Show Less
Restricted access

Le discours choral

Essai sur l’œuvre romanesque d'Édouard Glissant

Series:

Christian Uwe

L’œuvre romanesque d’Édouard Glissant, élaborée sur près d’un demi-siècle, se caractérise par une grande cohérence notamment du fait d'un personnel romanesque récurrent qui conduit collectivement la narration. Résolument ancrée dans une vision de la parole partagée, la fiction de Glissant révèle et illustre les enjeux poétique, anthropologique et politique de la narration. La polyphonie particulière qui s’y déploie est qualifiée ici de discours choral ; le dispositif énonciatif mis en place par le roman glissantien contribue en effet à éclairer les problèmes fondamentaux que pose cette œuvre : l’histoire raturée dont les personnages éprouvent somatiquement le manque, la violence d’un discours ou d’un silence imposés, les implications des choix poétiques tels que la caractérisation des narrateurs, la forme (unie ou fragmentaire) du récit ou encore la répétition, sous plusieurs angles, des « mêmes » épisodes narratifs. À travers ces différents aspects, l’œuvre de Glissant apparaît comme une exigeante affirmation de la Vie contre les hégémonies et leurs expressions littéraires.

Show Summary Details
Restricted access

Argument

Extract



Navire ! qui nouas les nuits et altière nous nommes Le temps dans toute chair, la bouture dans chaque épi Les terres ont croulé de cette voix, c’est poésie Et de la mer à nous la route fut levée, à toi Vouée au temps et à la voix qui pour chacun supplie

Édouard Glissant, Le Sel noir.

Les pages qui précèdent auront suivi un choix méthodologique de s’en tenir le plus rigoureusement possible à l’œuvre romanesque de Glissant. Les rares références faites au reste de l’œuvre – poétique ou théorique – s’autorisaient de citations faites au sein même de l’œuvre romanesque. En effet, il nous a semblé important de prendre toutes les précautions méthodologiques nécessaires à l’illustration la plus claire possible de la cohérence interne du roman glissantien. Cela impliquait de différer l’indication d’échos possibles entre cette œuvre et l’ensemble des écrits de Glissant. Les propositions formulées au sujet des instances à l’œuvre à différents niveaux du roman glissantien, ou au sujet du discours choral ou encore à propos de la forme fragmentaire visaient ainsi à illustrer cette cohérence. Du reste, cette restriction répondait au choix du corpus, choix que nous avons problématisé au début du présent travail et dont on voit ici un des enjeux heuristiques. Toutefois, la précaution peut à présent être levée puisqu’elle était de méthode. Ayant permis de lire le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.