Show Less
Restricted access

Inde des mille et une pages

Petite somme et bibliographie

Ewa Tartakowsky and Viviane Tourtet

L’Inde illumine et hante l’imaginaire occidental. Exotique et merveilleuse, diverse à l’infini, multiple par excellence, elle cristallise à profusion l’altérité, dans toutes ses dimensions : images et représentations, croyances et cultes, savoirs ésotériques du corps, santé et sexualité, langues et castes… Aucune surprise donc à ce que les travaux scientifiques, le récit de voyage, la production littéraire se soient de longue date emparés du sujet et aient confié au monde éditorial la traduction livresque de ces mille et une « merveilles ».

Ce volume collectif présente cet état des lieux de l’édition française sur l’Inde. De nombreuses références bibliographiques réunies concernent les ouvrages en français, publiés en France depuis 1947 jusqu’à 2017, présentés par thèmes : société, histoire, religions, philosophies, littérature ancienne, moderne et contemporaine, arts sous toutes leurs formes, économie, environnement, médecines traditionnelles. Dix-sept universitaires, chercheurs et spécialistes – indiens ou français – éclairent d’une introduction chacune des thématiques retenues.

Cet ouvrage s’adresse donc à un vaste public : chercheurs, étudiants, futurs ou anciens voyageurs de ce subcontinent ou simplement amoureux des lettres. Une première édition qui ne manquera pas d'être complétée dans les années à venir.

Show Summary Details
Restricted access

Art de l’Inde ancienne et médiévale (Amina Taha-Hussein Okada)

Extract

| 219 →

Art de l’Inde ancienne et médiévale

Amina TAHA-HUSSEIN OKADA

Pour mieux appréhender l’art indien dans sa foisonnante diversité, il convient d’en retracer préalablement la genèse et les lointaines origines. Les premières agglomérations agricoles apparaissent dans le sous-continent indien vers 7000 avant J.-C., comme le montrent les fouilles du site néolithique de Mehrgarh. Avec ses bâtiments en briques crues et ses nécropoles au riche mobilier funéraire, il offre d’évidents parallèles avec les premières bourgades du Proche-Orient ancien. Le IIIe millénaire voit l’apparition de la grande civilisation de l’Indus (2500-1900 avant J.-C.), dont les immenses nécropoles de Mohenjo-Daro ou de Harappā sont célèbres par la qualité de leur urbanisme et de leurs installations sanitaires. Les cités de l’Indus ont livré de nombreux cachets en stéatite portant une écriture encore non déchiffrée, dont plusieurs exemplaires ont été trouvés jusqu’en Mésopotamie. Certaines figurines de la civilisation de l’Indus apparaissent déjà comme les prototypes de représentations en terre cuite de la période historique.

Le premier art de l’Inde historique apparaît aux IIIe-IIe siècles avant J.-C. et les plus anciens témoignages en sont bouddhiques. À l’époque maurya (IVe-IIe siècles avant J.-C.), l’art de la ronde-bosse est fortement inspiré des créations des Perses achéménides, pourtant antérieures de près d’un siècle. Des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.