Show Less

L’ombre de l’arbre ou l’errance du rhizome

Études d’œuvres de Simone Schwarz-Bart, de Xavier Orville et de Maryse Condé

Series:

Thierry T. Gustave

Avec sa place majestueuse dans la nature et avec sa structure racinaire, arborescente et généalogique, l’arbre possède traditionnellement une symbolique importante dans le paysage identitaire. Lorsque la symbolique de l’arbre est dépossédée de ses caractéristiques et que sa structure et sa force sont menacées, elle révèle une vision tourmentée du paysage identitaire. Au niveau de son système racinaire, la symbolique de l’arbre est limitée, déstabilisée, voire déracinée de sa force, et la symbolique du rhizome offre une autre façon d’appréhender la structure généalogique. Pour dévoiler les aspects de la colonisation, Thierry T. Gustave explore la symbolique de l’arbre et celle du rhizome dans les œuvres littéraires de la Martinique et de la Guadeloupe. Son ouvrage analyse plus particulièrement la flore antillaise comme métaphore et représentation du paysage identitaire dans luie et vent sur Télumée Miracle de Simone Schwarz-Bart, Délice et le fromager de Xavier Orville, et Pays mêlé de Maryse Condé.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre III. La thématique du retour à travers l’espace généalogique de Pays mêlé 115

Extract

Chapitre III La thématique du retour à travers l’espace généalogique de Pays mêlé Toute littérature est une recherche et une expression de soi qui passe fatalement par une connaissance des aïeux. Toute littérature est une tentative de se dire, de se situer dans le monde, de se définir dans ses rapports avec les autres et avec soi-même. Maryse Condé (Entretiens avec Maryse Condé, Pfaff 108–9) Le titre subtil de l’œuvre, Pays mêlé (1985), de Maryse Condé expose la problématique du métissage. Maryse Condé l’explique ainsi à Françoise Pfaff : « en créole, « mwen mélé », « mwen mélé » veut dire « j’ai des problèmes ». Le mot « mêlé » se réfère aussi au sang-mêlé, au métissage. “Pays mêlé” repose sur un jeu de mots, et veut dire à la fois que c’est un pays où il y a des problèmes et où des gens sont métissés » (88). Ce jeu de mots nous mène à une intersection entre les problèmes et le métissage. Pour souligner cette intersection, le narrateur effectue un parcours important à travers la généalogie. En suivant la filiation de la famille Suréna, le narrateur, natif de Fort-Pilote, célibataire, médecin de profession et amateur de généalogie, se base sur des individus qui vivent sur une île française dans les Caraïbes. Avec sa recherche généalogique, il commence à découvrir la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.