Show Less
Restricted access

« Fol » et « Folie » en ancien français

Étude sémantique et stylistique

Charles Brucker

Dans cet ouvrage, la richesse du champ sémantique de fol et de folie est abordée et analysée dans sa globalité et dans ses dimensions rhétoriques et stylistiques ; elle est, par ailleurs, éclairée par des examens statistiques. L’objectif principal de cette recherche est donc d’étudier l’évolution des emplois des termes qui relèvent du champ conceptuel de la folie en mettant en évidence le jeu des concurrences qui se font jour dans ce réseau lexical, mais aussi de montrer comment les termes ont pu être diversement intégrés dans les structures syntagmatiques et dans les habitudes rhétoriques et stylistiques. La naissance et le développement de la littérature courtoise enrichissent considérablement l’aire sémantique de fol en raison d’un nouveau jeu d’oppositions lexicales, qui fait son apparition au milieu du XIIe siècle : des termes tels que preu/cortois et vilain/coart entrent en contact avec fol. Le passage de l’ancien au moyen français s’accompagne d’une réflexion profonde sur la langue même et le renouvellement de la vision du monde suscite une nouvelle manière de s’exprimer.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale

Extract



Si l’on prenait en compte l’histoire de fol/folie1 et de leur comportement dans la littérature française du Moyen Âge des origines au XVe siècle2, force serait de constater qu’ils sont de moins en moins des mots décoratifs3 et que leur rôle est de moins en moins rhétorique. En d’autres termes, leur emploi est de plus en plus conditionné par des situations concrètes, et c’est l’efficacité de l’action ou de la pensée, vues sous l’angle négatif, qui est leur support.

A. Différences entre fol et sage

Une différence notable entre le comportement de fol et celui de sage réside bien dans l’emploi et la mise en œuvre des valeurs morales attachées à ces adjectifs, pour ne prendre en compte que ces deux termes, particulièrement représentatifs de notre champ lexical. Ille et Galeron de Gautier d’Arras peut donner une idée assez juste du rapport qu’entretiennent fol et sage dans l’ordre←217 | 218→ du système, un système, toutefois, qui n’a rien de commun avec la parfaite mosaïque telle que Trier l’avait conçue. Ille et Galeron a bénéficié de la double expérience de Gautier d’Arras et de Chrétien de Troyes. En somme, il s’agit d’une œuvre classique qui a su profiter de l’expérimentation poétique des générations précédentes dans le domaine de la rhétorique et de la thématique...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.