Show Less
Restricted access

L'autrefois et l'ailleurs

Poétique de la rupture dans l'oeuvre littéraire de Colum McCann

Series:

Cécile Maudet

C’est la qualité transculturelle, atemporelle et transgénérique des textes de Colum McCann qui intéresse cet ouvrage. L’auteur n’ancre complètement son oeuvre dans aucune tradition, aucun courant ou mode défini, et propose des textes récalcitrants à toute tentative de classification. En invitant régulièrement le symbole dans un univers vraisemblable, McCann ébranle parfois le réalisme de ses textes. De plus, en logeant dans son oeuvre celles et ceux qui ne trouvent pas leur place au centre du tourbillon de l’ère qui est la nôtre, il prend le contrepied du discours historiographique dominant. Ainsi, la notion de rupture apparaît comme une clé de lecture, et son étude permet de comprendre qu’au plan métatextuel, elle inclut plus aisément les lecteurs au sein même des textes, lesquels représentent des espaces d’accueil, de véritables forces centripètes qui les ramènent au coeur de l’expérience littéraire. Cet ouvrage ne s’intéresse donc pas seulement à la création et à la constitution des textes, mais également à leur réception. Ils pourraient être perçus comme autant de synapses assurant la transmission de l’expérience, qui constituent des outils permettant aux lecteurs de repenser leur être-au-monde, notamment à travers l’expérience de l’empathie.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 2 Modalités de l’absence

Extract

Chapitre 2

Modalités de l’absence

It’s so difficult to write about happiness. […]

In every single story that I’ve written,

I don’t think there’s anything that

didn’t approach the darkness.

– Colum McCann, « Deux entretiens avec Colum McCann », 9 juillet 2014

Colum McCann offre à lire une prose dans laquelle la sphère privée dysfonctionne tout autant que l’environnement dénaturé. Dans la littérature irlandaise, la famille a longtemps été perçue comme un miroir de la société, comme un reflet permettant de jauger l’état de la République. Quand elle va mal, c’est que l’Irlande tout entière souffre : « The rupturing of the family as presented in the recent Irish novel [and …] the fictional dismembering of the body of the family, as it were, indicate a state at odds with itself, riven with discrepancies and misfit traditions110. » Pendant longtemps, la structure familiale a représenté un moyen efficace pour les écrivains d’aborder le fonctionnement de l’État :

Just as Irish society as a whole has undergone sweeping changes, in the recent past in particular, so have there been significant reconfigurations in Irish families. Irish writers have always been fascinated by the family, sometimes depicting it as a traditional space under threat from famine and mass emigration111.←61 | 62→

La problématique de la structure familiale en rupture avec le schéma traditionnel intéresse McCann au premier chef, et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.