Show Less
Restricted access

Entrepreneuriat et innovation

Contextes et concept

Series:

Sophie Boutillier

L’entrepreneuriat est au cœur de la transformation de la société industrielle et recouvre des réalités très variées : de l’individu qui crée une entreprise pour échapper au chômage, de l’innovateur dont le nom devient synonyme du produit qu’il a inventé et commercialisé, à la grande entreprise qui accouche l’intrapreneuriat. Si l’entrepreneuriat est le produit d’initiatives individuelles, celles-ci sont contextualisées, et s’insèrent dans des pratiques sociales dans lesquelles une grande variété d’acteurs interviennent : autorités publiques, grandes entreprises, centres de recherche, université, structures d’accompagnement à la création d’entreprise, mais aussi des dynamiques familiales qui restent importantes de nos jours. Mais, l’entrepreneur et l’entreprise sont aussi géographiquement situés. La localisation géographique influe sur l’identité de l’entreprise et inversement l’entrepreneur contribue au développement de l’économie locale. L’objectif de cet ouvrage est de montrer que l’entrepreneuriat est un fait social total et que son étude s’inscrit dans une démarche pluridisciplinaire : économie, gestion, sociologie, histoire et géographie.

Show Summary Details
Restricted access

Introduction générale

Extract



Dans un contexte économique et social difficile, marqué par de nombreux défis (création d’emplois et d’activités innovantes, préservation de l’environnement naturel et du cadre de vie, lutte contre les inégalités sociales, etc.), de nouvelles pratiques économiques et sociales apparaissent, comme autant d’éléments de réponse. Dans un contexte institutionnel donné, soucieux de soutenir l’innovation et la créativité, en bref l’entrepreneuriat, ces changements sont largement le fait de l’entrepreneur, qui par ses décisions transforme l’environnement économique et social dans lequel il est inséré et inversement, donnant ainsi naissance à une dynamique entrepreneuriale, largement orchestrée par les grandes entreprises et l’État. Cependant, si les économistes ont mis très tôt l’accent sur le rôle exclusif de l’entrepreneur, comme vecteur d’innovation, la réalité économique et sociale est beaucoup plus complexe à l’heure actuelle, comme par le passé. À côté des start-ups innovantes, des entrepreneurs révolutionnaires, relevant de la logique dite de la « triple hélice » (reliant entreprises, universités et centres de recherche et État), nombre d’individus créent une entreprise, non pour innover dans les technologies de pointe, mais plus simplement pour créer leur emploi, leur activité avec peu de visibilité quant à leur devenir. L’importance reconnue de ce phénomène a conduit les chercheurs à leur donner un nom spécifique, les entrepreneurs par nécessité, pour les distinguer des entrepreneurs par opportunité. Cette dichotomie, en dépit de sa simplicité, a au moins...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.