Show Less
Restricted access

Pour une histoire connectée et transnationale des épurations en Europe après 1945

Series:

Edited By Marc Bergère, Jonas Campion, Emmanuel Droit, Dominik Rigoll and Marie-Bénédicte Vincent

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe libérée est traversée par une même soif de justice à l’égard des anciens ennemis et de leurs collaborateurs. Ce livre interroge ce « moment 1945 » comme une expérience, sinon totalement commune, du moins largement partagée par delà la coupure Est-Ouest du continent qui s’installe rapidement. Dans une perspective d’histoire comparée, son objectif premier est de faire dialoguer des historiographies nationales des « épurations » déjà riches mais qui s’ignorent le plus souvent. Au-delà, le pari de cet ouvrage collectif réside dans sa capacité à proposer de manière originale les bases d’une histoire connectée et transnationale des épurations européennes. Pour ce faire, les auteurs portent une attention particulière aux phénomènes de circulation et de transferts en matière de normes, de pratiques, voire d’acteurs des épurations, puis des « dés-épurations ». De même, ils accordent une place privilégiée aux populations « déplacées » dans ce contexte, en considérant les expulsés, exilés et réfugiés comme un autre phénomène marquant de l’histoire chaotique de l’Europe post-1945 qu’il convient de relier à l’histoire des épurations.

Show Summary Details
Restricted access

Postface — Pour le décloisonnement de l’épuration comme phénomène national (Dirk Luyten)

Extract

← 354 | 355 →

POSTFACE

Pour le décloisonnement de l’épuration comme phénomène national1

Dirk LUYTEN

Archives de l’État Belgique/CegeSoma (Bruxelles)

Pour ceux qui travaillent depuis longtemps sur la problématique des « épurations », ce livre, issu de plusieurs rencontres scientifiques, constitue un pari. Saisir le phénomène de l’épuration, mais également ses suites comme « l’amnistie » (ou désépuration, comme ce phénomène est appelé dans ce livre, suivant une conception large) dans une perspective transnationale et qui plus est diachronique, allant de la Seconde Guerre (parfois avec ces antécédents) à sa sortie en englobant dans certains cas la période de la chute du Mur de Berlin, considérant en outre les deux côtés du défunt « Rideau de fer » est sans conteste un choix audacieux. En effet, il y a vingt ans, l’étude de l’épuration et ses suites relevait d’une problématique nationale. Ce sont les états nationaux qui épuraient, mobilisant dans ce cadre des codes nationaux.

Dans ce livre, la perspective et le questionnement sont complètement autres : les auteurs cherchent les dimensions transnationales, qui se manifestent dans la circulation des concepts et pratiques juridiques et dans celle des personnes, qu’il s’agisse d’élites et de spécialistes, de condamnés dans le cadre des épurations ou de ceux qui veulent échapper aux poursuites en quittant le territoire de l’État qui a le droit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.