Browse by title

You are looking at 1 - 7 of 7 items for :

  • Romance Literatures and Cultures x
  • Upcoming Publications x
Clear All
Restricted access

Affective Landscapes

Representations of Terrorism and Violence by Basque Female Authors

Cristina Ortiz Ceberio and María Pilar Rodríguez

Affective Landscapes: Representation of Terrorism and Violence by Basque Female Authors draws from contemporary social and cultural theory of affect to analyze the Basque Country’s political violence since the birth of the terrorist organization E.T.A. The study focuses on how this violence has been represented in contemporary works of literature and cinema authored by women and examines the alternative means these authors use to examine political violence from a gendered perspective. The artistic works analyzed in this volume highlight the connection between violence and the production of specific affective states; these authors’ stories illustrate the pernicious effects that violence has for human relationality and social bonds. As such, the study provides new readings of seminal works authored by Basque women during this period of violence and, in doing so, it renders a much-needed contribution to the place that their artistic productions have in providing a novel understanding of the Basque political reality. The study presents a groundbreaking analysis to understand the centrality of affect as a unique prism to approach violent contexts, to present different affirmations of the "political," and to bring to light social dynamics otherwise unnoticed.

Restricted access

Escrituras de lo diabólico

Retos de la alteridad en la literatura latinoamericana moderna y post-moderna

Carlos Mejía Suárez

En Escrituras de lo diabólico, Carlos Mario Mejía Suárez estudia obras latinoamericanas donde la imagen diabólica se usa para mapear la representación literaria de formas problemáticas de alteridad. Frente a trabajos que se concentran en el diablo ya desde un punto de vista historiográfico o vinculándolo exclusivamente a la herencia colonial, este trabajo se concentra en la invocación moderna de lo diabólico, desde el Fausto criollo (1866) del siglo XIX hasta novelas contemporáneas como Los estratos (2013) y Diablo guardián (2003), pasando por obras representativas del boom latinoamericano como Grande Sertão: Veredas (1957), El lugar sin límites (1966) y novelas experimentales como Cola de lagartija (1983). Con estas obras, respondemos ¿qué comunica acerca de las convenciones de lo real el estatuto familiar o fantástico del diablo en cada obra? ¿cuáles son los valores implícitos por la aventura de los protagonistas en su transgresora búqueda de objetos de deseo? Pero, más importante aún, ¿cuáles son los límites de estas categorizaciones estructurales para manera en que lo demoníaco representa la alteridad, al "otro"? Estas limitaciones se estudian a través de mapear cuerpos y lugares que en estas obras se rebelan contra la imposición del régimen de significado que los condena a la expulsión y al sacrificio.

Restricted access

Littérature et cinéma

la culture visuelle en partage

Series:

Edited by Ludovic Cortade and Guillaume Soulez

Les co-éditeurs de cet ouvrage, Ludovic Cortade (New York University) et Guillaume Soulez (Sorbonne Nouvelle Paris 3), rassemblent un ensemble de contributions rédigées par des spécialistes de l’écrit et de l’écran permettant de penser l’écosystème formé par l’espace, le cinéma et la littérature. A partir des œuvres d’écrivains et réalisateurs, parmi lesquels Emile Zola, Alfred Jarry, Julien Gracq, Jacques Demy, Agnès Varda, Marguerite Duras, Ousmane Sembène ou Edouard Glissant, les problématiques abordées dans ce volume inscrivent l’esthétique de la forme et de la réception dans une stratigraphie de méthodes et de concepts associant la géocritique, la poétique, l’esthétique et la géopolitique. Les auteurs analysent l’espace et les métafictions géographiques, le transhumanisme, la critique de l’espace anthropocentré, la dimension scalaire de la réception et la signification politique et mémorielle des limites de la représentation de l’espace dans le cinéma et la littérature. Ils interrogent également l’espace à travers le prisme de l’hybridité transculturelle des formes, des récits et de l’esthétique de la réception, participant à la recherche de l’éthique du lieu commun par la parole et l’image partagées à l’ère de l’Anthropocène.

