Show Less
Restricted access

Les sociologues chinois de la première moitié du XXème siècle

Traduit par Sun Xuefen

Peilin Li, Jingdong Qu and Yabin Yang

La Chine de la première moitié du 20ème siècle a connu de nombreux bouleversements dont la fin des dynasties, les mouvements pour la république, les Seigneurs de guerre, de multiples invasions … Elle a aussi vu son milieu culturel et académique s’épanouir. Pendant cette période, la sociologie chinoise contemporaine a pris forme, s’est développée, et a exercé une influence non négligeable dans le monde intellectuel. La variété des approches et la qualité des recherches en sociologie ont atteint un niveau remarquable. Les travaux réalisés durant cette période constituent un héritage précieux et une base solide et incontournable pour les recherches contemporaines en la matière. Après l’arrêt de toute recherche sociologique pendant presque 30 ans (les années 50–80), il est important et intéressant de faire connaître les chercheurs qui ont bâti la sociologie chinoise d’aujourd’hui, ainsi que leurs travaux, aux étudiants et chercheurs de nos jours.

Show Summary Details
Restricted access

3 L’école chinoise de sociologie

Extract

3 L’école chinoise de sociologie

XVI. WU Wenzao et la « sinisation » de la sociologie

1. Vie et ouvrages

WU Wenzao (1901–1985), était originaire du comté de Xiagang, près de Jiangyin, dans la province du Jiangsu. Il fit ses études secondaires à l’École Nanqing (Jiangsu), avant d’être admis à l’École préparatoire Tsinghua pour, ensuite, partir étudier aux États-Unis. En 1923, il partit donc en Amérique et fut admis en troisième année du département de sociologie du Collège Dartmouth, dans l’État du New Hampshire. En 1925, il commença à préparer son doctorat au département de sociologie de l’Institut des chercheurs, à l’Université Colombia. Il entreprit en même temps des études d’anthropologie. En 1927, il soutint sa thèse intitulée Opinion et décisions britanniques concernant le problème de l’opium en Chine. Il obtint son doctorat et fut récompensé par le prix du « meilleur étudiant étranger des dix dernières années » de l’Université Colombia. Il retourna en Chine début 1929 et devint professeur au département de sociologie de l’Université Yenching. En juin de la même année, il épousa Bingxin.1 Pendant son professorat ←129 | 130→ à l’Université Yenching, Wu Wenzao exprima son opinion sur la tendance de transplanter les théories occidentales dans le milieu de la sociologie chinoise : il réclama sans ambiguïté une « sinisation » de l’ethnologie et de la sociologie. Il appliqua la théorie...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.