Show Less
Restricted access

Boko Haram au Cameroun

Dynamiques plurielles

Edited By François Wassouni and Adder Abel Gwoda

Si le déclenchement du phénomène Boko Haram et ses attaques spectaculaires ont sérieusement perturbé le cours de l’histoire des pays comme le Nigeria, le Cameroun, le Tchad et le Niger, ils ont également suscité chez les chercheurs des interrogations pour comprendre les changements et les mesures prises à différents niveaux pour y faire face. Les réflexions des chercheurs seniors et juniors du monde universitaire, de la recherche, des médias, de l’armée et autres corps sociaux, rassemblées dans ce livre, mettent en exergue ces dynamiques diverses dérivées de ce phénomène qui a constitué l’un des plus grands défis auquel l’État camerounais a fait face depuis son indépendance en 1960. Les analyses montrent le degré de bouleversement de divers pans de la société : économie, politique, patrimoine, diplomatie, armée, éducation, ... Des villages se sont vidés de leurs populations, laissant de nombreux morts sur le carreau, des dégâts matériels considérables, l’économie du pays en général et celle de l’Extrême-Nord a été fortement ébranlée, la circulation des biens et des services a connu des restrictions sans précédent, tout comme la forte militarisation de certaines villes a créé une psychose. Des écoles ont été fermées tandis que les fonctionnaires appelés à servir dans l’Extrême-Nord du Cameroun se sont inscrits fréquemment dans des postures de retrait, d’évitement, voire de résistance. In fine, cet ouvrage, qui constitue l’une des meilleures synthèses actuelles sur cette crise sécuritaire, abonde de données empiriques et d’observations ancrées dans la réalité du terrain camerounais. Aussi rend-t-il compte de la manière dont la société camerounaise a vécu le phénomène Boko Haram et les réponses élaborées par l’État et les acteurs locaux, nationaux, internationaux pour juguler ce contexte particulièrement rude.

Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract



Diversité, Densité, Transversalité. Ainsi m’apparaît le rendu de ce projet scientifique d’envergure que ses initiateurs ont eu grande inspiration de mettre en route. Diversité des sujets abordés, des affiliations disciplinaires et des attaches universitaires des contributeurs. Densité du contenu de chaque chapitre pris individuellement, témoignant de la rigueur que chacun a voulu insuffler à son analyse. Transversalité d’une question tentaculaire qui conforte le caractère polymorphe des effets de la violence de masse, en l’occurrence celle que Boko Haram dissémine dans le Bassin du Lac Tchad. Se gardant opportunément de beaucoup trop s’engouffrer dans la nébuleuse conceptuelle qu’est aujourd’hui le phénomène du terrorisme, les travaux ici présentés rendent compte des déstructurations matérielles et immatérielles accumulées en deux années d’une guerre qui ne s’appelait pas comme cela au départ, compte tenu du curieux attelage polémologique que figuraient ces agités garnis d’un rare vocabulaire de l’indiscipline, dégainant la rhétorique de la provocation en même temps qu’ils savaient si bien fendre les airs des rafales de leurs mitraillettes.

Des plumes clairvoyantes ont convoqué ici des lectures glocales, imbriquant l’ici et l’ailleurs dans une fusion des mécanismes de production endogène des violences de notre temps d’une part et d’autre part des nécessaires dynamiques concentriques de réponse face à des phénomènes dont la localisation géographique ne circonscrit nullement la portée au terroir d’opération....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.