Show Less
Restricted access

La rencontre avec l’autre

Phénoménologie interculturelle dans l’Europe contemporaine

Edited By Claudio Cicotti and Sibilla Cuoghi

La rencontre avec l’autre est le thème fédérateur de cet ouvrage atypique, issu d’une expérience didactique originale mise en place par des professeurs issus de différentes disciplines. Le Grand-Duché de Luxembourg, en tant que territoire où tant d’immigrés se sont rencontrés et cohabitent pacifiquement, a été choisi comme cadre idéal pour ce projet.

La formule choisie par les différents auteurs de ce volume se fait l’écho du dialogue interculturel qu’ils étudient et s’avère riche de sens. De nouvelles questions sur l’altérité, l’immigration et la rencontre de mentalités et cultures différentes émergent des différents textes qui composent cet ouvrage.

Show Summary Details
Restricted access

« Je est un autre » ou l’autoportrait comme autofiction dans l’art contemporain (Paul di Felice)

Extract

| 157 →

« Je est un autre » ou l’autoportrait comme autofiction dans l’art contemporain

Paul DI FELICE

Professeur d’art à l’Université du Luxembourg

La formule contradictoire « Je est un autre », tirée d’une lettre que Rimbaud a écrite à Paul Demeny en 1871, donne une définition paradoxale de l’identité voire une conception du sujet qui inclut l’étranger, « l’autre », c’est-à-dire son contraire.

En termes nietzschéens, cela implique la force du sujet dans son accomplissement personnel comme dans son rapport de force aux autres. Un « Je » qu’il construit en tenant compte des responsabilités de ses actions dans un processus de mutation constante. Ces mutations du « Je », ce « soi en devenir », ne s’inscrivent-ils pas dans une relation de forces polyvalentes qui cherchent à travers l’art à se libérer des moules identitaires imposés ?

Nous avons repris cette formule de Rimbaud afin de montrer comment dans l’art moderne et contemporain le genre de l’autoportrait se prête à questionner les articulations du rapport entre identités et altérités. Cette petite présentation d’œuvres artistiques sélectionnées par rapport à une certaine pertinence thématique permet de déconstruire le sujet en reniant le moi cartésien pour mettre à sa place, à travers les notions de pulsion, de conscient et d’inconscient, la figure éclatée de l’individu.

Les œuvres choisies témoignent aussi du rôle de l’autre dans la construction de l’identité comme l’explique Carl Gustave Jung à travers son...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.