Chargement...

La presse et ses images – Die Presse und ihre Bilder

Sources – réseaux – imaginaires – méthodes. Quellen – Netzwerke – Imaginäre – Methoden

de Claire Aslangul-Rallo (Éditeur de volume) Bérénice Zunino (Éditeur de volume)
Collections 546 Pages

Résumé

La presse illustrée connaît un essor particulier entre la fin du XIXe siècle et 1945. Les 19 contributions de cet ouvrage dressent un panorama inédit des recherches sur le sujet, dans une perspective interdisciplinaire et internationale et dans un contexte de renouvellement des méthodes à l’ère des humanités numériques. Cette synthèse illustre la variété des sources – de la presse satirique illustrée jusqu’aux magazines « modernes » à l’opulente photographie – et atteste la validité de l’attention portée aux réseaux d’acteurs, à la circulation des modèles et aux évolutions de la culture visuelle. Des chercheurs de différents horizons et des professionnels de la gestion de cet héritage culturel sont ici en dialogue, pour examiner les différentes modalités d’interaction entre image, presse et société.

Table des matières

  • Cover
  • Titel
  • Copyright
  • Autorenangaben
  • Über das Buch
  • Zitierfähigkeit des eBooks
  • Abstract
  • Résumé
  • Avant-propos et remerciements
  • Sommaire / Inhaltsverzeichnis
  • Introduction : la presse illustrée à l’ère des humanités numériques – état des lieux et problématiques de recherche (Claire Aslangul-Rallo, Bérénice Zunino, Clémence Andréys, Julien Auboussier, Adrien Barbaresi, Anne Deffarges, Maud Ehrmann, et Sofiane Taouchichet)
  • 1. Émergence et essor de nouveaux objets de presse illustrée
  • 1.1 Des productions culturelles dans leur époque
  • L’illustration de presse et le récit (Jean-François Tétu)
  • Munich et Berlin. Coups de projecteur sur les hauts lieux de la presse satirique illustrée allemande aux XIXe et XXe siècles (1844–1933) (Ursula E. Koch)
  • 1.2 France-Allemagne : convergences, divergences
  • Le magazine : un objet de presse et d’histoire (Thierry Gervais)
  • Neue Welten, neues Sehen, neue Typografien. Die deutsche Illustriertenpresse der Zwischenkriegszeit und eine Auswahl französischer Pendants (Patrick Rössler)
  • 1.3 Images de presse en guerre et mobilisation des publics : les conflits comme terrains d’expérimentation
  • Der Wahre Jacob, août 1914 : de nouvelles illustrations pour accompagner et soutenir une réorientation politique (Anne Deffarges)
  • La Première Guerre mondiale sur le front balkanique dans la revue grecque Ikonografimeni et dans la presse française (Maria Xypolopoulou)
  • Die Zeitschrift Die Wehrmacht im Zweiten Weltkrieg und ihre propagandistische Darstellung von England und den USA (1939–1944) (João Arthur Ciciliato Franzolin)
  • 2. Imaginaires en construction et circulation des images – des acteurs aux réseaux
  • 2.1 Figures, codes et systèmes narratifs
  • Donner à voir les photoreporters dans les hebdomadaires des années 1930, des images en série à l’imaginaire social (Mélodie Simard-Houde)
  • Der Pixavon-Komplex, oder: Krisenbewältigung durch die richtige Haarpflege (Helen Barr)
  • Femmes et socialisme dans la revue tchécoslovaque de langue allemande Im Herzen Europas (1958–1971) (Hélène Leclerc)
  • 2.2 Réseaux et processus d’internationalisation
  • Bildredakteure. Die „Gatekeeper“ visueller Öffentlichkeit und ihre transnationalen Netzwerke (Annette Vowinckel)
  • Internationalisation de la presse magazine féminine. Deux siècles d’histoire et de circulation des modèles, 1749–1945 (Karine Taveaux-Grandpierre)
  • 3. La presse illustrée à l’ère du numérique : la valorisation d’un patrimoine culturel
  • 3.1 Conservation, valorisation et diffusion numérique des ressources
  • Dans les collections de presse de la Bibliothèque nationale de France (Aurélien Brossé)
  • Les périodiques illustrés dans les fonds de La contemporaine : « Du papier au numérique et retour » (Dominique Bouchery)
  • Les collectionneurs privés : des acteurs essentiels pour la recherche sur la presse illustrée de la Seconde Guerre mondiale. L’exemple des Archives Fernández-Xesta (Claire Aslangul-Rallo, Enrique Fernández-Xesta et Pasqualino Schifano)
  • 3.2 Perspectives d’analyse de la presse illustrée et humanités numériques
  • Vom digitalen Textbild zum optimalen Volltext. Etappen automatischer Texterkennung am Beispiel des Börsenblatt für den Deutschen Buchhandel 1834–1945 (Achim Bonte, Robert Sachunsky et Kay-Michael Würzner)
  • Les dessins dans les journaux de tranchées de la Première Guerre mondiale : essai d’analyse avec les outils textométriques (Cyrielle Montrichard)
  • Les publicités dans Signal (1940–1945), entre promotion commerciale et propagande politique : des outils quantitatifs pour une analyse qualitative (Claire Aslangul- Rallo)
  • Les auteur(e)s / Zu den AutorInnen
  • Reihenübersicht

