Show Less
Restricted access

Femmes et négoce dans les ports européens

Fin du Moyen Âge - XIXe siècle

Series:

Edited By Bernard Michon and Nicole Dufournaud

Fort des acquis de l’historiographie sur le négoce des ports européens de la fin de l’époque médiévale au début de la période contemporaine, l’ambition de ce livre est de faire dialoguer l’histoire portuaire et maritime avec l’histoire des femmes et du genre. La période étudiée permet d’interroger l’ouverture des horizons commerciaux des Européens et l’essor du trafic colonial en rapport avec le rôle des femmes dans les places portuaires. Si, en France, le terme de « négoce » est utilisé dans les sources pratiquement dès le début de l’époque moderne, le mot « négociant » apparaît à la fin du xviie siècle pour désigner la frange supérieure des marchands. Il s’agit par conséquent de mettre en lumière l’accès de certaines femmes au titre de « négociante ».

L’ouvrage regroupe douze textes, portant sur des périodes et des espaces géographiques différents, répartis en deux grands axes. Le premier cherche à mettre en évidence la diversité du travail féminin dans les milieux portuaires européens sur la longue durée, de la marchande à la négociante. Le second s’intéresse aux structures commerciales (sociétés et maisons de commerce) et aux rôles des femmes dans les entreprises familiales, au regard du modèle économique des sociétés préindustrielles.

La finalité de ce livre est de montrer des femmes en capacité d’agir à partir de l’exemple des milieux portuaires, en faisant émerger des figures oubliées de « femmes fortes » qui participent à l’économie française et européenne de la fin du Moyen Âge au xixe siècle.

Show Summary Details
Restricted access

Titres de la collection

Extract

Collection « Pour une histoire nouvelle de l’Europe »

Cette collection est destinée à rassembler une partie des travaux de recherche du LabEx (laboratoire d’excellence) EHNE, Écrire une histoire nouvelle de l’Europe, créé en 2012. Renonçant à une approche dominée par les dimensions politique et institutionnelle, EHNE appréhende l’histoire selon une démarche thématique recouvrant une large palette de champs qu’elle saisit dans leurs évolutions autonomes. Elle revêt une dimension globale en ce qu’elle cherche à comprendre les transversalités et les modes d’interaction existant entre ces champs en vue d’une interprétation d’ensemble. Les travaux du LabEx EHNE s’articulent ainsi autour de sept axes : « l’Europe comme produit de la civilisation matérielle », l’Europe dans une épistémologie du politique », « l’humanisme européen », « l’Europe, les Européens et le monde », « l’Europe des guerres et des traces de guerre », « une histoire genrée de l’Europe », « Traditions nationales, circulations et identités dans l’art européen ». La collection « Pour une histoire nouvelle de l’Europe » réunit les travaux, monographies, colloques ou tables-rondes, issus des travaux d’EHNE. Ces derniers se veulent des contributions et synthèses partielles constitutives d’une entreprise d’ensemble se développant sur plusieurs années.

Collection dirigée par le Laboratoire d’excellence « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe » Éric Bussière

Titres parus

Vol. 6 – Bernard Michon et Nicole Dufournaud (dir.), Femmes et négoce dans les ports européens. Fin du Moyen Âge - XIXe siècle, 2018.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.