Show Less
Restricted access

1866, une querelle d'Allemands?

Perceptions croisées et mémoire(s) d’un moment clé de l’histoire européenne

Series:

Edited By Jean-Noël Grandhomme

De juin à août 1866, une guerre fratricide (Deutscher Krieg ou Deutscher Bruderkrieg) oppose l’Empire d’Autriche, suivi par la plus grande partie de la Confédération germanique, au royaume de Prusse, allié à une quinzaine de petits États allemands et au royaume d’Italie. Étape décisive de l’unification de l’Allemagne, parachevée par la guerre contre la France en 1870, le conflit de 1866 est lourd de conséquences pour la suite de l’histoire européenne. On le présente souvent comme le triomphe d’une Allemagne protestante marquée par le militarisme et l’autoritarisme d’une Prusse agressive et expansionniste sur une germanité méridionale catholique, censée davantage cultiver le goût des arts que celui des armes. Cette vision simpliste a cependant fait l’objet de multiples révisions. En même temps, ce conflit forme une partie intégrante du processus d’unification de l’Italie.

Après avoir retracé les faits, sans doute pour la première fois de manière aussi détaillée en français, cet ouvrage s’intéresse à la perception des événements par les puissances européennes, mais aussi par les acteurs et spectateurs locaux, ainsi qu’à ses multiples conséquences proches ou lointaines, abordant finalement la mémoire de cette guerre.

Show Summary Details
Restricted access

2. La Puissance allemande dans la géographie militaire française à la fin du XIXe siècle (Philippe Boulanger)

Extract

2. La Puissance allemande dans la géographie militaire française à la fin du XIXe siècle

Philippe Boulanger

La géographie est un savoir stratégique. Dans les différents traités de stratégie depuis l’Antiquité, elle est une aide à la décision pour le prince ou le chef de guerre. L’expression de géographie militaire, qui apparaît au début du XIXe siècle dans Géographie physique, historique et militaire de Théophile Lavallée (1832), traduit cet intérêt spécifique du militaire pour les composants physiques et humains de l’étude du milieu et des sociétés à partir de cette période. Elle se définit, d’abord, comme l’emploi des connaissances géographiques pour la préparation, la conduite et l’exploitation des opérations. Elle fait aussi référence à la représentation cartographique effectuée par le militaire qui renvoie, à tort en raison de la réduction de cette dimension de l’approche géographique, à la géographie militaire. Enfin, elle désigne les écoles de géographie militaire qui se sont développées entre les années 1810 et 1940 en Europe. En France, il faut attendre les lendemains de la défaite face à la Prusse en 1871 pour qu’un courant de pensée émerge et rayonne dans le monde entier. Les études de géographie militaire, élaborées par des officiers de carrière sur diverses régions françaises ou européennes, s’inscrivent...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.