Show Less
Restricted access

La domination comme expérience européenne et américaine à l'époque moderne

Series:

Edited By David Chaunu and Séverin Duc

Issus d’un colloque organisé en Sorbonne en juin 2017, les articles publiés dans cet ouvrage interrogent les imaginaires et les pratiques de la domination politique à l’époque moderne. (Re)conquêtes, révoltes, révolutions, répressions, crises de régime, expansion coloniale sont l’objet de cet ouvrage et sont envisagés comme autant d’épreuves pour les sociétés modernes, confrontées au risque de leur anéantissement et à la nécessité de leur réinvention. Ce volume propose d’étudier ces moments à la lumière des acquis récents de l’histoire politique et sociale, en interrogeant les processus de domination dans l’Europe moderne et ses prolongements ultramarins par-delà l’Atlantique.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusions: Entre pratique de domination et exercice de l’autorité, comprendre l’obéissance : l’Ancien Régime (Jean-Frédéric Schaub)

Extract

← 270 | 271 →

Conclusions

Entre pratique de domination et exercice de l’autorité, comprendre l’obéissance : l’Ancien Régime

Jean-Frédéric SCHAUB

EHESS-Mondes Américains

Dès que la recherche historique s’est constituée en métier, voilà un peu moins de deux siècles, elle s’est employée à faire advenir la légitimité de l’État national par la construction d’un discours historique chargé de démontrer l’ancienneté de l’une et de l’autre, la nation et l’État. Cette opération s’est produite et a été imitée en écho dans la plupart des pays européens, nés des décombres et des restaurations post-révolutionnaires, après l’échec européen de Napoléon. Les ruptures guerrières et réglementaires, qui avaient alors ébranlé les systèmes gouvernementaux d’Ancien Régime, appelaient l’érection d’un monument idéologique qui proclamerait la continuité historique. Il en résulte ce paradoxe : les concepts adéquats pour décrire le nouveau cours politique né du chambardement révolutionnaire ont été, ipso facto, mobilisés pour décrire toutes sortes de formes politiques antérieures que certains penseurs de la Révolution avaient qualifiées comme un Ancien Régime. Dans la foulée du moment romantique et libéral, cette continuité a permis, non pas tant de détecter la « persistance de l’Ancien Régime » après la Révolution, que de trouver dans les périodes anciennes les anticipations...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.