Show Less
Restricted access

Henri Wallon (1879–1962) : action pensée, pensée de l'action

Itinéraires croisés : politique, philosophique, psychologique

Serge Netchine and Gaby Netchine-Grynberg

Henri Wallon (1879–1962), éminent psychologue de l’enfant, fut aussi, à partir des années 1900, un acteur de la vie intellectuelle et politique française. Cet ouvrage parcourt les grands thèmes de ses recherches sur les enfants souffrant ou non de pathologies mentales, en les articulant à ses engagements de citoyen et à ses positionnements intellectuels. Sont envisagées, au regard du contexte politique et culturel, les prises de position et les actions effectuées par Henri Wallon au cours d’une période historique qui fut riche en événements et en retournements. De plus, cette recherche illustre la détermination d’une doctrine philosophique intégrant le résultat des controverses entre courants spiritualistes et matérialistes apparues tout au long des XIXe et XXe siècles ainsi que l’élaboration d’une démarche scientifique sur le développement psychologique qui intègre des enjeux pratiques et sociétaux.

Ce livre met finalement en lumière ce qui, du parcours d’Henri Wallon, mérite d’être souligné et d’intervenir dans les problèmes contemporains.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 10. Entre intuitionnisme, phénoménologie et dialectique

Extract

| 85 →

CHAPITRE 10

Entre intuitionnisme, phénoménologie et dialectique

La conception wallonienne de l’activité mentale s’est construite dans un contexte philosophique et culturel qui est celui des années cruciales de sa formation intellectuelle – soit à partir de la première décennie 1900-1910 – et qui est resté son point d’ancrage, dans la référence tout comme dans la controverse, dans l’entre-deux-guerres. Parmi les auteurs sur lesquels Wallon s’est appuyé pour définir son orientation et son argumentation, au premier plan est à placer Lucien Lévy-Bruhl, dont les travaux sur la mentalité primitive fournissent les matériaux d’une approche comparative, même s’il tend à s’en démarquer en insistant sur les continuités fonctionnelles entre pensée mythique et pensée relationnelle. Avec cet apport, associé à celui de ses propres travaux sur le développement psychologique de l’enfant, Wallon parvient à une approche élargie et décentrée de la rationalité. Se situant dans une optique génétique, elle est dégagée des irréductibilités entre affectivité et entendement caractérisant deux orientations, antithétiques bien que leurs conceptions de la raison comportent une certaine proximité, celle de Bergson d’une part, de Husserl et Frege de l’autre, le premier pour en contester l’extension de l’application, les seconds pour l’hypostasier.

L’une des raisons qui expliquent la rudesse des attaques menées tant par Politzer et Nizan que par Wallon contre la philosophie de Bergson tient au fait que, présent...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.