Browse by title

You are looking at 1 - 4 of 4 items for :

  • Romance Literatures and Cultures x
  • Upcoming Publications x
Clear All
Restricted access

Series:

Claudia Canu Fautré

Cet ouvrage s’attache à comprendre ce qui caractérise l’espace méditerranéen actuellement à travers le roman policier méditerranéen.

Le traitement de l’articulation espace-temps investit et remet en question les frontières entre Occident et Orient, entre Nord et Sud. Des chronotopies ainsi qu’une nouvelle topographie de la Méditerranée se dessinent sous la plume des auteurs des deux rives et nous permettent de saisir la portée des échanges, des héritages, des traits culturels communs ainsi que des divergences. Dans ce voyage au cœur de la mer du « Milieu », la dimension géographique est inséparable de l’historique. À cet effet, l’usage de la « géocritique » a été fécond dans l’analyse de la portée culturelle et symbolique de la Méditerranée.

La capacité du noir méditerranéen à dévoiler des vérités incommodes, occultées ou bien difficiles à saisir montre que le réel investit la fiction et l’enquête policière se mue en enquête politique, historique, sociale. Yasmina Khadra, Andreu Martín et Giorgio Todde articulent ainsi, chacun à sa manière, la relation intrinsèque qui relie le détective à l’historien et à l’écrivain.

L’approche comparée de ces trois auteurs appartenant à des cultures et à des langues différentes nous permet d’observer les multiples facettes de cette Méditerranée, ses traditions et ses usages, ses ports et ses multiples couleurs. Elle est bleue mais également blanche, elle baigne dans la lumière mais son tragique sombre dans la noirceur et entraîne le lecteur dans ces couplets oxymoriques. La « portée attestatrice » du genre, qui voile pour ensuite mieux dévoiler les engrenages internes du système sociétal en question, permet à l’histoire de révéler la vérité.

C’est enfin la possibilité d’entrevoir les traits d’un idéal méditerranéen qui nous entraîne dans ce voyage à la découverte des mystères de la Méditerranée : pour une véritable compréhension des peuples méditerranéens, comment conjuguer un savoir ancien avec un présent en mouvement ?

Restricted access

Bolaño Constelaciones

Literatura, sujetos, territorios

Macarena Areco

Este libro estudia la narrativa de Roberto Bolaño a partir de la premisa de que esta es una textualidad híbrida, que –en la tradición de la literatura chilena– se manifiesta como una novela de lo abierto: proliferante, marginal, no burguesa ni familiar, de la ciudad, nomádica, contestataria, cuyo amuleto es la Literatura, escrita con mayúsculas, es decir, una posibilidad vital de aprendizaje y también de sobrevivencia, que otorga su influjo, como un don, a los sujetos, modelizándolos, transformándolos, sacándolos de sus casillas, desterritorizándolos, volviéndolos múltiples y otros.

Restricted access

Zoraida Carandell

Le présent ouvrage traite d’une figure, l’oxymore, examinée dans trente recueils et deux pièces de théâtre espagnols représentatifs du tournant du Symbolisme aux Avant-gardes.

L’influence du Baroque en Espagne dans les années 1920 et 1930 a souvent été débattue sans que soit entreprise une étude sur l’écriture d’avant-garde définie ici dans une fourchette chronologique large et comprise comme un ensemble de procédés stylistiques convergents. L’énumération chaotique, caractéristique du surréalisme espagnol selon Léo Spitzer, est ici revue comme étant partie prenante d’une nouvelle forme d’iconicité verbale, c’est-à-dire de construction d’une image qui n’existe que par les mots. Ce qu’Aurora Egido considère comme la redécouverte du baroque littéraire et pictural durant le premier tiers du vingtième siècle espagnol conduit à réfléchir à une analogie négative, susceptible de fonder l’image sur le contrefactuel, signe d’une organisation artistique du sens et compatible avec un rejet de la mimésis.

La première partie, « De la fleur de couteau » est une approche historique et comparée de l’oxymore en espagnol et dans d’autres langues romanes, suivie d’un chapitre théorique sur la figure, abordée dans une perspective linguistique. La deuxième partie, « Au soleil noir du sens », est consacrée à l’étude de l’oxymore durant ce que José-Carlos Mainer a appelé l’âge d’argent des lettres espagnoles. L’originalité de ce travail réside dans la figure étudiée -qui n’a pas encore fait l’objet d’une monographie étayée sur des centaines d’exemples-, et dans l’approche d’une histoire littéraire comparée des formes, préconisée dans ce livre.

Restricted access

Series:

Benedetta De Bonis

En 1240, l’Europe médiévale est bouleversée par l’invasion des descendants de Gengis-khan, rebaptisés « Tartares » en raison de leur cruauté inhumaine qui les rapproche de démons issus du Tartaros, l’abîme infernal. À partir de ce moment-là, l’Occident, oscillant entre la peur et la fascination, n’a eu de cesse de creuser le « mythe des Tartares », despotes sanguinaires pour quelques-uns, souverains modèles pour d’autres. Cet essai analyse pour la première fois le changement de l’image des Mongols gengiskhanides dans la littérature européenne en langue allemande, anglaise, française et italienne, en dressant de nombreux parallèles avec les arts. Il se concentre sur la représentation de trois figures – la horde tartare, Gengis-khan et Khoubilaï-khan – à une époque, le XXe siècle, marquée par la remise en question, suite aux guerres mondiales et aux totalitarismes, du concept de barbarie et par de nouvelles études historiques et philologiques sur les Mongols. En croisant l’histoire des idées et l’analyse critique des textes, il examine comment quelques-uns des écrivains majeurs de l’Occident – dont Pascoli, Buzzati, Pound, Bauchau, Jünger, Calvino et maints autres – ont projeté sur des figures éloignées dans le temps et dans l’espace les problématiques de l’homme contemporain.