Show Less
Restricted access

L’ivresse entre le bien et le mal

De l’Antiquité à nos jours

Series:

Edited By Matthieu Lecoutre

L’ambivalence de la relation à l’ivresse est au cœur de l’histoire. Depuis l’Antiquité, des hommes et des femmes s’enivrent en s’appuyant sur des arguments complaisants et en laissant de côté les arguments moralisateurs.

Cet ouvrage a pour objectif de mieux comprendre cette particularité humaine qui consiste à pouvoir boire sans soif. Onze interventions scientifiques abordent les questions essentielles : Comment a-t-on justifié l’ivresse de l’Antiquité à nos jours ? Pourquoi et avec quoi s’enivre-t-on depuis l’Antiquité ? Dans quels cas l’ivresse est-elle perçue négativement au sein des sociétés ? Quelles solutions adopter aujourd’hui à l’égard des conséquences néfastes de l’alcool ?

Les réponses ne sont jamais univoques. Les sociétés, de l’Amérique à l’Asie, de l’Afrique à l’Europe, ont toujours réfléchi à l’endroit où placer le curseur, avec plus ou moins de succès, entre fermeté et empathie envers l’alcoolo-dépendant.

Dans cet ouvrage, des spécialistes en sciences humaines expliquent les fondements culturels, économiques et sociaux de l’ivresse et tous sont d’accord sur une solution à apporter aujourd’hui : l’éducation à la consommation.

Show Summary Details
Restricted access

Titres de la collection

Extract

L’Europe alimentaire

Le développement des rendements agricoles et la croissance de puissantes industries agroalimentaires ont focalisé l’attention depuis plusieurs décennies. Dans le processus de construction européenne, l’adoption du Codex alimentarius (1963), la Food law (2002) et la reconnaissance des IGP sur de nombreux produits contribuent désormais à unifier un espace alimentaire communautaire. Les Européens disposent de moyens d’approvisionnement et de distribution variés pour constituer leur alimentation. Cette situation procède d’évolutions plurielles, liant l’économique et le technique, et s’inscrit en fait dans la longue durée. Des enjeux culturels y sont associés, qu’il s’agisse de transmissions culinaires générationnelles ou de l’offre de restauration très diversifiée. Des choix politiques y contribuent également, par la mise en place de normalisations et de règlements. Traditions et ruptures, nouveautés et continuités bouleversent en permanence l’alimentation des Européens. Par des recueils de sources, des thèses, des actes de colloques, des monographies érudites et des témoignages, cette collection interroge les évolutions historiques et sociétales, par pays ou plus globalement dans une perspective transnationale. Elle souhaite apporter une connaissance sur des processus d’innovations alimentaires qui constituent de puissants facteurs de différences et d’identités mêlées de l’Europe contemporaine.

Directeurs de la collection :

Antonella CAMPANINI, Università degli Studi di Scienze gastronomische, Pollenzo (Italia)

Peter SCHOLLIERS, Vrije Universiteit Brussel (België)

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.