Show Less
Restricted access

L’éthique de la libération d’Enrique Dussel

Penser l’altérité et l’utopie à partir du contexte latino-américain

Series:

Berthony Saint-Georges

L’ouvrage présente d’abord l’éthique de la libération du philosophe argentin, Enrique Dussel, et la situe dans le courant de la philosophie latino-américaine. Il en retrace ensuite les étapes de construction à travers son dialogue avec la tradition occidentale, en particulier Marx, Levinas, Rorty, Habermas, Ricœur et Apel, mais également Kant et Heidegger. C’est le dialogue avorté avec Apel comme figure d’une éthique universaliste fondée sur la délibération qui constitue le tournant de la démarche. Dussel ressort de cet échange convaincu de la pertinence de son principe matériel nécessaire à la fondation d’une éthique qui résiste à l’exclusion des sans voix produite par le principe de raison universelle. L’éthique doit accepter son incomplétude matérielle de principe et renvoyer constamment à l’impossible communauté avec les victimes dont elle procède toujours. De cette manière, elle ouvre la voie à une politique de la justice, seule capable d’entreprendre le chemin commun auquel aspire l’éthique de la libération.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 3: Dussel et Apel : les enjeux d’un dialogue avorté

Extract

CHAPITRE 3

Dussel et Apel : les enjeux d’un dialogue avorté

La rencontre entre la philosophie latino-américaine et la philosophie européenne a pris un tournant décisif à partir de l’année 1989 plus particulièrement avec le dialogue entre Karl-Otto Apel, l’un des principaux représentants de l’éthique de la discussion, et Enrique Dussel, l’un des principaux initiateurs de l’éthique de la libération latino-américaine. Ces rencontres qui, comme nous l’avons déjà souligné, eurent lieu dans le cadre d’un « Programme de dialogue philosophique Nord-Sud », ont été motivées par la volonté des deux penseurs de développer, chacun de leur côté – l’un à travers l’éthique du discours et l’autre par le biais d’une éthique de la libération –, une éthique universaliste soucieuse de répondre aux défis contemporains. Pour les deux penseurs, une réponse qui soit à la hauteur du défi de la pauvreté liée à la globalisation de l’économie comme au défi écologique, ne peut être formulée que par une éthique universaliste et non communautariste1 ou relativiste. Cependant, leur rencontre avait également comme finalité de mieux présenter les théories en débat, tant du côté de l’éthique de la discussion que de l’éthique de la libération, en abordant des problématiques spécifiques telles que la fondation de l’éthique, la pertinence d’un recours à Marx ou la possibilité d’une complémentarité entre les éthiques du discours et de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.