Show Less
Restricted access

L’anglais en France

Attitudes et représentations des blogueurs francophones

Kathleen Shields

Ce volume présente la première étude qualitative de blogs français portant sur la langue anglaise. Basé sur un corpus d’articles affichés durant les années 2011 et 2012, il tient compte également de débats ayant eu lieu entre 2005 et 2015 dans les domaines de la formation, de la publicité et du cinéma. Les textes analysés vont au-delà du stéréotype bipolaire de l’anglais perçu comme menace ou, au contraire, comme atout indispensable qu’il faut adopter à tout prix. Si l’anglais est inévitable à l’heure de la mondialisation, pourquoi suscite-t-il des représentations parfois polémiques, des évaluations subjectives, des descriptions et théories diverses de la part des blogueurs ? Globish, outil, langue de culture, langue facile ou difficile, sont autant d’aspects de l’anglais abordés ici qui provoquent des expressions de sentiment linguistique ainsi que des représentations originales modifiant les idées préconçues. Les blogueurs diffèrent des experts linguistes qui occupent une place importante sur la scène publique. Pragmatiques, indifférents, nationalistes, neutres, joueurs, créatifs, passionnés par le savoir, ces savants amateurs démontrent qu’ils considèrent la connaissance des langues comme une ressource que chaque utilisateur peut adapter à ses besoins. Tout lecteur curieux de découvrir le développement de réflexions sur cette langue majeure trouvera ici une analyse originale qui touche au cadre plus large du contact des langues.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract



En matière de cinéma, il est peut-être surprenant de découvrir que, pour la plupart des blogueurs, à la seule exception de ceux qui se placent à l’extrême-droite, il n’est pas important que le cinéma français soit en langue française. Les blogueurs cinéphiles considèrent que les changements au régime budgétaire, nécessaires du point de vue économique, n’ont pas trop d’importance. Dès lors, le tournage de films français peut se faire en anglais sur le sol français avec des équipes de production françaises. Le rêve de créer un Hollywood sur Seine se base sur des arguments économiques, de sorte que l’on n’estime pas que le cinéma national doive s’exprimer dans la langue de la République, tant que le film est tourné et produit en France. Après avoir parcouru trois domaines vecteurs de l’anglais, ainsi que la législation qui fait partie de l’aménagement linguistique dans les secteurs du cinéma, de l’éducation et de la publicité, il émerge des contrastes frappants et des prises de position qui semblent, au premier abord, variables, voire contradictoires.

À la différence du cinéma, dans les commentaires au sujet de l’anglais dans la publicité, la législation, spécifiquement la loi Toubon, constitue une référence importante. En tant que consommateurs, les blogueurs qui analysent les publicités, pour qui la créativité et la fonction poétique de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.