Search Results

You are looking at 1 - 2 of 2 items for

  • Author or Editor: Gilles Col x
Clear All Modify Search
Restricted access

Series:

Gilles Col

L'omniprésence de la polysémie dans les langues force à considérer la compréhension des énoncés comme un processus dynamique, dans lequel le sens de chaque unité linguistique se détermine en même temps que se construit le sens global de l'énoncé. Dans cette perspective, cet ouvrage expose un cadre théorique dans lequel la dynamique d'interaction entre unités linguistiques, appelé ici compositionnalité gestaltiste, obéit à un principe de convocation-évocation : les différents composants élémentaires d'un énoncé contribuent à construire une représentation globale dans un espace intersubjectif appelé scène verbale. Le principe de convocation-évocation constitue ce qui définit l’identité de toute unité linguistique et s’exprime sous la forme d’une instruction dynamique de construction du sens. L’ouvrage présente comment sont établies ces instructions à partir d’analyses de certaines unités grammaticales de l’anglais sur corpus annotés, et il expose, dans ce cadre nouveau de la sémantique instructionnelle, une première tentative de modélisation du processus de construction du sens dans son déroulement progressif et dynamique.

«Loin d’être une curiosité isolée de l’esprit, le langage est intimement lié aux autres facultés cognitives et corporelles de l’être humain. La linguistique cognitive nous a ouvert des voies très riches et radicalement nouvelles pour explorer ces liens. Cette démarche est magistralement illustrée dans le présent ouvrage, où Gilles Col développe sa recherche approfondie sur la construction du sens, appuyée par des analyses fines et détaillées, et une érudition hors pair.»

Gilles Fauconnier, Professeur Emeritus de Sciences Cognitives, Université de Californie, San Diego, USA

Restricted access

Sylvester Osu, Gilles Col, Nathalie Garric and Fabienne Toupin

Le terme identité s’inscrit dans un réseau lexical complexe et connaît une telle diversité d’emplois qu’il est difficile de le cerner. Il présente par ailleurs des sens techniques différents selon les disciplines, et la recherche de ce concept dans les dictionnaires des Sciences du langage s’avère peu satisfaisante.
Le présent ouvrage, issu du colloque « Construction d’identité et processus d’identification » (organisé à l’Université François Rabelais, Tours en novembre 2007) reprend une partie revue et corrigée après relecture anonyme des communications orales de ce colloque. Il tient sa singularité de ce que l’identité y est considérée non comme catégorie de langue ou de discours ou encore comme indice d’une appartenance socioculturelle mais plutôt comme un construit et l’identification comme une construction à part entière. La question se pose alors de savoir de quoi est construite l’identité et comment ? Les contributeurs à ce volume, sous des angles différents, tentent de répondre à ces questions, en analysant les différents processus langagiers qui concourent à sa construction.