Show Less

Usages et stratégies polémiques en Europe

(XIVe-premier XVIIe siècles)

Series:

Edited By Marie Bouhaïk-Gironès, Tatiana Debbagi Baranova and Nathalie Szczech

Réflexion collective sur les usages et stratégies polémiques, cet ouvrage souhaite contribuer au développement d’une réflexion historique sur les discours de combat. Envisageant la polémique comme un dispositif discursif socialisé, inscrit dans le temps et mobilisé dans l’action, les études de ce recueil abordent des sources polémiques variées et intègrent les enseignements de l’analyse du discours comme de l’histoire sociale et culturelle. Leurs auteurs, historiens et littéraires, s’intéressent à l’affirmation de la polémique, à une période où, entre Moyen Âge et Renaissance, le développement de l’imprimé et la diversification des régimes de publicisation ouvrent de nouvelles perspectives polémiques. La guerre de mots se révèle alors comme consubstantielle des remous suscités par la progression des innovations humanistes dans les milieux lettrés. De la guerre entre Armagnacs et Bourguignons à la Fronde, l’affirmation des princes suscite autant de prises de plume que de prise d’armes, tandis que les bouleversements religieux multiplient les occasions d’affrontements par les mots. Inscrit dans une démarche historique et conçu comme un dialogue entre médiévistes et modernistes, cet ouvrage cherche à peser le poids respectif des héritages et des transformations des conditions de l’action polémique et analyse, sur le temps long, les formes, les types d’acteurs et les modalités de l’affrontement verbal, aussi bien que les réflexions tactiques sur l’efficacité de la parole polémique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Deuxième partie. Postures et images du polémiste

Extract

deuxième Partie Postures et images du Polémiste 189 Jean de Montreuil, humaniste et polémiste Scénographie du discours de combat pendant la guerre de Cent Ans Estelle DOUDEt Université Grenoble Alpes Abstract Considered as one of the first French humanists, Jean de Montreuil (c. 1354- 1418) is the author of a work largely inspired by polemics. His texts evolved from literary debates conducted within a network of Italian and French scholars, to political skirmishes for a wide audience and aimed at attacking English pretensions to the French crown. Montreuil’s texts offer a privileged space for understanding the links between the development of humanism and polemical expression at the turn of the 14th and 15th centuries. The notion of scenography shows how the polemicist constructed an ethos to justify his position as speaker, an anti-ethos at once implicating and rejecting his adversaries. He thereby establishes the reception of his texts through different linguistic and rhetorical codes. Jean de Montreuil’s polemic thus participates in the formation of the orateur, a status claimed by the majority of French-speaking authors up until the middle of the 16th century. * * * « Oratores […] extra Italiam non quaerentur »1 : la provocante formule de Pétrarque a fait naître l’humanisme européen du xIVe siècle sous le signe de la polémique. Au seuil du xVe siècle, la notion d’orateur, forgée aux feux de batailles intellectuelles, s’affronte à un paradoxe : la position de l’humaniste, valorisant ruptures et résurgences des savoirs, évoluant dans d’...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.