Show Less
Open access

Development by Free Trade? Développement à travers le libre-échange?

The Impact of the European Unions’ Neoliberal Agenda on the North African Countries Les enjeux de l’agenda néolibéral de l’Union européenne pour les pays de l’Afrique du Nord

Edited By Gisela Baumgratz, Khaled Chaabane, Werner Ruf and Wilfried Telkämper

One year ago the negotiations between Tunisia and the European Union about a deep and comprehensive free trade agreement (DCFTA) had started in Tunis. Experts from both sides of the Mediterranean accepted to contribute to this book in order to foster the public debate in the North-African countries by informing actors of the civil society about the risks of this new generation of free trade agreements of the EU for the respective countries and their population. In fact, by analyzing the impact of the structural adjustment programs of the World Bank and the International Monetary Fund in Tunisia, Morocco and Algeria since the late 1980s followed up by the EU’s free trade policy, the authors seriously doubt about the positive effects on development and prosperity promised by the promotors of free trade. They underline, on the contrary, that it is the EU which profits from the asymmetric power-relations in order to pursue its economic and especially its security interests related to "illegal migration".

Publié un an après le début des négociations sur l’Accord de libre échange complet et approfondi (ALECA) entre la Tunisie et l’Union européenne, cet ouvrage veut contribuer au débat public dans les pays concernés et alerter les acteurs de la société civile sur les risques que comporte cette nouvelle génération des accords de libre-échange de l’UE. Les experts nord-africains et européens réunis pour débattre des enjeux de la politique économique de l’UE vis-à-vis des pays de l’Afrique du Nord mettent sérieusement en cause la promesse de développement et de prospérité du libre-échange. Analysant l’impact de cette politique entamée par la Banque mondiale et le FMI depuis les années 1980 en Tunisie, en Algérie et au Maroc et poursuivie par l’UE, ils soulignent au contraire que l’UE profite de l’asymétrie des relations de pouvoir pour poursuivre ses intérêts économiques et sécuritaires liés à la « migration illégale ».

Show Summary Details
Open access

Authors / Auteurs / Autoren

| 283 →

Authors / Auteurs / Autoren

Elmar Altvater

Professor für Politikwissenschaft, Freie Universität Berlin, Deutschland

Ahcene Amarouche

Professeur d’économie, Université Akli Mohand Oulhadj, Bouira, Algérie

Sami Aouadi

Professeur de sciences économiques, Université Al Manar, Tunis, Tunisie

Gisela Baumgratz

Dr. phil., Dozentin, Fachbereich Kultur- und Sozialwissenschaften, Hochschule Fulda, Deutschland

Abdeljelil Bedoui

Professeur de sciences économiques, Université Al Manar, Tunis, Tunisie

Abderrahmane Ben Zakour

Professeur d’économie et de statistique, Université Al Manar, Tunis, Tunisie

Petra Dachtler

Ambassade d’Allemagne, Tunis, Tunisie

Hartmut Elsenhans

Professor für Politikwissenschaft, Universität Leipzig, Deutschland

Heiner Flassbeck

Chief of Macroeconomics and Development, UNCTAD 2003-2012, Genf, Schweiz

Baccar Gherib

Professeur d’économie, Doyen de la Faculté des sciences juridiques, économique et de gestion de Jendouba, Tunisie

Béatrice Hibou

Directrice de recherche au CNRS (CERI-SciencesPo), Paris, France

Azzam Mahjoub

Professeur de sciences économiques, Université Al Manar, Tunis, Tunisie

Birgit Mahnkopf

Professorin für Sozialwissenschaften, Technische Universität Berlin, Deutschland

Sascha Radl

Centrum für Nah- und Mittelost-Studien (CNMS), Marburg, Deutschland ← 283 | 284 →

Werner Ruf

Professor em. für Politikwissenschaft, Universität Kassel, Deutschland

Wilfried Telkämper

Zentrum für Internationalen Dialog und Zusammenarbeit, Rosa Luxemburg Stiftung, Berlin, Deutschland

Ahmed Zoubdi

Professeur, économiste – chercheur au ministère de l’Économie et des Finances, Rabat, Maroc