Show Less

Poèmes et Aphorismes (1989–2015)

Series:

Giovanna

Voici enfin les œuvres poétiques de 1989 à 2015 de Giovanna. Poète et peintre flamboyante, admirée de quelques-uns des plus grands poètes et peintres du siècle, de Henri Michaux à François Rouan et Pierre Alechinsky, aux côtés d’Hervé Télémaque, de Gherasim Luca et du dernier groupe surréaliste, elle peut enfin être lue et relue, et nous aider à porter le regard le plus juste, le plus fabuleux et le plus caustique sur le monde.

L’esprit d’invention extraordinaire de Giovanna n’aurait sans doute pas été à ce point libéré si elle n’avait pas goûté au fruit du surréalisme. Aujourd’hui nous pouvons, à notre tour, goûter ses textes sans nous reporter à quelque histoire que ce soit. Car cette œuvre existe, comme existe l’œuvre des plus grands humoristes noirs, de Jonathan Swift à Leonora Carrington.

Pour Giovanna, « la poésie c’est changer la couleur de la matière grise ».

Giovanna présente ici ses œuvres dans un poème-manifeste inédit, et elles sont préfacées par Jacqueline Chénieux de sa voix à la fois critique et personnelle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Formication

Extract

« L’homme se meut, et c’est là son emploi » nous dit Hugo Dans la Légende des siècles Et gare « si les jambes ne s’agitent » ajoute Montaigne En revanche Si vous tenez tellement à vous référer à Malebranche « Les hommes veulent remuer le bras, et il n’y a que Dieu Qui le puisse et qui le sache remuer » Laissez au moins je vous prie sa « folle du logis » vous dégourdir l’esprit Es-tu là ? Mais les idées peuvent-elles fourmiller en dehors du lit ? Et pour « s’embesogner l’esprit » est-il périlleux de forniquer Sur une table en formica ? 8 octobre 2009, Inédit

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.