Search Results

You are looking at 1 - 6 of 6 items for

  • Author or Editor: Gérard Nauroy x
Clear All Modify Search
Restricted access

Lire et éditer aujourd’hui Ambroise de Milan

Actes du colloque de l’Université de Metz (20-21 mai 2005)

Gérard Nauroy

Lire, éditer, traduire et comprendre aujourd’hui l’œuvre, réputée difficile, d’un Père de l’Église latine comme Ambroise de Milan, tel était l’objet du colloque organisé à Metz en mai 2005 sous les auspices de l’Institut des « Sources Chrétiennes » pour préciser le cadre d’une nouvelle édition de l’œuvre du pasteur milanais. Les actes réunissent des contributions de quelques-uns des meilleurs spécialistes français et étrangers d’Ambroise. Selon des démarches complémentaires, réflexion sur l’actualité de la pensée et de l’herméneutique ou approches plus méthodologiques et techniques, les textes ici réunis constituent une propédeutique à une lecture renouvelée de l’œuvre de l’évêque de Milan.
Restricted access

L’écriture du massacre en littérature entre histoire et mythe

Des mondes antiques à l’aube du XXIe siècle

Gérard Nauroy

Ce livre est le fruit de deux années de séminaire au sein du centre de recherches «Michel Baude. Littérature et spiritualité» de l’université de Metz (2001-2003).
Les onze études réunies dans cet ouvrage tentent de réfléchir sur la notion même de massacre et d’en proposer une définition. Leurs auteurs explorent aussi la diversité des traductions littéraires, sans négliger le regard de l’art et des médias, qu’a suscitée à travers les siècles l’horreur ressentie devant le massacre. Ils s’attachent à éclairer, par une réflexion pluridisciplinaire et diachronique, les formes de la retractatio du massacre dans une écriture qui révise l’histoire vécue au service de thèmes idéologiques et polémiques ou pour en dégager mythes et symboles. De ces sondages éclatés se dégagent des constantes dans la manière de décrire, de juger, d’assumer la violence collective et fanatique, mais aussi de significatives évolutions dans la recherche des moyens stylistiques propres à la dénoncer. Car rares sont ceux qui tentent de la justifier ou d’y découvrir une valeur positive.
Restricted access

Gérard Nauroy

Ce livre regroupe quatorze articles publiés par l’auteur dans différentes revues entre 1974 et 2002, qui proposent des lectures de plusieurs ouvrages dans lesquels Ambroise, évêque et patron de Milan (374-397), commente l’Écriture sainte. Écrits dans l’esprit de la tradition française, ces essais tentent d’éclairer la personnalité littéraire et la méthode exégétique d’Ambroise dans des œuvres qui sont des témoignages de premier ordre sur la situation de l’Église à la fin du IV e siècle et ses relations avec le pouvoir impérial.
La structure apparente de ces textes surprend par le cheminement labyrinthique de la pensée herméneutique, qui impose la démarche progressive de l’initiation chrétienne à qui veut en décrypter la plénitude du – ou plutôt des – sens. L’écriture littéraire raffinée, longtemps négligée par la critique au profit d’études sur le docteur de l’orthodoxie et le Kirchenpolitiker, est analysée ici avec soin. Entre l’exercice spirituel et la catéchèse pastorale, entre Bible et liturgie, les textes de l’évêque de Milan mettent en contact avec la pensée d’un des grands maîtres spirituels de l’Église du IV e siècle. La quête du bonheur et l’art de vivre dans le siècle ou de s’en détacher, les devoirs de l’homme chrétien partagé entre la société et Dieu, la foi et le dogme, le Dieu trinitaire, l’attitude vis-à-vis des adversaires de la «vraie foi» (juifs, païens, hérétiques), la nature de l’âme, la rencontre mystique avec la transcendance, l’influence respective de la culture antique et de la tradition biblique sont les divers sujets abordés dans les textes étudiés ici.
Restricted access

