Show Less
Restricted access

Enseigner les littératures dans le souci de la langue

Series:

Edited By Christophe Ronveaux

Qui enseigne la littérature est plongé dans l’embarras lorsqu’il doit délimiter l’objet à enseigner. Soit la langue lui apparait dans la régularité d’un système irréductible à ses usages singuliers, considérés comme « littéraires », soit c’est la littérature qui s’impose comme l’usage le plus abouti d’une langue pour élaborer des savoirs scolaires sur celle-ci. Qu’il enseigne les littératures dans le souci de la langue ou la langue dans le souci des littératures, celui-là devra poser des choix qui renvoient aux savoirs scolaires d’une discipline, définie dans les configurations successives de son histoire. Les contributions rassemblées dans cet ouvrage questionnent ces choix sous l’angle historique des pratiques attestées, sous l’angle esthétique de représentations fantasmées, sous l’angle des pratiques de classe contemporaines, sous l’angle des objets à enseigner (la ponctuation, les albums pour la jeunesse, le comique, la lecture littéraire). Se côtoient analyses de dispositifs d’enseignement et de formation, du primaire et du secondaire, dans un dialogue constructif, dont la synthèse reste à faire.

Show Summary Details
Restricted access

Travailler le stéréotype dans le souci de la langue

Extract



Une condition délicate mais essentielle pour outiller les apprentis scripteurs

Bernadette KERVYN1

Cadrage épistémologique et méthodologique

Hypothèse de validité du stéréotype en tant qu’outil pour l’enseignement et pour l’apprentissage de l’écriture notamment littéraire

Pourquoi chercher à faire du stéréotype ainsi que de la notion de stéréotype des outils pour l’enseignement et pour l’apprentissage de l’écriture littéraire en fin d’école primaire ? On peut en effet se demander quelle est l’origine de notre questionnement et quels peuvent en être les intérêts pour les enseignants et les élèves, face à l’abondance des préconisations et des ressources déjà en circulation à propos de l’enseignement de l’écriture, et face à la tension flottant parfois entre le champ de la créativité et de l’originalité en littérature et l’acception courante et péjorative accordée au terme de stéréotype.

La motivation initiale qui nous conduit à articuler didactique de l’écriture et stéréotype a, d’abord, partie liée avec une conception de l’écriture en tant que pratique sociale fondamentalement dialogique (Authier-Revuz, 1982) dont la construction en discours et en contexte repose, entre autres, sur l’usage de phénomènes de stéréotypie2 cognitivo-verbaux. Cela revient à postuler que les phénomènes de stéréotypie – et notamment le stéréotype –, par leur caractère dialogique, stable, largement ← 107 | 108 → partag...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.