←14 | 15→

Claire Aslangul-Rallo

Sorbonne-Université, Laboratoire SIRICE

Bérénice Zunino

Université de Franche-Comté, Laboratoire CRIT

Clémence Andréys

Université de Franche-Comté, Laboratoire ELLIADD

Julien Auboussier

Université Lumière Lyon 2, Laboratoire ELICO

Adrien Barbaresi

Académie des Sciences de Berlin-Brandebourg

Anne Deffarges

Université de Franche-Comté, Laboratoire CRIT

Maud Ehrmann

École polytechnique fédérale de Lausanne

Sofiane Taouchichet

Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Laboratoire HAR

Introduction : la presse illustrée à l’ère des humanités numériques – état des lieux et problématiques de recherche

La source qui est au centre de notre attention est la presse illustrée (presse satirique, suppléments illustrés, magazines grand public), qui joue depuis la fin du XIXe siècle un rôle important en tant que média de masse. Elle s’inscrit à la croisée de deux processus déterminants pour l’histoire de la modernité médiatique : l’essor de la presse au XIXe siècle, d’une part, qui inaugure « la civilisation du journal »,1 et le « triomphe de l’illustration sur papier »,2 d’autre ←15 | 16→part, qui marque l’entrée dans le XXe siècle. La période à laquelle nous nous consacrons (fin XIXe siècle–1945) est un moment charnière où se diffuse une grande variété de revues satiriques (Le Rire, L’Assiette au beurre, Simplicissimus, Kladderadatsch), d’illustrés et de magazines grand public (Berliner Illustrirte Zeitung, La Vie au Grand Air, Vu), mais aussi de magazines plus spécialisés reflétant une segmentation des publics (Vogue). La Grande Guerre représente une étape importante, installant les illustrés dans le paysage médiatique (Le Miroir, J’ai vu, Zeit im Bild), mais ce sont les années 1930 qui voient l’émergence des magazines « modernes » de type Match. Se distinguant par la qualité du papier, de l’illustration ainsi que par les effets de mise en page, ils serviront de modèles pour les magazines de « propagande douce » sous le Troisième Reich et durant l’Occupation. Ses forts tirages, sa vocation informationnelle et divertissante, ainsi que son statut à la fois de réceptacle et de vecteur des imaginaires sociaux font de la presse illustrée sous toutes ses formes une source de choix pour la recherche ; elle nous donne à lire et à voir « comment les hommes ont senti et pensé », mais elle a aussi « marqué de [son] empreinte les opinions, le goût et les sensibilités ».3

