Show Less
Restricted access

Prépositions et rection verbale

Étude des prépositions «avec, contre, en, par, parmi, pour»

Series:

Edited By Jean-Jacques Franckel, Fumitake Ashino and Denis Paillard

Cet ouvrage étudie une série de prépositions du français (avec, contre, par, parmi, en et pour) dont la caractéristique commune est d’introduire un terme (Y) constituant un mode d’appréhension particulier du terme (X) avec lequel ces prépositions établissent une relation (X prép Y), et dont un grand nombre d’emplois sont liés à la rection verbale.

L’originalité de ce livre tient essentiellement en trois points : les six prépositions étudiées forment un groupe de prépositions qui ont des propriétés communes ; chacune est définie par une identité sémantique postulée en jeu dans tous ses emplois ; la grande diversité de ces emplois peut être décrite comme se déployant sur différents plans réguliers de variation qui traversent toutes les prépositions.

Ce cadre méthodologique confère une unité à l’ensemble de l’ouvrage, tout en permettant une lecture autonome par chapitres analysant chaque préposition. L’intérêt est donc tout à la fois théorique et méthodologique,par la mise en place d’un étagement de plans de variations, et didactique. Les emplois qui posent souvent problème à l’apprentissage du français comme langue étrangère trouveront ici un éclairage inédit particulièrement précieux.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 8. La préposition pour

Extract

| 229 →

CHAPITRE 8

La préposition pour

1. État des lieux

1.1. Travaux antérieurs

Parmi les travaux consacrés à pour, l’ouvrage de P. Cadiot (1991) demeure une référence importante. Beaucoup des exemples analysés dans ce chapitre lui sont empruntés. Dans cet ouvrage, c’est le premier chapitre intitulé « le jeu des interprétations » qui s’oriente le plus nettement vers une étude des variations de la préposition. Cependant, celles-ci ne s’articulent pas sur un schéma directeur qui permettrait d’en dégager une organisation structurée.

Les tables du lexique-grammaire de M. Gross (1975) ou encore des ouvrages comme ceux de J. Dubois & F. Dubois-Charlier (1997) ou de E. Tolone (2011) fournissent des exemples d’alternance possible de pour avec d’autres prépositions, mais sans hypothèse conductrice sur son fonctionnement propre. B. Sagot, L. Danlos, & M. Colinet (2014) s’intéressent dans le cadre du traitement automatique des langues naturelles à la sous-catégorisation d’arguments introduits par la préposition pour. L’article présente les différents types de sous-catégorisation en pour, qui contrastent avec les emplois de pour comme connecteur de discours et décrit l’intégration des arguments en pour au lexique syntaxique Lefff.

1.2. Inventaire raisonné des emplois

Pour présente trois grands types d’emplois selon la nature et le statut de X :

– pour intra-propositionnel, lorsque X est un terme de la relation pr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.