Show Less
Restricted access

Le Mur de Berlin

Histoire, mémoires, représentations

Series:

Edited By Nicole Colin, Corine Defrance, Ulrich Pfeil and Joachim Umlauf

Le 9 novembre 1989 au soir s’ouvrait le Mur de Berlin. Vingt-huit ans durant, il avait divisé la ville, l’Allemagne, l’Europe et même le monde en deux blocs rivaux. Il devint l’un des emblèmes majeurs de la guerre froide. Erigé pour mettre fin à la fuite vers l’Ouest des Allemands de l’Est, il fut à l’origine de la mort de plus de 130 personnes, soulevant émotions et indignation internationales. L’ouverture puis la démolition du Mur ont été vécues par les contemporains comme un véritable changement d’époque, mettant fin à l’ordre bipolaire. En une quinzaine de chapitres, cet ouvrage retrace l’histoire du Mur dans différentes perspectives – berlinoises, allemandes et internationales – de sa construction en août 1961 à sa chute en novembre 1989. Les auteurs, historiens, germanistes, philosophes, historiens d’art et de la musique ou professionnels des métiers d’art et de la conservation, partent en quête des traces matérielles et symboliques du Mur, au temps du Mur comme après sa disparition. Les mémoires du Mur, plurielles mais inégalement audibles, et ses représentations à travers la littérature et les différentes formes artistiques sont au cœur du livre. Il n’est guère de lieux qui aient connu un tel renversement des valeurs : Dénoncé comme « Mur de la honte » ou légitimé comme « rempart de la paix », associé pendant plus d’un quart de siècle à la violence et à la propagande, le Mur est devenu après 1989 l’un des principaux emblèmes de la liberté et de la jubilation collective. Ce retournement symbolique explique l’extraordinaire présence, à Berlin et au-delà, d’un Mur aujourd’hui pourtant très largement effacé dans sa matérialité.

Show Summary Details
Restricted access

Mur de Berlin et mémoire virtuelle. Le projet Chronik der Mauer

Extract

| 159 →

Mur de Berlin et mémoire virtuelle

Le projet Chronik der Mauer

Anna von Arnim-Rosenthal

1. Apprentissage digital de l’histoire

« … Pas aussi ringard qu’on (le) croyait », c’est ainsi que les élèves de l’école de quartier Bergedorf à Hambourg ont résumé leur impression après avoir travaillé pendant trois jours pour le blog geschichtsreporter.de (reporter d’histoire), ce qui leur a permis de réaliser interviews, vidéos et textes à l’occasion des 8e Rencontres historiques de la Fondation fédérale dédiée à la dictature du SED et au devoir de mémoire qui en découle (8. Geschichtsmesse der Bundesstiftung zur Aufarbeitung der SED-Diktatur). Les jeunes ont décidé par eux-mêmes des sujets qu’ils entendaient traiter autour du thème « 25 ans d’unité allemande » ainsi que des supports qui leur paraissaient les mieux adaptés. Ils ont été encouragés et conseillés dans leur démarche par des pédagogues expérimentés spécialistes des médias de la Kooperative Berlin. Les documents exposés lors des Rencontres historiques de Suhl ne manquaient certes pas d’intérêt, mais il y a plus important, à savoir l’acquisition de contenus et de compétences grâce aux observations et aux productions des élèves eux-mêmes ainsi que l’apprentissage de l’histoire en tant que processus au cours duquel des jeunes, à partir d’un socle de connaissances, sont amenés à développer leur esprit critique. Ils sont mis...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.