terrain aux revendications de Mai. Les conséquences du mouvement français, en particulier la crise monétaire qui s’ensuivit, firent éclater au grand jour le rééquilibrage de puissance en Europe au profit de la République fédérale d’Allemagne. Cette crise souligna la nécessité d’une plus grande solidarité monétaire entre les membres de la Communauté européenne. Cette solidarité était toutefois conditionnée pour l’Allemagne par la convergence des politiques économiques vers davantage de stabilité et de garanties contre les dérapages inflationnistes tels que ceux de Mai 68. De ce point de vue, Mai 68 eut bien des conséquences fortes et déterminantes à long terme. La principale d’entre elles fut la volonté de stabiliser les monnaies et les économies européennes en amorçant le processus d’Union économique et monétaire lors de la conférence de La Haye. Si le chemin de Maastricht était encore long et semé d’embûches, les conséquences de Mai 68 jouèrent un rôle décisif dans ce choix fondateur.

Restricted access

Paul Collowald, pionnier d'une Europe à unir

Une vie à dépasser les frontières

Series:

Sabine Menu

En captivité en Allemagne, après la prison à Metz, Robert Schuman confiait en 1942 : « Les frontières qui nous séparent ne doivent pas être la barrière entre des peuples foncièrement différents les uns des autres, mais le lien entre les hommes qui, en fin de compte, n’ont jamais été eux-mêmes à l’origine des conflagrations ».

Paul Collowald, homme des frontières ayant subi l’annexion de l’Alsace et de la Moselle par le régime nazi, a résisté contre les atteintes à la dignité humaine. Une fois la guerre gagnée, il s’engage pour gagner la paix. En 1949, journaliste à Strasbourg, il rencontre le ministre des Affaires étrangères Schuman et sa vie en sera bouleversée. Il vouera désormais sa passion de l’information à la cause européenne. Faire comprendre la complexité et les exigences d’une Europe à unir, aussi bien pour les journalistes que le grand public, Paul Collowald l’assumera en tant que porte-parole des vice-présidents successifs de la Commission Robert Marjolin puis Raymond Barre. Directeur à la direction générale de l’information ensuite, il terminera sa carrière au Parlement Européen comme directeur général de l’information. Tout au long de sa vie, il s‘est appuyé sur les principes énoncés par Schuman dans sa Déclaration du 9 mai 1950 pour expliquer l’ouverture des frontières et la liberté de circulation, les nouvelles solidarités entre les États et les peuples et l’élargissement de l’Europe qui devait s’accompagner de son approfondissement.

Résister, s’engager, parler de l’Europe à unir, oser le saut dans l’inconnu de la Déclaration Schuman. Le réinventer face aux enjeux d’aujourd’hui.

Cette biographie de Paul Collowald retrace le parcours d’un homme qui a fait bien plus que de franchir les frontières entre Strasbourg, Bruxelles et Luxembourg. Avec d‘autres de sa génération qui reprennent vie dans ce récit, connus ou méconnus, il a œuvré pour jeter des ponts afin de les dépasser.

Restricted access

Empires connectés ?

La circulation de l'information dans les empires

Series:

Edited by Sylvie Crogiez-Petrequin and Anna Heller

Les peuples politiquement unifiés au sein d’un empire sont séparés les uns des autres par des barrières naturelles (montagnes, mers), mais aussi linguistiques et culturelles. Comment le pouvoir central surmonte-t-il ces barrières pour faire parvenir aux populations les informations qu’il souhaite leur communiquer ? Comment, en sens inverse, les populations soumises font-elles parvenir au pouvoir leurs réponses ou leurs demandes ? Que ce soit par des canaux de transmission officielle ou par des contacts entre particuliers, dans quelle mesure les habitants d’un même empire peuvent-ils être informés d’événements ou de situations parfois très éloignés ? Ce volume vise à examiner tous les moyens permettant la diffusion et la circulation de l’information au sein des empires : services de poste, maillage administratif, envoi d’ambassades, enquêtes et voyages diligentés par le pouvoir, échanges marchands, etc. Il interroge l’efficacité de cette communication à grande échelle, ses acteurs et ses enjeux, à des époques et dans des espaces variés. De l’Antiquité à l’époque contemporaine, les empires ont-ils été des mondes connectés ?

 

Restricted access

Series:

Edited by Christine Bouneau and Laurent Coste

Si l’éminence grise constitue une forme emblématique des conseillers du pouvoir, elle n’est pas unique. Les figures des conseillers étudiées dans cet ouvrage (conseillers de l’exécutif, assistants parlementaires, hauts fonctionnaires, ambassadeurs, conseillers juridiques, intellectuels et proches des décideurs politiques) sont multiples et appartiennent soit aux organigrammes officiels, soit au monde des hommes d’influence officieux, soit encore à l’entourage intime. Ces figures se sont ainsi construites, déployées, voire métamorphosées durant les cinq siècles parcourus, de la Renaissance à nos jours, dans l’espace européen. À l’aide de sources souvent méconnues et diversifiées, dans des analyses multiscalaires, les auteurs examinent ces acteurs – individuellement et en groupes – dans leurs cercles et dans leurs pratiques.

L’ouvrage s’inscrit dans une réflexion plus large sur le pouvoir et les élites et réévalue la puissance supposée et les limites souvent réelles des conseillers, tordant ainsi le cou à un certain nombre de clichés et phantasmes. S’il met en avant des conseillers, hommes de confiance, compétents, voire experts, s’appuyant sur des réseaux et investissant des lieux stratégiques, il éclaire aussi sur ceux qui sont conseillés, les décideurs politiques, dans des rapports souvent asymétriques et parfois ambigus et dans des jeux d’ombre et de lumière.

Restricted access

Series:

Edited by Radka Havlová

The volume discusses the recent developments in selected countries of the Middle East and North Africa. Theoretical chapter presents the internal and external factors influencing the development and democratization processes. Based on these factors the authors analyze in depth the recent development in Egypt, Iraq, Lebanon, Libya, Palestine, Syria, Turkey and Yemen. The authors demonstrate that the recent development in these countries varied significantly, mostly due to the difference of the historical, political, economic, security or religious conditions in the relevant countries.