Show Less
Restricted access

La France, l’Allemagne, l’Europe

Mélanges en l’honneur de Chantal Metzger

Series:

Edited By Jean El Gammal

Ce recueil rassemble des études d’historiens, géographes et germanistes d’origines diverses. Elles sont réunies en hommage à Chantal Metzger, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Lorraine, spécialiste d’histoire de l’Allemagne et des relations internationales, notamment franco-allemandes, et rédactrice en chef de la revue Guerres mondiales et conflits contemporains. Ce volume aborde des sujets relatifs à l’histoire des guerres mondiales, aux relations entre la France et l’Allemagne depuis 1945 et aux enjeux internationaux, coloniaux et européens depuis le début du XXe siècle. À travers vingt-et-une contributions, il est question de l’emprise et de la portée des conflits, ainsi que des modalités de la construction européenne, des réticences et des relations qu’elle a suscitées. Plusieurs thèmes sont mis en évidence, tels la mémoire, le renseignement, l’industrie, l’aéronautique, la presse et la gastronomie. Des regards croisés sont rendus possibles par des études concernant l’URSS, la Poznanie, l’Italie, le Portugal, voire, en contrepoint, le Japon.

Show Summary Details
Restricted access

À la recherche d’une autre Europe ? Jalons pour une histoire des intellectuels et des compagnons de route du gaullisme (Jérôme Pozzi)

Extract

← 314 | 315 →

À la recherche d’une autre Europe ?

Jalons pour une histoire des intellectuels et des compagnons de route du gaullisme

Jérôme POZZI

Maître de conférences en histoire contemporaine -Université de Lorraine-CRULH-EA 3945

Au mieux sceptiques, au pire opposés… les gaullistes ont toujours entretenu une relation ambiguë avec l’« idée d’Europe »1. Au sein de la famille gaulliste, du militant au dirigeant, les différentes étapes de la construction européenne ont souvent déchaîné les passions, voire parfois fait perdre la raison aux intéressés2. Mais qu’en est-il de l’intelligentsia gaulliste ? Si tant est que cette intelligentsia ait existée, ce qui reste largement à démontrer, il s’agit de présenter une approche d’ensemble du positionnement des intellectuels et des compagnons de route du gaullisme face au processus de construction européenne sur le temps long et de jeter quelques balises dans ce champ de recherche3. La première difficulté consiste à délimiter les contours de l’aréopage des intellectuels gaullistes, dans un pays où l’intellectuel se classe plutôt à gauche de l’échiquier politique, à tel point qu’une frange de la société considère que l’expression « intellectuel de gauche » est un pléonasme. Si le gaullisme n’est par essence, ni de droite, ni de gauche, il convient donc d’opter pour une focale large, dans la mesure où le gaullisme a pu constituer, à certaines périodes, en fonction d’enjeux européens pr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.