Show Less
Restricted access

Des femmes et du crime

Société, modernité et mœurs à Shanghai sous la république, 1911-1949

Aglaia De Angeli

En plongeant dans les archives de la ville de Shanghai, Aglaia De Angeli offre une analyse de la vie des femmes criminelles autant que de celle des victimes de la criminalité à l’époque républicaine. Des centaines de cas judiciaires, des rapports de police et des comptes-rendus par les prisons et maisons de détention jamais utilisés auparavant nous racontent le milieu et les femmes qui y traînent.

Shanghai, connue déjà à l’époque comme le Chicago de l’Orient, est vue d’un côté pas encore exploré, celui de l’histoire des femmes, qui offre au lecteur une nouvelle vision de l’histoire sociale et urbaine de Shanghai, la métropole par excellence de la modernité en Chine.

À l’époque républicaine, la société en Chine bouscule entre tradition et modernité, ainsi l’histoire des femmes avec leurs méfaits autant que leurs malheurs nous offre un baromètre pour comprendre vers où les mœurs et le droit chinois se dirigent.

Show Summary Details
Restricted access

3 Crimes et châtiments

Extract

· 3 ·

Crimes et châtiments

Ce chapitre se consacre à l’analyse du crime par rapport au droit et son développement en Chine autant qu’aux institutions pour l’ordre public, comme police, tribunaux et prisons.

Le droit et le système judiciaire sont les piliers de l’administration judiciaire. En Chine, dès le traité de Nankin en 1842 jusqu’à la rétrocession des concessions pendant les années 1940 quarante du xxe siècle plusieurs systèmes de droit différents ont coexisté.

Le droit chinois a subi des transformations grâce aux réformes mises en œuvre à plusieurs reprises. En outre, sa nature diffère de celles des droits européens et américains imposés comme base de l’extraterritorialité pour la défense des droits des étrangers en Chine. Dans les concessions, chaque pays gardera sa propre indépendance à travers les cours consulaires, chargées de juger les nationaux étrangers, les résidents chinois étant progressivement placés sous un régime d’exception avec l’instauration de cours mixtes.

La Chine s’engage dans la modernisation et ses nouveaux codes, provisoires ou définitifs, sont la démonstration de sa volonté d’adaptation au défi occidental. Néanmoins, les étrangers ont repoussé aussi tard que possible le moment de lui accorder la rétrocession de leurs droits d’extraterritorialité et de leurs concessions1.

Le Code pénal à l’époque républicaine

La dynastie des Qing prit fin le 12...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.