Show Less
Restricted access

Enseigner les littératures dans le souci de la langue

Series:

Edited By Christophe Ronveaux

Qui enseigne la littérature est plongé dans l’embarras lorsqu’il doit délimiter l’objet à enseigner. Soit la langue lui apparait dans la régularité d’un système irréductible à ses usages singuliers, considérés comme « littéraires », soit c’est la littérature qui s’impose comme l’usage le plus abouti d’une langue pour élaborer des savoirs scolaires sur celle-ci. Qu’il enseigne les littératures dans le souci de la langue ou la langue dans le souci des littératures, celui-là devra poser des choix qui renvoient aux savoirs scolaires d’une discipline, définie dans les configurations successives de son histoire. Les contributions rassemblées dans cet ouvrage questionnent ces choix sous l’angle historique des pratiques attestées, sous l’angle esthétique de représentations fantasmées, sous l’angle des pratiques de classe contemporaines, sous l’angle des objets à enseigner (la ponctuation, les albums pour la jeunesse, le comique, la lecture littéraire). Se côtoient analyses de dispositifs d’enseignement et de formation, du primaire et du secondaire, dans un dialogue constructif, dont la synthèse reste à faire.

Show Summary Details
Restricted access

Place de la littérature dans une pensée du continu du langage et des pratiques discursives

Extract



Jean-Michel ADAM1

Essai de positionnement dans des débats complexes

Mettant en avant le lien entre enseignement de la littérature et « souci de la langue », en des temps où les études culturelles et certaines théories actuelles de la lecture ont tendance à réduire les textes à un contenu et à minorer la question de la langue, l’intitulé du présent ouvrage est une heureuse mise en question des clivages entre didactique, littérature et linguistique. La position que je défends depuis des années vise à réduire le fossé qui sépare études linguistiques de la langue et études stylistiques des textes littéraires, disciplines linguistico-grammaticales et sciences des textes et des discours. En 1978, dans Les genres du discours, Todorov avait utilement montré l’impossibilité de donner une définition de la notion de littérature et clairement prôné un programme de remembrement des études littéraires dans lequel la poétique littéraire était appelée à céder sa place « à la théorie du discours et à l’analyse de ses genres » (1978, p. 26). Plusieurs articles du présent volume vont dans ce sens ; je pense tout particulièrement à la passionnante étude de Claudine Balsiger, Dominique Bétrix Köhler et Martine Panchout-Dubois (à paraitre) qui articule étude de la langue et étude des genres de discours, appuyée sur une sensibilisation à la diversité linguistique valorisant les langues de la migration.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.