Show Less
Restricted access

La nature, l’autre «frontière»

Fronts écologiques au Sud (Afrique du Sud, Argentine, Chili)

Series:

Sylvain Guyot

Cet ouvrage a pour ambition de proposer une lecture territoriale des rapports de pouvoir et de domination des sociétés dans leur rapport à la nature. Sylvain Guyot propose ici une formulation approfondie du concept de front écologique, désignant les (re)conquêtes territoriales réalisées au nom de la nature. La mondialisation contemporaine des enjeux écologiques et de protection de la nature offre un ensemble de dynamiques propres à valider la capacité d’éclairage planétaire des fronts écologiques (ONG environnementales, OIG, protection privée de la nature, services écosystémiques, éco-tourisme, retour à la nature, etc.).

L’auteur replace les enjeux internationaux dans leurs contextes nationaux et locaux, qu’ils soient politiques ou historiques, avec une comparaison inédite entre les trois cas sud-africain, argentin et chilien, véritables laboratoires écologiques et politiques de l’hémisphère austral.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre III : Le front écologique global. Attractivité écologique de l’Afrique du Sud, de l’Argentine et du Chili

Extract

← 186 | 187 →

CHAPITRE III

Le front écologique global

Attractivité écologique de l’Afrique du Sud, de l’Argentine et du Chili

Depuis le début des années 1990, l’Afrique du Sud, l’Argentine et le Chili apparaissent, à des degrés divers, comme des laboratoires des fronts écologiques de la génération globale, tant du point de vue de la diversité et de la rareté de leurs écosystèmes que de l’extension de leur système d’espaces naturels protégés, ou du dynamisme de leurs politiques actuelles en matière de conservation de la nature. De ce point de vue, ce sont des pays où la frontière écologique est encore vaste. Durant ces vingt dernières années, compte tenu de son antériorité dans le domaine de la conservation de la nature, et de la grande faune sauvage en particulier, l’Afrique du Sud s’est affirmée comme un leader international de la conservation de la nature, elle a reçu de nombreux labels internationaux, de l’UNESCO en particulier, et a consolidé des liens avec les très grandes ONG environnementales internationales. L’Argentine a su valoriser la diversité de ses écorégions et a su capter l’attention des organisations internationales et des ONG. Le Chili, un peu à la traîne compte tenu de la faiblesse de la CONAF, l’organisme national chargé de la protection de la nature, s’impose malgré tout, ces dernières années comme un nouveau front écologique pour de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.