Show Less
Restricted access

Jacques-René Rabier

Fonctionnaire-militant au service d’une certaine idée de l’Europe

Series:

Michel Theys

Montmartrois né en en 1919, Jacques-René Rabier a vu sa vie professionnelle épouser l’Europe telle qu’elle se construit depuis la « Déclaration Schuman » en 1950. Engagé par Jean Monnet au Commissariat général du Plan, il le rejoint à Luxembourg où vient de s’installer la Haute Autorité de la Communauté européenne du charbon et de l’acier. Comme il a une plume que le « père de l’Europe » apprécie, il devient le porte-parole de l’Institution. Son destin est scellé : quelques années plus tard, il jette les fondations du Service de presse et d’information de la Commission européenne dont il deviendra un jour le Directeur général. En 1973, le premier élargissement de la Communauté lui coûte sa place, mais n’entame pas sa passion de servir la cause de l’Europe : c’est en tant que « retraité volontaire » qu’il donnera à la Commission un outil statistique, l’Eurobaromètre, qui continue à faire autorité de nos jours. A travers la vie de ce fonctionnaire militant de l’Europe, ce sont des acteurs, connus et méconnus, de la fantastique aventure qu’a constitué la construction européenne à ses origines qui reprennent vie. A travers le regard posé par ce personnaliste, ce sont aussi les idéaux qui animaient les acteurs de ce saut dans l’inconnu qui se laissent à nouveau apprécier, à mille lieues des moroses réalités actuelles. Cette biographie est un appel : pourquoi ne pas en revenir aux idéaux originels ?

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre VII. La Personne

Extract

Chapitre VII

La Personne

Il arrive toujours un moment où, si vie lui est prêtée, l’homme se retrouve nu face à lui-même. Des années qui s’ouvrent devant soi quand le privilège de l’âge est de n’avoir plus à satisfaire à des obligations, chacun en dispose selon son bon vouloir. La vérité d’une personne se cristallise sans doute dans ces années dont elle est la seule responsable.

Le 28 août 1999, lors de la fête organisée par ses enfants quelques jours, rentrée scolaire oblige, avant la date exacte de son 80e anniversaire, Jacques-René Rabier refuse de parler « de troisième ou de quatrième âge ». À ses proches et amis, il lance joyeusement : « Je considère que je vais peut-être entrer bientôt dans l’âge adulte. Je suis encore une sorte d’adolescent prolongé, puisque capable d’apprendre (ce que je fais tous les jours), éventuellement d’aider à apprendre, certainement d’aimer et de m’émerveiller ». C’est vrai, mais ce qu’il oublie de dire, c’est qu’il est un coureur de fond, un marathonien de la vie qui ne lâche jamais rien des combats qu’il a, un jour, décidé de mener. Le temps du grand âge lui permet seulement de s’y consacrer enfin à plein temps, de les mener de front, avec constance et opiniâtreté.

Le premier de ces combats, nul n’en sera surpris, c’est celui de l’info européenne. Que peut-il faire encore sur ce...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.