Écrire l’histoire à Metz au Moyen Âge

Actes du colloque organisé par l'Université Paul-Verlaine de Metz, 23-25 Avril 2009

Series:

Edited by Mireille Chazan and Gérard Nauroy

Pendant tout le Moyen Âge et au-delà, les Messins eurent le souci d’écrire l’histoire de leur cité pour exalter leur passé, justifier leurs droits, voire en revendiquer de nouveaux. Ce travail d’écriture a été entrepris et poursuivi dans l’entourage des évêques, où a été rédigée par étapes une histoire des évêques des origines apostoliques de l’Église messine jusqu’au XVIe siècle. Les abbayes et les couvents, dans des annales et des cartulaires, ont conservé le souvenir de leur fondation et du développement de leur établissement pour affirmer leur place dans la cité et défendre leurs droits. À partir du XIVe siècle et jusqu’à la réunion de Metz à la France, les bourgeois et les patriciens composent des chroniques en langue vulgaire pour conserver la mémoire de la communauté urbaine, magnifier son passé et défendre sa politique. Le résultat est une historiographie et une hagiographie, d’une remarquable continuité, avec des prolongements jusqu’au XVIIe siècle. L’étude méthodique de cette production historiographique, sans équivalent dans les autres villes françaises, mis à part Paris, fait l’objet du présent ouvrage, première synthèse sur cette question.
Restricted access

Saint Augustin et la Bible

Actes du colloque de l’Université Paul Verlaine-Metz- (7-8 avril 2005)

Gérard Nauroy and Marie-Anne Vannier

S’il est un auteur qui n’a cessé de commenter la Bible tout au long de sa vie et en a tiré ses grandes intuitions théologiques, c’est bien saint Augustin. Or, peu d’études ont été consacrées à la question dans la sphère francophone, en dehors des travaux d’Anne-Marie La Bonnardière. Aussi, le colloque qui s’est tenu au printemps 2005 à l’université Paul Verlaine de Metz a voulu combler cette lacune, en envisageant non seulement les principes généraux de l’herméneutique augustinienne, mais aussi, dans des analyses de détail, les commentaires que l’évêque d’Hippone a rédigés sur la Genèse, les Psaumes, l’ Évangile et la Première Épître de Jean, les Épîtres pauliniennes.
Restricted access

Le désert, un espace paradoxal

Actes du colloque de l’Université de Metz (13-15 septembre 2001)

Gérard Nauroy, Pierre Halen and Anne-Elisabeth Spica

Le thème du désert, sujet à la mode, a fait l’objet de plusieurs colloques universitaires ces dernières années. Il a été traité à Metz, en septembre 2001, dans la perspective des rapports entre texte littéraire et spiritualité, entre éthique et écriture, en centrant la réflexion sur la notion, qui paraît fondamentale, de paradoxe. Le désert, géographique mais aussi intérieur, de sable comme de verdoyantes forêts ou d’espaces marins, apparaît en effet comme un lieu de refuge loin du monde, voire de désertion, mais aussi de (re)construction, voire d’exaltation du moi et d’ouverture à l’autre (ou l’Autre). Cette démarche méthodologique caractérise et unifie les trente-quatre contributions de ce recueil pluridisciplinaire: études littéraires certes, mais aussi historiques, philosophiques, théologiques et linguistiques, déployées sur un vaste champ chronologique, du premier siècle de notre ère jusqu’aux ultimes confins du XX e siècle, des tentations de Jésus au désert ou des épreuves des soldats romains de Caton dans les solitudes de Libye jusqu’aux représentations romanesques ou poétiques d’Albert Camus et de J.M.G. Le Clézio, d’Anne Perrier et de Gaspar Lorand. Il n’y a rien d’exhaustif ni de systématique dans ces approches successives, qui parcourent l’antiquité tardive, le moyen âge, la Renaissance, les temps modernes et le monde contemporain, mais plutôt des études de détail sur des auteurs et des textes qui éclairent les multiples facettes du paradoxe que recèle en soi la réalité, vécue, symbolique ou fantasmée, du désert.