Show Less
Restricted access

Le Guide du Médiateur International

José Pascal da Rocha

La médiation internationale est à la fois un art et une science. Cette étude se concentrera sur la médiation politique en tant que moyen de réglement d’un conflit violent, mettant ainsi fin au conflit et en permettant à la tierce partie mandatée d'aider les parties à trouver des structures et des stratégies nouvelles ou de différents mécanismes pour traiter leurs griefs sous-jacents. Sur la base de 5 phases distinctes, le guide tentera d’illustrer et de démontrer les mécanismes généraux du processus de médiation, démarrant avece le début du processus de médiation jusqu’à l’atteinte d’un résultat satisfaisant et obtenu par le biais de la médiation. Enfin, une étude de cas complexe sur la médiation au Soudan sera utilisée pour valider le modèle de médiation présenté dans ce guide. Einfin, Le manuel se terminera avec des leçons clés tirées du cas et par des réflexions finales d’ensemble. En tant que tel, il est dédié à informer le curieux, à servir en tant que tôme de réflexion pour le praticien plus érudit et à stimuler la conception et l'innovation de l’analyste politique pour contribuer à l'établissement d'une épistémologie fondamentale de la médiation.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract



L’étude de cas du Soudan apporte tout une série d’enseignements, qui permettent de développer les connaissances sur la médiation en contexte international. Pour des raisons évidentes, plus le conflit durait et donc, plus le nombre d’acteurs impliqués était important, plus les diverses situations devenaient complexes. En ce qui concerne les 5 phases du modèle de médiation, voici les principales leçons à en tirer :

Phase 1 – Se préparer à la médiation

Stratégie de médiation : la liaison entre le rétablissement de la paix et la consolidation de la paix ; les médiations politiques doivent transformer le système de partage du pouvoir dans le pays touché. Omettre de le faire ou ne pas régler la question de la violence structurale engendre une paix injuste. En situation de guerre et d’occupation, l’État ne peut pas assumer ses fonctions. S’il n’est pas en mesure de le faire, la consolidation de la paix n’aboutira pas et, de fait, la mise en œuvre de la paix sera gênée par toutes sortes d’obstacles lors du processus de légitimation. C’est pourquoi les arrangements relatifs à la question de partage du pouvoir doivent faire partie intégrante des efforts de rétablissement de la paix, dès le début.←177 | 178→

Stratégie de médiation – la sécurité est essentielle : l’État est responsable de la sécurité de sa population, au sens large...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.