Show Less
Restricted access

L’État dans tous ses états

Series:

Edited By Audrey Weerts and Sophie Wintgens

Depuis l’avènement de l’État moderne au 17e siècle, l’État a connu de nombreuses évolutions. De l’idée d’État-nation en passant par celle d’État-providence, le concept s’est imposé dans nos sociétés contemporaines. Toutefois, son affirmation en tant que forme d’organisation du pouvoir politique s’accompagne également de questionnements croissants. L’État a-t-il la capacité de répondre aux enjeux nationaux et internationaux actuels ? Soumis à un grand nombre de contraintes tant internes qu’externes, dispose-t-il encore d’une marge de manœuvre ? Est-il en voie de transformation, voire de disparition ?

Cet ouvrage collectif a pour objectif d’apporter un éclairage original à ces interrogations. Construit autour de trois grands axes de réflexion mettant tous les aspects de l’État en question, il est un terrain d’échange entre plusieurs disciplines des sciences sociales. Mêlant réflexions théoriques et études de cas, il vise à enrichir le débat sur les évolutions de l’État dans une perspective pluridisciplinaire.

Show Summary Details
Restricted access

Le genre de l’État. Comment le gender mainstreaming renouvelle l’analyse des politiques publiques (Catherine Fallon)

Extract

| 21 →

Le genre de l’État

Comment le gender mainstreaming renouvelle l’analyse des politiques publiques

Catherine FALLON

Introduction

Ce n’est que récemment que la notion de « genre » est utilisée en Belgique francophone dans le mainstream de la science politique1, c’est-à-dire en dehors des groupes de recherche consacrés aux études de genre2. Il est encore rare d’entendre, en dehors des cercles spécialisés d’études féministes, proposer une analyse « genrée » des objets les plus classiques de la science politique, tels qu’un budget ou un projet de loi. Pourtant, la multiplication des travaux universitaires sur les études de genre a contribué à diffuser ces analyses dans d’autres disciplines des sciences humaines et sociales3. Cet article pose la question de leur mobilisation comme outil d’évaluation des politiques publiques : les analyses de genre permettraient de mieux comprendre les possibilités et les limites de changements sociaux provoqués par l’action de l’État.

La notion de genre est mobilisée pour mettre en évidence les constructions culturelles et sociales des concepts du « masculin » et du « féminin » et leur matérialisation dans un contexte socio-historique situé. Ces deux pôles doivent être pensés comme des catégories en relation. Cette notion articule deux mondes hiérarchisés, celui des hommes et celui des femmes, chacun se définissant à travers son rapport à l’autre, dans un processus de construction sociale variable en fonction du contexte et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.