Show Less

Poèmes et Aphorismes (1989–2015)

Series:

Giovanna

Voici enfin les œuvres poétiques de 1989 à 2015 de Giovanna. Poète et peintre flamboyante, admirée de quelques-uns des plus grands poètes et peintres du siècle, de Henri Michaux à François Rouan et Pierre Alechinsky, aux côtés d’Hervé Télémaque, de Gherasim Luca et du dernier groupe surréaliste, elle peut enfin être lue et relue, et nous aider à porter le regard le plus juste, le plus fabuleux et le plus caustique sur le monde.

L’esprit d’invention extraordinaire de Giovanna n’aurait sans doute pas été à ce point libéré si elle n’avait pas goûté au fruit du surréalisme. Aujourd’hui nous pouvons, à notre tour, goûter ses textes sans nous reporter à quelque histoire que ce soit. Car cette œuvre existe, comme existe l’œuvre des plus grands humoristes noirs, de Jonathan Swift à Leonora Carrington.

Pour Giovanna, « la poésie c’est changer la couleur de la matière grise ».

Giovanna présente ici ses œuvres dans un poème-manifeste inédit, et elles sont préfacées par Jacqueline Chénieux de sa voix à la fois critique et personnelle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Les litotes d’Harry

Extract

« Celui qui ne sent pas ne connaît et ne comprend rien » c’est pour cette raison que chien est devenu substantif et c’est pour cette même raison qu’il faut lui donner une nourriture substantielle ! – la substantifique moelle – Substantiver (le) chien est une chose, (le) sustenter en est une autre. C’est justement parce qu’il est le meilleur ami de l’homme qu’on dit « une vie de chien ». NE PAS DÉFÉQUER DANS LA VERDURE MAIS ENGRAISSER LA NATURE ? QU’ELLE CRÈVE ! L’Église condamne la zoophilie mais Grégoire XIII n’a pas pipé quand Montaigne à baisé sa mule … … « Salutem et pedum oscula » dans un soubresaut j’eus une révélation, celle d’être un âne … … cherche parfum obsédant pour séduire celui de Buridan Vous qui êtes comme ce cocker qui fait la grève pour protester, selon « l’intuition aristotélicienne » contre la sociabilité dite naturelle des animaux de compagnie et qui se demande pourquoi Diogène avait un chien et pas une hyène Vous dont la dilatation du moi vous pèse sur l’estomac Sachez pour soulager votre libido dominandi tout en continuant à mener joyeuse vie Qu’il ne faut pas faire d’anthropomorphisme avec les femmes ! 132 Les litotes d’Harry N’ayant pu accéder qu’au bestiaire du personnel, se donner un mal de chien pour être édité en typo Baskerville, ça ! c’est de la littérature ! 1995, Inédit

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.