Show Less
Restricted access

ComplexitéS

Series:

Edited By Pascale Hadermann, Alex Housen and Dan Van Raemdonck

Au cours des dernières décennies, le concept de complexité a bénéficié d’un intérêt croissant et ce, dans un large éventail de disciplines scientifiques, dont les sciences du langage. Des linguistes, s’inscrivant dans des courants théoriques divers, ont souligné son importance pour le développement de mesures fiables et objectives de la performance, de la maîtrise ou encore de l’évolution linguistique.

En français, la notion de complexité connaît un essor important avec la naissance de la grammaire scolaire au XIXe siècle et les études des rapports logiques au sein de la phrase dite « complexe ». Dans des descriptions portant aussi bien sur le français L1 que L2, la complexité réfère donc souvent à la construction d’unités phrastiques. Elle en arrive à désigner la constitution interne de syntagmes ou de séquences de mots, et certaines approches l’appliquent même à la caractérisation de concepts descriptifs. L’objectif de cet ouvrage est précisément de montrer l’élasticité du concept de complexité.

Show Summary Details
Restricted access

Présentation (Pascale Hadermann / Alex Housen / Dan Van Raemdonck)

Extract

| 9 →

Présentation

Pascale HADERMANN*, ALEX HOUSEN**, Dan VAN RAEMDONCK***

*Universiteit Gent **Vrije Universiteit Brussel ***Université libre de Bruxelles, Vrije Universiteit Brussel

Au cours des dernières décennies, le concept de complexité a bénéficié d’un intérêt croissant, et ce, dans un large éventail de disciplines scientifiques, dont les sciences du langage (voir Mitchell 2009). Des linguistes, s’inscrivant dans des courants théoriques divers, ont souligné son importance pour le développement de mesures fiables et objectives de la performance, de la maîtrise ou encore du développement linguistique. Certaines approches de la complexité en langue s’appuient sur des théories ayant pour objectif la description de structures linguistiques et les évolutions qu’elles subissent, de même que la comparaison de systèmes linguistiques dans des variétés ou dans des langues différentes (entre autres : Waldrop 1992, Simon 1996, Dahl 2004, Gell-Mann 2005, Hawkins 2005, Friederici et al. 2006, Risager 2006, Boogert et al. 2008, Larsen-Freeman 2008, Liu 2008, Riecker et al. 2008, Lee et al. 2009, Faraclas & Klein 2009, Givόn 2009, Mitchell 2009, Pellegrino et al. 2009, Cyran 2010, Trudgill 2011, McWhorter 2011, Gibson 1998, Changizi & Shimojo 2005, Papagno & Cecchetto 2006, Lee et al. 2007, Suh et al. 2007, Miestamo et al. 2008, Givón & Shibatani 2009, Sampson et al. 2009 et Culicover 2013). Ces dernières approches, à visée clairement théorique, remettent parfois en cause l’un des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.