Cet ouvrage paraît en complément de Littérature et cinéma : la culture visuelle en partage (co-édité par les mêmes auteurs). Les deux volumes s’inscrivent dans la nouvelle série « Studies in Film & Literature Cultures » consacrée à l’étude des rapports entre le cinéma et la littérature au sein de la collection Film Cultures de Peter Lang.

Restricted access

Series:

Edited by Ludovic Cortade and Guillaume Soulez

Les co-éditeurs de cet ouvrage, Ludovic Cortade (New York University) et Guillaume Soulez (Sorbonne Nouvelle Paris 3), rassemblent un ensemble de contributions rédigées par des spécialistes de l’écrit et de l’écran permettant de penser l’écosystème formé par l’espace, le cinéma et la littérature. A partir des œuvres d’écrivains et réalisateurs, parmi lesquels Emile Zola, Alfred Jarry, Julien Gracq, Jacques Demy, Agnès Varda, Marguerite Duras, Ousmane Sembène ou Edouard Glissant, les problématiques abordées dans ce volume inscrivent l’esthétique de la forme et de la réception dans une stratigraphie de méthodes et de concepts associant la géocritique, la poétique, l’esthétique et la géopolitique. Les auteurs analysent l’espace et les métafictions géographiques, le transhumanisme, la critique de l’espace anthropocentré, la dimension scalaire de la réception et la signification politique et mémorielle des limites de la représentation de l’espace dans le cinéma et la littérature. Ils interrogent également l’espace à travers le prisme de l’hybridité transculturelle des formes, des récits et de l’esthétique de la réception, participant à la recherche de l’éthique du lieu commun par la parole et l’image partagées à l’ère de l’Anthropocène.
Cet ouvrage paraît en complément de Littérature et cinéma : la culture visuelle en partage (co-édité par les mêmes auteurs). Les deux volumes s’inscrivent dans la nouvelle série « Studies in Film & Literature Cultures » consacrée à l’étude des rapports entre le cinéma et la littérature au sein de la collection Film Cultures de Peter Lang.
Restricted access

Amongst Women

Literary Representations of Female Homosociality in Belle Epoque France, 1880–1914

Giada Alessandroni

Second fiddle to love, fleeting and inauthentic, a disguise for sexual rivalry, a practice to be policed or, at most, a social mechanism aptly reinforcing traditional gender norms, female friendship did not always have a good reputation in canonical and didactic literature from nineteenth-century France. But how did French women imagine and represent their relationships in fiction, and to what ends?

Situated at the intersection of feminist cultural history and Belle Epoque literary studies, this book explores fictional representations of female homosociality in novels by Daniel Lesueur, Gabrielle Réval, Marcelle Tynaire, and Yver Prost, among others, including women’s writing of the Belle Epoque within the narratives of the literary and cultural history of friendship in the long nineteenth century.

Playing with the tension between traditional and modern womanhood and intersecting with topics as diverse as the female body, work, education, marriage, heterosexual love, and the moral regeneration of the French nation, the representation of female homosociality constitutes, in these texts, one of the literary devices through which the figure of the femme moderne comes into being on paper and reflects the authors’ engagement with a form of female modernism that problematizes the dichotomy between «high» and «popular» literature, helping to give shape to women’s experience of modernity.

This book was the joint winner of the 2019 Peter Lang Young Scholars Competition in Nineteenth-Century French Studies.

