Show Less
Restricted access

L’État dans tous ses états

Series:

Edited By Audrey Weerts and Sophie Wintgens

Depuis l’avènement de l’État moderne au 17e siècle, l’État a connu de nombreuses évolutions. De l’idée d’État-nation en passant par celle d’État-providence, le concept s’est imposé dans nos sociétés contemporaines. Toutefois, son affirmation en tant que forme d’organisation du pouvoir politique s’accompagne également de questionnements croissants. L’État a-t-il la capacité de répondre aux enjeux nationaux et internationaux actuels ? Soumis à un grand nombre de contraintes tant internes qu’externes, dispose-t-il encore d’une marge de manœuvre ? Est-il en voie de transformation, voire de disparition ?

Cet ouvrage collectif a pour objectif d’apporter un éclairage original à ces interrogations. Construit autour de trois grands axes de réflexion mettant tous les aspects de l’État en question, il est un terrain d’échange entre plusieurs disciplines des sciences sociales. Mêlant réflexions théoriques et études de cas, il vise à enrichir le débat sur les évolutions de l’État dans une perspective pluridisciplinaire.

Show Summary Details
Restricted access

La construction des scandales de corruption comme un des ressorts illicites de l’État. Le cas mexicain (María Teresa Martínez Trujillo)

Extract

| 105 →

La construction des scandales de corruption comme un des ressorts illicites de l’État

Le cas mexicain

María Teresa MARTÍNEZ TRUJILLO

« La politique, c’est ce qui se passe sur la table

mais aussi sous la table »

Manuel. Journaliste de presse écrite.

Entretien réalisé le 17 juillet 2015

25 ans d’expérience ont donné à Manuel la certitude que pour bien faire son travail de journaliste politique, il faut aller voir ce qui passe dans la partie visible et codifiée du champ politique, mais également explorer la sphère de l’informel, qui peut contenir en son sein des activités tout aussi illégales. Par ailleurs, Manuel nous a dit, « cela risque sinon de faire en sorte que je raconte des histoires incomplètes, irréelles »1. Concernant les sciences sociales, la situation est similaire : une étude portant sur l’État qui ignore complètement ce qui se passe « sous la table » est nécessairement limitée, car l’État n’est pas seulement un ensemble de règles écrites, d’institutions bien encadrées, d’acteurs connus et reconnus entretenant des liens visibles entre eux. Il existe en effet un côté sombre, un ensemble de ressorts illicites qui méritent d’être analysés.

Choisir la face informelle et non visible de l’État comme objet d’étude entraîne un défi conséquent en termes méthodologiques, car...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.