Show Less
Restricted access

Cote à côte : Berry-au-Bac dans la Première Guerre mondiale

Perspectives franco-allemandes sur les fronts de l’Aisne

Series:

Edited By Fabien Théofilakis

La Première Guerre mondiale réserve encore des surprises pour qui veut arpenter les anciens lieux de bataille ou fréquenter les archives exhumées un siècle plus tard. La cote 108, monticule entre l’Aisne et la Marne, verrou oriental du Chemin des Dames, fut un haut lieu de la Première Guerre mondiale, parce que sa valeur stratégique en fit un secteur âprement disputé entre Français et Allemands de septembre 1914 à novembre 1918, parce que la stabilisation du front de l’Aisne poussa à la multiplication des formes d’offensive, parce que les expériences combattantes se chevauchèrent avec les expériences d’occupation des populations civiles des arrière-fronts, et parce que le paysage, encore aujourd’hui, porte les stigmates de cette tragédie quasi oubliée. Voir la cote 108 permet de comprendre comment le conflit fut vécu des deux côtés du front, par les Français et les Allemands, et pourquoi 14–18 est devenu la Grande Guerre, matrice du XXe siècle.

Dix-neuf contributions, chacune écrite par un tandem franco-allemand de sept jeunes historiens, proposent une histoire croisée de la Première Guerre mondiale, à partir d’un lieu qui devient champ de bataille. Ces articles abordent les types de rapport à l’ennemi, comme combattant ou occupant, mais aussi les façons de percevoir la guerre et de la dire. Enfin, cinq archivistes reviennent sur la place des archives dans le renouvellement de la recherche, impulsée par le centenaire de la Première Guerre mondiale. Ils font ainsi comprendre combien sa commémoration varie selon les politiques mémorielles de chaque pays.

L’ouvrage, richement illustré, paraît simultanément en allemand et en français, avec une préface d'Annette Becker et une postface de Wencke Meteling.

Show Summary Details
Restricted access

2. Pourquoi la butte au sud-ouest de Berry-au-Bac devint-elle la cote 108 ? (Amaury Bernard / Stefan Schubert)

Extract

← 54 | 55 →

2.  Pourquoi la butte au sud-ouest de Berry-au-Bac devint-elle la cote 108 ?

La butte calcaire aux portes de Berry-au-Bac, sur la rive orientale de l’Aisne, est devenue célèbre au cours de la Première Guerre mondiale sous le nom de « cote 108 », car son altitude était estimée, sur les cartes d’état-major d’avant-guerre, à 108 mètres1. Elle doit sa célébrité non seulement à sa position topographique favorable, mais aussi à la valeur stratégique des secteurs de Berry-au-Bac et de la cote 108 dans la bataille de l’Aisne.

La cote 108, un site stratégique, Berry-au-Bac, un nœud de communication

Topographiquement, la cote 108 était la plus haute colline du secteur autour de Berry-au-Bac. Longue d’environ 530 mètres, large de 230 mètres, elle dominait le cours de l’Aisne qui l’ourlait sur son versant nord ainsi que les environs, notamment une série de buttes avec les cotes 91 et 100, respectivement à 1,5 km vers l’est et 3 km vers le sud-est de la cote 108. C’était donc un élément-clé du paysage, d’une importance capitale pour qui voulait avoir une vision dégagée des alentours, orienter les tirs de son artillerie et prévenir les mouvements de troupe ennemies. L’armée qui occupait la cote possédait un atout stratégique et contrôlait la plaine environnante dans un rayon de dix kilomètres, de Chevreux à Craonne au nord et jusqu’...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.