Restricted access

Series:

Edited by Marc Quaghebeur

Pour commander la version papier de ce livre, veuillez contacter orders@peterlang.com. (Prix fixe D: 90,90€, Prix fixe A: 93,50€, Prix cons.: 106CHF, 103,90$, 70£). Pour commander l’Ebook veuillez cliquer sur 978-2-8076-1762-9

Après Violence et Vérité (2013) ou Sagesse et Résistance (2018), ces deux volumes s’attachent à une nouvelle forme d’approche transversale des littératures francophones par le biais d’un autre binôme conceptuel tensionnel : Résilience et Modernité. Si la notion de résilience forgée par Boris Cyrulnik concerne, à l’origine, des cas de détresse individuels, elle n’en est pas moins pertinente pour les textes littéraires. Le neuropsychiatre français insiste d’ailleurs sur la différence entre parole et écrit- ce dernier registre opérant, à travers la fiction, une reconstitution de soi et du monde destinée à des tiers tout autant qu’à soi. Traumatismes individuel et collectif peuvent donc s’y conjoindre.

La question de la résilience s’articule à celle de la modernité dans la mesure où le caractère majeur de cette dernière est l’intransitivité, aux limites de l’absolu. Elle ne se résout ni à sa présence en Art comme en Littérature (au travers des avant-gardes) ni à son lien à l’idée de Révolution. Dans une acception plus large, la modernité accompagne en effet l’expansion de la civilisation industrielle occidentale et se fait le véhicule des valeurs qu’elle postule et entend développer partout dans le monde. Elle fait partie des chocs et traumas inhérents aux processus coloniaux, et sous-tend divers types de résilience examinés dans ces volumes.

Les tensions inhérentes à Résilience et Modernité recoupent en outre celles qui structurent les littératures francophones et contribuent à leurs spécificités. Ne serait-ce que parce que la France apparut longtemps comme le paradigme de la modernité, tout particulièrement littéraires.

Les perspectives transversales sont privilégiées dans ces pages qui ne s’organisent pas par aires géographiques – un index y renvoie toutefois – mais par axes thématiques. Les Francophonies du Nord y sont tout aussi présentes que celles des Afriques ou des Caraïbes. La Shoah et le génocide rwandais, l’esclavage et l’immigration, l’exploitation ouvrière ou les guerres de libération, le sort fait aux femmes comme la ré-habitation de la langue française font partie de ces deux tomes. Ceux-ci contribuent à une perception renouvelée de l’aujourd’hui et des Francophonies culturelles mais également au travail sur La Mémoire, l’Histoire, L’Oubli cher à Paul Ricoeur

For ordering the paperback version please contact order@peterlang.com. (Retail Price: D: 90,90€, Prix fixe A: 93,50€, Rec. retail price: 106CHF, 103,90$, 70£), For puchasing the ebook please go to 978-2-8076-1762-9

Restricted access

André Malraux et l’art

Une révolution intellectuelle

Derek Allan

Cette étude présente une explication systématique des éléments clés de la théorie de l’art d’André Malraux. Se basant sur des œuvres telles que Les Voix du silence, Le Surnaturel, L’Irréel et L’Intemporel, elle aborde des sujets cruciaux comme la nature de la création artistique, la psychologie de notre réaction à l’art, la naissance de la notion d’« art » et sa transformation après Manet, la naissance et la mort de l’idée de beauté, la question cruellement négligée de la relation entre l’art et le passage du temps, l’émergence de notre « premier monde de l’art universel », le rôle contemporain du musée d’art et du Musée Imaginaire, et la question épineuse du lien entre l’art et l’histoire.

Contrairement aux critiques négatives parfois émises contre la pensée de Malraux, l’étude soutient qu’il nous offre une théorie de l’art mûrement réfléchie, entièrement cohérente et très éclairante. De surcroît, et malgré des allégations occasionnelles que la pensée de Malraux manque d’originalité, cette analyse montre que sa théorie de l’art est hautement originale et constitue un défi radical aux explications traditionnelles de l’art issues des Lumières qui ont dominé la pensée occidentale pendant quelque trois cents ans. En bref, l’étude dévoile une façon de comprendre la nature de l’art qui n’est rien de moins qu’une révolution intellectuelle.