Show Less

L’humour et l’ironie en Littérature francophone subsaharienne

Des enjeux critiques à une poétique du rire

Series:

Vincent Simédoh

Il s’agit dans cette réflexion de comprendre et de saisir les enjeux que suscite la pratique de l’humour et de l’ironie dans des situations dramatiques, déplorables voire tragiques qu’est le contexte de l’Afrique: rire pour (se) corriger, contester, sans pour autant être agressif? Dénoncer sans en avoir l’air? Est-ce une nouvelle esthétique? A travers l’analyse des œuvres qui vont des années 1958 à nos jours, à savoir celles de Mongo Béti, Ferdinand Oyono, et plus contemporaines comme celles de A. Mabanckou…, ce livre démontre comment le rire, à travers toutes les différentes formes qu’il peut prendre, à savoir la dérision, la parodie, le sarcasme, le grotesque par le biais de l’humour et de l’ironie qui sont les manifestations apparentes, est un outil à la fois de la contestation, de dédramatisation des situations tragiques, mais aussi une esthétique d’écriture en soi dans la représentation du réel, du sérieux, que ce soit au niveau social, politique ou de l’écriture elle-même qui joue à la fois sur la dissimulation, sur le carnavalesque, la polyphonie et le grotesque pour finir à une poétique du rire.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE V : L’excentricité et la farce. L’écriture en dérision 119

Extract

CHAPITRE V L’excentricité et la farce. L’écriture en dérision La liberté d’en rire Pascal Ory, Goscinny (1926–1977) : la liberté d’en rire L’identification du genre d’une œuvre se signale par des indices propres à ce genre et constitue par conséquent une étape indispensable à la compréhension de l’œuvre. Il en est ainsi des romans Et Dieu seul sait comment je dors (EDSSCJD) et Verre cassé (VC) d’Alain Mabanckou. Il s’agit, dans EDSSCJD, d’Auguste-Victor, habitant de la commune de Saint-Sauveur. Sa femme est morte en couches. Hanté par l’image de celle-ci et de son enfant, Auguste- Victor sombre dans l’alcoolisme et viole sa nièce. A la suite de ce viol, il est emprisonné. Sorti de prison, il décide d’habiter désormais la commune de Vieux-Habitants. Là, vêtu toujours d’un complet blanc, il se rend tous les dimanches à la messe. C’est au cours d’une de ces messes qu’il se confesse au prêtre Moupelo. Dans VC, le patron du bar Le crédit a voyagé demande au personnage Verre cassé, ancien instituteur, d’écrire la mémoire de son bar. C’est à partir de ce moment que Verre cassé devient un écrivain en narrant la vie des clients du bar qui sont tous des éclopés de la vie. Ces deux romans constituent une aire de jeu balisée de certains signaux, à l’intérieur de laquelle, sur la base de certaines règles, va se jouer entre partenaires disjoints la communication littéraire. Il en est ainsi...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.