Pourtant, malgré l’importance des transferts, influences réciproques et circulation des modèles entre la France et l’Allemagne, les travaux sur ces objets – en essor ces toutes dernières années – restent très souvent cantonnés à une perspective nationale et monodisciplinaire ; ils ne tiennent pas toujours compte du rôle joué par des acteurs non-universitaires comme les archivistes ou les collectionneurs privés ; et ils tendent à segmenter les productions de « la presse illustrée », qui constituent certes un ensemble très hétérogène, mais dont les dynamiques d’influence réciproque (et concurrence) méritent l’attention. Notre ambition, avec le programme proposé et l’ouvrage qui en résulte, est de montrer l’intérêt, la richesse et la complémentarité, mais aussi les différences de ces sources, dont tous les types d’images méritent d’être analysés (photographies, dessins, publicités, etc.) ; il s’agit également d’illustrer l’apport d’une collaboration transdisciplinaire permettant de systématiser les analyses croisées de corpus français et allemands et, de la sorte, de dépasser la logique d’une simple juxtaposition d’études monographiques nationales. L’ouvrage se distingue ainsi par le souci du croisement des méthodes, la prise en compte de la dimension internationale (réseaux de producteurs, circulation des images), mais aussi par le dialogue interprofessionnel et intergénérationnel qui ouvre ←16 | 17→des perspectives prometteuses. Il nous faut remercier ici les chercheurs (jeunes ou confirmés), les spécialistes institutionnels de la conservation et de la valorisation des sources, les collectionneurs privés, les journalistes, ainsi que le public des différentes manifestations à Berlin, Besançon et Paris, qui ont fait de ces rencontres et de la préparation de l’ouvrage un espace de fructueuses interactions, scientifiques et humaines.

Avant de présenter les angles qui sont les nôtres à travers les différentes contributions de ce livre et qui reflètent notre ambition de décloisonner les objets et les disciplines, il a semblé utile de commencer par dresser un état de la recherche sur les deux grands types de sources qui sont au cœur de ce livre : la presse satirique d’une part, la presse reposant sur le photojournalisme d’autre part. Cette différenciation est importante, mais quelque peu artificielle en termes de chronologie puisque les deux types de presse coexistent en grande partie sur la période qui nous intéresse, et puisqu’aussi les revues et magazines illustrés étudiés combinent souvent largement les différents types d’image – caricature, photographie, mais également cartes, graphiques, publicités, etc. Les pratiques de recherche sur la presse illustrée ayant fortement évolué ces dernières années sous l’influence d’une diffusion des outils liés aux « humanités numériques », nous avons inclus dans cet état des lieux une section qui fait un point sur les opportunités et défis de la numérisation massive, assortie d’un tour d’horizon des initiatives récentes et d’un aperçu rapide des techniques.

Résumé des informations

Pages
546
ISBN (PDF)
9783631851388
ISBN (ePUB)
9783631863503
ISBN (Relié)
9783631842911
DOI
10.3726/b18933
Langue
Français
Date de parution
2022 (Mars)
mots-clé
Illustrierte Photojournalismus Kommunikationswissenschaft Visual Culture Text und Bild Propaganda Öffentlichkeit Digital humanities
Published
Berlin, Bern, Bruxelles, New York, Oxford, Warszawa, Wien, 2022. 546 p., 71 ill. en couleurs, 89 ill. n/b.

Notes biographiques

Claire Aslangul-Rallo (Éditeur de volume) Bérénice Zunino (Éditeur de volume)

Claire Aslangul-Rallo, agrégée d’allemand, ancienne élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud et diplômée de Sciences-po Paris, est maître de conférences en histoire et civilisation des pays de langue allemande à Sorbonne-Université et membre de l’UMR SIRICE. Ses travaux portent sur l’iconographie des conflits, les images de presse et les représentations France-Allemagne. Bérénice Zunino, agrégée d’allemand, docteure en études germaniques et en histoire contemporaine, est maîtresse de conférences en histoire et civilisation des pays de langue allemande à l’Université de Bourgogne Franche-Comté (CRIT, EA 3224) et membre partenaire de l’UMR SIRICE. Ses recherches portent sur l’histoire culturelle de la Première Guerre mondiale en Allemagne, les études visuelles et la presse illustrée.

Précédent

Titre: La presse et ses images – Die Presse und ihre Bilder