Show Less

Usages et stratégies polémiques en Europe

(XIVe-premier XVIIe siècles)

Series:

Edited By Marie Bouhaïk-Gironès, Tatiana Debbagi Baranova and Nathalie Szczech

Réflexion collective sur les usages et stratégies polémiques, cet ouvrage souhaite contribuer au développement d’une réflexion historique sur les discours de combat. Envisageant la polémique comme un dispositif discursif socialisé, inscrit dans le temps et mobilisé dans l’action, les études de ce recueil abordent des sources polémiques variées et intègrent les enseignements de l’analyse du discours comme de l’histoire sociale et culturelle. Leurs auteurs, historiens et littéraires, s’intéressent à l’affirmation de la polémique, à une période où, entre Moyen Âge et Renaissance, le développement de l’imprimé et la diversification des régimes de publicisation ouvrent de nouvelles perspectives polémiques. La guerre de mots se révèle alors comme consubstantielle des remous suscités par la progression des innovations humanistes dans les milieux lettrés. De la guerre entre Armagnacs et Bourguignons à la Fronde, l’affirmation des princes suscite autant de prises de plume que de prise d’armes, tandis que les bouleversements religieux multiplient les occasions d’affrontements par les mots. Inscrit dans une démarche historique et conçu comme un dialogue entre médiévistes et modernistes, cet ouvrage cherche à peser le poids respectif des héritages et des transformations des conditions de l’action polémique et analyse, sur le temps long, les formes, les types d’acteurs et les modalités de l’affrontement verbal, aussi bien que les réflexions tactiques sur l’efficacité de la parole polémique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Troisième partie. Configurations polémiques

Extract

troisième Partie Configurations Polémiques 269 La polémique sur l’astrologie à Paris à la fin du xve siècle Jean-Patrice BOUDEt Université d’Orléans Abstract The on-going debate between the partisans and adversaries of astrology continued throughout the entire Medieval period. However the renewal of the conflict which marked the final decade of the 15th century, in France as well as in Italy, represents a new phrase of this plurisecular polemic. The trial of Simon de Phares, who seems to have ostensibly sought to make a sort of liberal profession of his art, crystalized the combat of Parisian theologians against the rising tide of this science, which could at this time claim a certain institutionalization on a Europe-wide scale. On a judiciary level, the Simon de Phares affair seems to have become the precedent in the 16th and 17th centuries. * * * Le débat entre partisans et adversaires de l’astrologie s’est poursuivi pendant toute la période médiévale. Mais la reprise du conflit qui marque la dernière décennie du xVe siècle, en France comme en Italie, représente une nouvelle phase de cette polémique pluriséculaire, une phase qu’il conviendra de décrire en prenant l’exemple parisien, avant de tenter de l’expliquer et d’en tirer les conséquences dans la perspective d’un colloque largement ouvert sur la période moderne. Essayons d’abord, dans la mesure du possible, de dresser un tableau de la situation de l’astrologie et des astrologues à Paris vers 1490. Et remarquons d’embl...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.