Show Less
Restricted access

Usages et stratégies polémiques en Europe

(XIVe-premier XVIIe siècles)

Series:

Edited By Marie Bouhaïk-Gironès, Tatiana Debbagi Baranova and Nathalie Szczech

Réflexion collective sur les usages et stratégies polémiques, cet ouvrage souhaite contribuer au développement d’une réflexion historique sur les discours de combat. Envisageant la polémique comme un dispositif discursif socialisé, inscrit dans le temps et mobilisé dans l’action, les études de ce recueil abordent des sources polémiques variées et intègrent les enseignements de l’analyse du discours comme de l’histoire sociale et culturelle. Leurs auteurs, historiens et littéraires, s’intéressent à l’affirmation de la polémique, à une période où, entre Moyen Âge et Renaissance, le développement de l’imprimé et la diversification des régimes de publicisation ouvrent de nouvelles perspectives polémiques. La guerre de mots se révèle alors comme consubstantielle des remous suscités par la progression des innovations humanistes dans les milieux lettrés. De la guerre entre Armagnacs et Bourguignons à la Fronde, l’affirmation des princes suscite autant de prises de plume que de prise d’armes, tandis que les bouleversements religieux multiplient les occasions d’affrontements par les mots. Inscrit dans une démarche historique et conçu comme un dialogue entre médiévistes et modernistes, cet ouvrage cherche à peser le poids respectif des héritages et des transformations des conditions de l’action polémique et analyse, sur le temps long, les formes, les types d’acteurs et les modalités de l’affrontement verbal, aussi bien que les réflexions tactiques sur l’efficacité de la parole polémique.

Show Summary Details
Restricted access

Le rôle du public dans les stratégies persuasives des conférences théologiques sous Henri IV

Extract



Natacha SALLIOT

G. R. A. C. UMR 5037

Abstract

Audiences of religious controversies at the time of Henri IV included, but were not limited to, high profile scholars and theologians. Indeed, a more popular audience was also reached, notably on the occasion of theological conferences, which were really oral controversies. It is all the more worth studying these diversified audiences given that the Controversists, judging from how essential accommodating their heterogeneous publics was to their argumentation strategies, unarguably never lost sight of whom they were addressing, whether in an immediate or mediated manner. Thus, the representation of the Controversists’ target audiences will also be under scrutiny.

*

* * ← 105 | 106 →

L’instauration de la paix civile par Henri IV est très favorable au développement de la controverse religieuse entre protestants et catholiques, aussi le premier tiers du XVIIe siècle se révèle-t-il la grande époque de la polémique verbale1, qui connaît une grande diversité formelle. Les conférences théologiques, valorisant la confrontation directe entre les intervenants devant un public2, constituent l’une des formes prises par le ← 313 | 314 → débat religieux. Du point de vue géographique, Émile Kappler a montré que les conférences ont le plus souvent lieu là où sont localisées les Églises réformées, car elles relèvent d’une politique de reconquête catholique : ce sont majoritairement des entreprises catholiques consistant à défier les protestants sur...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.